Info sup ( de l'auteur )

Une minute de lecture

Pour ceux lisant la Forteresse Interdite et l'Âge d'or des dieux, ne soyez pas étonné que j'utilise parfois les mêmes créatures ou qu'il y ait certaines ressemblances. L'âge d'or des dieux raconte l'origine du monde de la Forteresse Interdite, ce qui a conduit à sa création. Il s'agit d'une préquelle. Ainsi, vous pourrez y retrouver des réponses sur, par exemple, l'arrivée des humains sur la Rhodinia ainsi que sur les Ombres, les Alfes et les Démons, ainsi que bien d'autres. Les livres sont à lire dans l'ordre que vous souhaitez ( je travaille cependant plus sur la préquelle ).

Je ne tarderais à reprendre mon travail sur la Forteresse Interdite, le temps que je développe bien le second cité.

Voilà voilà, il s'agissait d'une petite annonce.

Bonne journée/soirée ^^

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 4 versions.

Recommandations

Alice D.
Lorsque Zoé débarque chez Debarsy, la maroquinerie de luxe, elle est bien décidée à ne plus jamais sortir avec un collègue.
Oui, mais voilà, Alexandre n'est pas un collègue comme les autres. C'est Alec, rencontré peu avant dans une boite de nuit, mystérieux et inaccessible, mais aussi prévenant et troublant.
Obnubilé par ses objectifs et son désir de revanche, il ne s'autorise aucune relation suivie.

Entre eux, l'attirance semble inévitable, mais bien trop de secrets les séparent.




*Club Valentine*
340
334
357
315
jesuispasunerockstar

Sweet dreams are made of this, who am I to disagree...
La voix de Marylin Manson résonne dans la chambre de Sindy.
Marylin Manson, je l’écoute en boucle. La chanson Sweet dreams (1) fait partie de la bande originale de « La maison de l’horreur ». Dans ce film, un milliardaire transforme son manoir, un ancien hôpital psychiatrique, en parc d’attractions de l’horreur. Il convie des invités pour tester...
Je ne vais pas tout vous raconter, vous n’avez qu’à le télécharger. Sachez simplement qu’avec le reste de la bande, nous avons adoré.

«Some of them want to abuse you
Some of them want to be abuuuuuuuuuused.»
Sindy et moi connaissons les paroles par cœur. Sin imite super bien la voix de Marylin Manson, j'ignorais même qu'il était possible pour une fille de chanter comme lui.
Ah oui, petite précision, Marylin Manson est un mec. Son nom de scène est une référence à l’actrice Marylin Monroe et au tueur en série Charles Manson. Si c’est pas mignon ! Exubérant, provocateur, une voix d'enfer, je kiffe grave !
Pendant le solo de guitare, Sin et moi secouons la tête de haut en bas, nos cheveux noirs volent dans tous les sens.

Sindy est ma meilleure amie. Elle déteste ce prénom, elle préfère son surnom, Sin, qui signifie mal ou péché en anglais. Elle le revendique, il colle bien à l’image de sataniste que les gens lui donnent. Qu’ils imaginent ce qu’ils veulent , elle ne va pas les contredire. Sindy, ça rime avec...
une marque de chaussette !
Mais si, la pub à la télé : Cindy, les chaussettes ne se cachent plus.
Je comprends, à sa place, je préférerais Sin.

C'est une chouette fille, hyper affective, un peu trop peut-être. Elle fait toujours tout son possible pour me faire plaisir, me fait découvrir des tas de lieux sympas, me prête ses robes noires, ses bijoux et même ses New Rock(2). J’adore son look. Je m’habille comme elle, maintenant que je fais partie de la bande, et vu qu'elle me fournit la plupart de mes fringues.
Le maquillage aussi. Ce qui fait bien chier ma mère. La tête qu’elle a faite quand je me suis teint les cheveux en noir. Rien que pour cela, ça en valait le coup.
Ma mère n’aime pas que je me maquille ni mes nouveaux amis. Elle n’aime pas Marylin Manson non plus. Bizarre.

Au fait, j’ai oublié de me présenter. Moi, c’est Maélie.
Ravie de faire votre connaissance.


(1) à l'origine, c'est une chanson de Eurythmics
(2) marque de chaussure


1526
1726
1323
440
Gaëlle N. Harper
Trois espèces s'opposent depuis la nuit des temps sous ce ciel noyé par une géante gazeuse, parmi des créatures ni animales ni végétales, des divinités amnésiques et les dangers de forêts titanesques et de déserts aux gouffres létaux.

Au sommet d'une montagne isolée, Karezial, chroniqueur désenchanté, essaie de faire remonter les souvenirs de son dernier espoir : une koxji surnaturelle, née esclave au sang teinté. Mais voudra-t-elle rejoindre son berceau tribal et sauvage, déchiré par les guerres fratricides des clans ?

Dans les derniers chapitres, vous trouverez des guides et glossaires en appendice qui peuvent compléter le récit, mais dont la lecture n'est pas indispensable.

CV : N'hésitez pas à me faire part de vos remarques, critiques et pistes d'amélioration !

TW: violence
1061
1788
1896
383

Vous aimez lire Dragon Fire ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0