Photo de famille

3 minutes de lecture

Kodama se laissa tomber sur son lit, lasse et impatiente de pouvoir enfin se détendre après cette journée interminable. Comme à chaque fois qu'elle montait à la capitale, on lui avait apprêté la chambre qu'elle occupait lorsqu'elle était sous la tutelle de Yoake. La pièce, située directement sous la chambre de l'Impératrice dans l'aile privée du palais, était réduite mais confortable.

La magicienne promena son regard avec nostalgie sur les murs où étaient encore affichés des posters, des photos et son diplôme de l'École de Magie Supérieure. Tout était conforme à ses souvenirs, sauf... Elle se leva et alla à son bureau. Un cadre y était posé, la photo tournée vers le bois. Auparavant, il trônait au-dessus de son espace de travail, mais il semblait qu'elle l'eût décroché lors de sa dernière visite. Pourtant, elle ne se rappelait pas avoir modifié quoi que ce soit dans la décoration, elle préférait laisser les choses en l'état.

Intriguée, elle saisit le cadre d'une main fébrile et le retourna. Elle croisa le regard bicolore d'un enfant blond tenant par la main son sosie féminin. Tous deux avaient cinq ans sur cette photo ancienne. Derrière eux, deux adultes souriants présentaient au photographe leur dernière née qui, à tout juste six mois, jouait avec la barbe de son père de ses petites menottes. La famille respirait le bonheur et la tendresse.

Soudain, Kodama sut pourquoi elle avait décroché cette photo ; elle se revit la jeter au sol dans un accès de colère. De la colère melée à une tristesse infinie. Elle ne voulait plus revoir les yeux vairons de son frère, les visages souriants de ses parents, les boucles blondes du nourrisson. Elle voulait tout oublier, ne plus se sentir observée par ces morts qui la faisaient se sentir coupable. Elle ne voulait plus penser à lui, même si cela nécessitait de les oublier, eux. Ses pauvres parents qui n'avaient rien fait de mal. Sa sœur qui avait été enlevée et qu'elle n'avait jamais revue. Et son frère... 

Kodama serra les dents et reposa le cadre sur le bureau. Malgré son désir de l'envoyer de fracasser contre le mur, elle ne pouvait se résoudre à détruire la dernière photo qu'elle avait de ses parents. Elle avait déjà brûlé les autres lors de périodes où la rage contre elle-même et contre lui se mêlait à la culpabilité, formant alors un cocktail explosif qui se déchaînait sur son environnement sous la forme de magie enflammée. Elle siffla entre ses dents en croisant le regard du petit garçon blond. 

— Tu l'as échappé belle, je ne te garde que pour Papa et Maman, marmonna-t-elle. 

Énervée, Kodama retourna à son lit qui lui tendait les bras. Sur l'oreiller, un pyjama soigneusement plié et repassé l'attendait ; elle l'ignora, trop fatiguée pour avoir la volonté de ne serait-ce que se changer. Elle le jeta au pied du lit, s'allongea sur le matelas moelleux et ferma les yeux aussitôt. Son voyage précipité pour prévenir Yoake de la tentative d'assassinat sur sa protégée et les longs palabres à l'Assemblée l'avaient éreintée. 

"Flûte, mes exercices de magie..." se rappela-t-elle, le cerveau déjà embrumé. "Tant pis, ça attendra demain."

Kodama s'assoupit comme une souche, sans même penser à éteindre la lumière. Elle qui, d'ordinaire, avait un sommeil de plomb, fut toutefois réveillée à une heure incongrue par des bruits de pas dans la chambre de Yoake. Des ondes magiques familières étaient rentrées en résonance avec les siennes, provoquant son réveil brusque. Encore à moitié endormie, la magicienne entrouvrit une paupière, mais la laissa retomber, la tête lourde. Elle aurait voulu agir, se lever et aller voir ce qu'il se passait, mais en était incapable. 

Au moment de la rupture, elle eut un éclair de lucidité et sut alors ce qu'il s'était produit. Une brèche s'ouvrit soudain, menaçante, et Kodama fut entraînée dans le monde interdit, plongée dans un sommeil artificiel où ses pires cauchemars cohabitaient. 

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

TeddieSage
Salut. Moi c'est Danny ou si vous préférez, Teddie. Pour une présentation plus complète, lisez le premier article. Je tenais juste à vous remercier d'avoir pris la peine d'ouvrir cette page, au cas ou vous souhaitiez mieux me connaître.

Ce blog n'est pas tout le temps joyeux. La vie m'a rendu malade, mais le confinement est en train de m'achever. Ceci sont mes confessions les plus intimes et je m'ouvre à vous, dans l'espoir de rejoindre quelqu'un qui aussi souffrirait en silence. Bienvenue dans mon cerveau. Vous trouverez parfois des passages légers, mais cet ouvrage se veut avant tout thérapeutique.

Les commentaires et annotations sont fermés. S'il vous plaît, ne faites pas trop attention aux nombreuses fautes et répétitions. Je n'écris pas tout ça dans le but de le faire éditer. Si vous souhaitez communiquer avec moi, je vous prie de le faire en privé. Je ne vise personne dans mes propos, je parle surtout de manière générale. Par contre, parfois je n'aurais pas le choix de répondre indirectement à des questions qu'on me pose, afin que certaines personnes puissent comprendre mon opinion sur certaines choses. En général, je ne mords pas.

Ce blog contient du langage grossier par moments. C'est un endroit pour me défouler, car j'en ai grandement besoin. Si je juge que mes articles posent problèmes, je passerais le tout en privé et partagerais son accessibilité qu'à des gens de confiance. Merci de votre compréhension.

Si le cœur vous en dit, sachez que vous pouvez désormais m'envoyer des dons ou des pourboires par PayPal. Permission accordée par les admins.

https://www.paypal.me/teddiesage
513
0
0
351
Défi
Zosha
C'est de la folie, j'ai pas du tout le temps, mais ça va quand même être marrant, let's try !

Les textes seront courts.... comme beaucoup de mes textes, finalement xD
15
40
9
5
Défi
5
2
0
0

Vous aimez lire KagomeAohane ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0