Chapitre 5.1 : Mystère

4 minutes de lecture

<< Mais qu'est ce qui a bien pu me sauver, dans les Terres Damnées ? >>, pensa Mina, tout en repplongeant pour la centième fois sa serpillère dans un seau à l'eau savonneuse.

Quelques heures seulement après être rentrée à la cité, et que le médecin du temple est assuré les Druides que, mis à part quelques égratignures, la jeune fille ne craignait rien, les foudres du Haut Druide s'abattirent sur elle.
Sofia avait tenté de la défendre, mais Mina modifia la version des faits en assurant que, sitôt réveillée, elle avait faussé compagnie à sa gouvernante pour aller rejoindre ses amis. Mina ne voulait que, par sa faute, Sofia est de graves ennuis alors qu'elle n'avait voulu que lui permettre de pouvoir enfin s'amuser. Bien évidemment, le Haut Druide n'écouta pas les protestations de Sofia qui racontait que le contraire s'était produit et avait très sévèrement puni la jeune fille. Résultat : trois mois à aider les domestiques du temple et intediction de se rendre dans la cité.

Même si Mina s'était sentie indignée, cela fut compensée par le fait que Steve a été sanctionné pour << mise en danger de la prêtresse et profération de menaces à son encontre >>. Son père du payer une lourde amende et son fils était condamné à un an de travaux d'intérêt.
Max lui avait dit, en pouffant, qu'il l'avait vu ramasser les ordures de sa maison alors qu'il s'apprêtait à partir pour les cuisines du temple. Il ajouta qu'il fera désormais tout pour mettre les choses les plus répugnante et odorante qu'il pourra trouver chez lui lorsque viendront ses jours de passage.

Peut-être était-elle punie, mais Mina éprouvait au fond d'elle une pointe de satisfaction en sachant que celui responsable de tout ceci était également sanctionné, et surtout que personne d'autre à part eux deux n'aient eu à subir les conséquences de leurs actes.
Et puis, elle ne voyait sa punition comme une corvée.

Tous ceux qui travaillaient au temple aimaient beaucoup la jeune fille. Orpheline depuis sa naissance, sans aucun parent et ses origines totalements inconnus, elle les voyait comme les membres de sa famille. Sofia était, par son caractère assez calme mais autoritaire, à une grand-mère. Le chef-cuisinier du nom de Paul, qui était celui qui enseignait à Max et Serge l'art de devenir un bon cuisinier, comme un grand-père. Il lui offrait toujours quelques pâtisseries en cachette et faisait en sorte de l'aider lorsqu'elle essayait de sortir afin d'éviter une des innombrables réceptions avec des personnes d'un rang social élevé.

Sa femme de chambre, Marie, était la grande soeur idéale : de quelques années son ainée, elle la bordait quand, petite, elle ne parvenait pas à trouver le sommeil, jouait souvent à diverses jeux avec elle et ses amis, l'aidait à apprendre ses leçons ou à les comprendre lorsqu'elle bloquait sur l'une d'elles. Marie était également très à l'écoute de ses tracas ou de ses ennuis, et riait de bon coeur quand Mina imitait le Haut Druide ou l'un de ses subalternes la sermoner.

Max et Serge étaient ses frères qui, même turbulents, la protégeait avec Amandine, une soeur jumelle, de voyous comme Steve. Rex était un petit frère dont elle s'occupait et qu'elle choyait.

Rogue, son tuteur, tenait quant à lui le rôle de frère aîné. Sévère mais juste, la reprenant quand elle faisait une bêtise mais veillant à sa sécurité. Toujours près à la consoler lors des moments de tristesse ou lui affirmant qu'elle possédait d'incroyable qualité.

Curieusement, personne ne prit place dans le rôle de parents. Mina préférait imaginer quels parents ils avaient du être. Elle essayait de se les rappeler, de ressentir la chaleur de sa mère et son père, leur voix, la couleur de leur cheveux et de leurs yeux.
Mais elle ne voyait qu'un brouillard à chaque fois qu'elle fouillait dans sa mémoire. Elle essayait également de savoir pourquoi ils ne furent pas à ses côtés durant son enfance, ainsi qu'aujourd'hui. L'avaient-ils abandonné ? Si oui, pourquoi ? Ne voulaient-ils pas d'elle, ou alors étaient-ce pour son bien ? L'avaient-ils aimé ?

Cela l'avait beaucoup hanté, se posant ces questions presques chaques soir avant de dormir. C'était devenu une habitude qu'elle n'avait jamais abandonné. Surtout lorsqu'elle possédait d'incroyable dons qui lui permettait de se protéger des Ombres, ainsi que les autres. Mina était sûr que, si elle n'avait pas eu cette barrière qui la protégea cette nuit, les choses auraient pu être bien différente et elle ne serait probablement pas là. Mais, depuis lors, une question vint remplacer celles qui lui étaient devenues familières.

Que s'est-il passé cette nuit ?

Elle se souvenait très bien avoir entendu une explosion, comme lorsque la foudre s'abattait sur un arbre, mais tout proche. Cependant, dans le chaos qui s'était produit, Mina ne se souvenait pas avoir sentie une quelconque odeur de brûlé lorsque les Ombres furent touchées. Bien qu'elles ne soient pas composées d'une véritable enveloppe. Et puis, même si elles furent atteintes, pourquoi ne le fut-elle pas également ?
Mina s'était souvenue aussi d'autre chose, qui lui avait échappé alors : pendant qu'elle avait essayée d'attraper la dague, elle avait ressenti une étrange présence tout près d'elle, mais n'y avait pas vraiment fait attention. Diffuse, mais qui n'avait rien à voir avec toutes celles dont elle avait l'habitude. Et, lors de l'explosion, elle avait réussi à la ressentir très brièvement, de manière confuse. Une chose était sûr pour elle : quelqu'un avait été présent et, d'une manière ou d'une, avait réussi à distraire les Ombres pour lui permettre de fuir. Et lui avait ainsi sauvé la vie.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

Vous aimez lire Dragon Fire ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0