Chapitre 24

4 minutes de lecture

J’avais beau tout faire pour rester forte, les heures suivant sa mort étaient les plus dur. J’étais brisée à tout jamais. J’avais perdu ma femme et mon unique amour. Pourtant je devais annoncer à Nathan la mort de sa sœur. Je m’habillai en conséquence, avec mon diadème. En me regardant dans le miroir, je vis mes yeux rougis et gonflé par les larmes mais décida de ne pas les caché. Je marchai jusqu’au village, une dizaine de garde me suivait à distance, comprenant ma douleur. Alors que j’arrivais à l’entrée du village, les larmes reprirent de plus belle. Je continuai de marcher jusqu’à la maison de Nathan ignorant les villageois inquiet. Je croisai même Estelle mais ne préta pas attention à elle. Cependant, je n’arrivai pas à frapper chez Nathan. La maison était bien trop identique à celle où avait vécu Océane. L’un des gardes le compris et frappa à ma place tandis eu j’allais m’assoir sur une banc malgré le rassemblement des villageois.

« -Qu’est-ce qu’il se passe ? Me demanda-t-il en séchants mes larmes.

-C’est Océane elle…je ne vais pas arriver Nathan, je ne vais pas réussir à vivre sans elle.

-Elena ! Qu’est-ce qu’il s’est passé ?

-Je lui ai promis de rester forte pour les enfants mais je n’y arrive pas. Je ne peux pas.

-Explique moi Elena, s’il te plait, repris-t-il plus calmement.

-Elle…elle est morte. Je suis désolé Nathan. J’entendis les cris des villageois.

-Quoi ? Mais comment ?

-Ma mère la tuer avant que je ne la tue à mon tour. Je n’ai pas su la protéger ni la sauver. J’ai toujours échoué.

-Ne dit pas d’idiotie, tu l’aimais, elle t’aimait et c’est le principal. Tu l’as protégé et rendu heureuse pendant quatorze ans, ce n’est pas rien.

-Merci.

-Allez viens, rentre à la maison, tu vas tout m’expliquer. »

-------------------------------

Cela faisait une semaine qu’Océane nous avait quittée. Nous lui avions offerte les plus belle funérailles et elle reposait désormais dans une nouvelle pièce. Les cachots avaient été transformer en chambre mortuaire où tout les futur Roi et Reine reposerais après leurs mort. Cependant, malgré ma promesse faite à Océane et Emma d’être forte, je n’y parvenais pas. Maria, ma grand-mère ainsi que mon père était venus me réconforter en vain. Depuis la célébration, je restais enfermer dans ma chambre, allongé dans mon lit. Je n’avais plus aucune notion du temps, ma maladie ayant pris le dessus. Je revivais sans cesse ma vie en compagnie d’Océane.

« -Comment vas-t-elle ? Demanda Ben à Emma qui s’occupais de moi. Depuis qu’ils étaient montés sur le trône, lui et sa sœur avait muri rapidement.

-J’ai peur qu’elle craque à nouveau. Sa maladie a déjà totalement pris possession d’elle. Elle ne mangea même plus.

-C’est compréhensible, elle n’a connu que maman et la voir ainsi mourir dans ses bras ça à dut être très dur.

-Je suis navrée que vous soyez montés sur le trône dans ses circonstances.

-Nous avions tout prévu avant que maman n’abdique, enchaine Elise.

-Docteur ? Est-ce qu’il y a quelque chose qu’on peut faire pour aider maman ?

-A quoi pensez-vous jeune homme ?

-On sait tous qu’elle n’ira jamais mieux. Je me disais que peut-être on pourrait l’aider à…rejoindre maman.

-Tu veux dire l’aider à se suicider ? Tu veux tuer ta propre mère ? S’énerva Elise

-Tu n’y pense pas sérieuse ? S’indigna Emma

-Ecoutez-moi. Je sais que c’est dur comme choix mais je n’ai pas envie de la voir souffrir. Maman était son seul lien avec la réalité et elle l’a perdu. Je ne me voie pas l’enfermer à nouveau dans un hôpital psychiatrique en sachant que la mère que j’ai connue ne reviendra jamais. Je ne veux pas être responsable de sa souffrance au seul prétexte qu’elle est notre mère et qu’on ne veut pas la perdre.

