Il y a de cela...

2 minutes de lecture

Il y a de cela...

J’ai trouvé cet endroit

Au milieu des nuées,

Entre ciel et montagne.

J’avais perdu mes pas

Mes pas, sur le chemin de mon propre chemin.

Il y a de cela,

J’y ai trouvé...

"Des femmes et des hommes de la texture de la parole et du vent",

J’y ai trouvé...

[chant spontané ]

Et puis ?

Et puis, je suis parti

Comme un voleur...

Oui, comme un voleur.

Enfilant mes lourdes bottes,

Mon scaphandre de plomb,

Je suis redescendu dans la vallée des hauts fonds.

Sur le chemin, le paysage baigné de larmes

Disparaissait dans une grisaille de coton.

Sans un au revoir,

Femmes et hommes...

Alors que j’aurai tant voulu leur dire.

Que j’aurai tant voulu vous dire.

J’avais ce creux au ventre,

Ce vide en place du cœur... et eux aussi.

Je le sais.

Ce vide, ce manque,

c’est ce que je leur avais pris !

J’avais tout mis dans mon chapeau gris,

Tellement plein qu’il en déborde.

Il y avait ce grand vide et ce trop plein,

alors...

Je suis redescendu dans la vallée des hauts fonds.

J’y ai retrouvé les enfants du quotidien,

Et avec eux j’ai joué...

Joué à « dans mon chapeau il y a »

Il y a...

un sourire timide, des yeux qui pétillent,

un chapiteau Tau perdu sous les étoiles,

des funambules du rêve, des guérisseurs de l’âme,

un KARA-OK où l’on scat sur ACDC,

des papillons Y-ON qui cassent la démarche

sur des HIP et des hop,

des jumeaux désarticulés s’arrachant des cris de silence,

tandis qu’un jongleur fait rouler entre ses mains des bulles de rien, et même...

une gamine qui fait des claquettes et qui un jour, c’est sûr, sera "championne de l’univers"...

J’ai lu le doute dans leurs yeux.

J’ai lu leur envie d’y croire aussi.

Il y a de cela,

J’ai trouvé cet endroit,

Où nous sommes aujourd’hui,

J’ai dit aux enfants tout ce que j’avais pris,

Morceaux de moi, que vous m’aviez donné.

Dit aux enfants, Tout ce que vous m’aviez pris,

Morceaux de vous, que je vous avais donné.

Et je suis là devant vous.

Il y a de cela

J’ai rencontré l’enfant que j’étais,

L’enfant que je suis.

Je suis tombé en amour de ce clown qui grandit en moi.

J’ai retrouvé la musique qui guide mes pas sur le chemin qui mène au bout de mon chemin.

Femmes et hommes,

Je suis là devant vous,

En cet endroit plus près des étoiles :

"Alors je me souviens des choses les plus simples.

Les choses qu’on a dit ne jamais oublier".

Tisseurs de mots, passeurs d’histoires,

Si je vous ai emprunté quelques paroles, quelques notes, rires et larmes...

Ne m’en voulez pas.

Ce sont maintenant des morceaux de moi.

Il y a de cela

En cet endroit qui n’est pas si loin que cela.

Là, près du cœur,

Je voulais vous dire...

Je voulais vous dire simplement

Juste merci.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 5 versions.

Recommandations

Vous aimez lire mr-babilo ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0