-On l’a déjà perdu de toute façon. Tu as raison, je préférerais la voir partir en douceur et rapidement, ajouta Elise.

-Emma ? Tu as autant le droit de donner de donner ton avis que nous.

-Je ne veux pas l’admettre mais tu as raison. Elle ne voulait pas être prisonnière du château et ne voudrait pas rester prisonnière de se monde, de sa maladie.

-Tu crois que le peuple acceptera ? Demanda Ben

-Ils comprendrons, répondit Emma.

-Dans ce cas je vais aller chercher ce qu’il faut à l’infirmerie. Restez avec elle jusqu’à mon retour. »

Quand il revint, tous le monde pleurait. Emma me serait fort dans ses bras et mes enfants était autour de moi. Pendant ce temps, je restais perdu dans mes pensées.

« -C’est quand vous voulez.

-D’accord.

-Je ne peux pas le faire en raison de mon serment de médecin, Majesté. Je lui ferais la piqure mais je ne pourrais lui injecter le produit.

-Je le ferais, merci docteur. »

De façon lointaine je les entendu me faire leurs adieux avant que le Dr Langstone me fît la piqure. Je sentis ensuite le produit parcourir mes veines. Dans un réflexe, j’attrapa la main de mes enfants et les remercia tandis que tout se brouillait. Je me serrai un peu plus contre Emma et ferma les yeux. Je vis ensuite une lumière, puis une ombre la cachant et marchant vers moi. Elle me tendait la main, c’était Océane, ma femme et mon grand amour.

« -Elena, dit-elle sincèrement en me souriant

-Océane. Je suis désolé, je n’ai pas tenu ma promesse. Je me suis suicidé avec l’aide de toute la famille.

-Tu n’as pas à être désolé. Ils t’on fait le plus beau cadeau. Ils t’ont libéré de ta souffrance et t’on permit de me rejoindre. Tu leurs à dit que tu les aimais au moins ?

-Oui. Je les ai remerciés et ils sont rester avec moi jusqu’à la fin.

-Suis moi maintenant. Tu verras là-bas il n’y a ni souffrance, ni maladie. J’ai même appris à connaitre ta mère, celle qui n’est pas malade, la femme que ton père as épouser. Elle est incroyable, vous vous ressembler énormément. Il y a même mes parents qui t’attendent. C’est enfin le moment des présentation et ils doivent te remercier pour beaucoup de chose.

-je t‘aime.

-Je t’aime aussi. On est ensemble pour l’éternité maintenant.

-Pour l’éternité. »

Fin.

Annotations

Recommandations

Défi
Opale Encaust
Tout est dans le titre.
801
683
21
9
Magda Smuelovicius
Anya compte parmi les influenceuses les plus populaires du YouTube francophone. Belle, charismatique, suivie par plus d'un millions d'abonnés, sa vie semble parfaite. Et pourtant, du jour au lendemain plus rien, disparue. La jeune fille souhaite-elle retrouver l'anonymat ? Est-ce l'œuvre d'une rivale ou d'un hater ? Inquiète, Romy, sa meilleure amie se lance à sa recherche. Mais la vérité est-elle toujours bonne à déterrer ?


"La youtubeuse disparue" est une petite histoire de transition, sans aucune prétention.
214
278
434
153
Défi
Nicodico

La petite fille tremblait dans son lit, couchée dans le noir. L'histoire que lui avait racontée son grand frère la terrifiait encore. Celle d'un garçon qui était entrainé aux enfers par un monstre effrayant caché sous sa maison. Elle entendit soudain un grincement, puis plusieurs bruits sourds qui semblaient venir de l'étage d'en dessous. Ses parents marmonnèrent quelque chose depuis la chambre d'à côté, puis se levèrent tous les deux et descendirent.
Elle entendit un cri suraigu, un grognement de douleur, puis plus rien. La petite fille se redressa dans son lit, et appela :
- Maman ? Papa ?
Des grincements montèrent depuis les escaliers, signe qu'une masse lourde gravissait les marches. La porte de sa chambre s'ouvrit. Une forme apparut, une forme effrayante, monstrueuse, abominable : un être constitué de parties d'humains que la petite fille n'aurait su reconnaitre. Tout ce qu'elle sut faire, ce fut de crier.
Ce qui ne l'empêcha pas de mourir sous les mâchoires de l'abomination.
123
230
24
6

Vous aimez lire eragona ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0