Cours de magie

4 minutes de lecture

— Tu es prête ?

— Oui, j'y vais. Waouh, c'est tellement... C'est tout chaud et humide, mais on s'y sent si bien...

— Tu peux bouger ?

— J'essaye. Doucement d'abord, mais dès que je suis en confiance, plus vite.

— C'est très bien pour une première fois.

— Hem, Renai, Yayū, qu'est-ce que c'est que ce dialogue digne d'un hentai ?

— QUOI ‽

Renai ouvrit soudainement les yeux, et les battements de son cœur se firent totalement désordonnés.

— Qu'est-ce qui n'allait pas dans ce que j'ai dit ? demanda-t-elle, horrifiée.

— Bah, tout, pour être honnête... Sérieusement, qu'est-ce que vous faisiez pour dire des choses pareilles ?

Renai était assise en tailleur dans la prairie qui entourait la maison, les mains posées sur ses genoux. Sa peau pâle resplendissait au soleil, mais parfois, un nuage obscurcissait le ciel et une bourrasque la faisait frissonner.

— Un entraînement à la magie, répondit paresseusement Yayū, allongé dans l'herbe près d'elle, la tête reposant sur ses bras croisés.

— Oh. Je vois. Au temps pour moi. Amusez-vous bien.

— Attends une seconde, Kura ! appela Renai. Tu vois le lapin là-bas ? Je peux maintenant contrôler son esprit, grâce aux leçons de Yayū.

Elle lança une vague magique vers l'animal et un instant plus tard, elle était le lapin. Elle remua précautionneusement une oreille et dilata ses narines ; elle sentait des dizaines d'odeurs inconnues, et le monde en noir et blanc était rempli des bruits de la nature. Elle percevait l'humidité ambiante, la rosée du matin qui rafraîchissait l'air et mouillait ses pattes, mais sa fourrure hivernale la protégeait encore.

Lorsqu'elle eut gagné en assurance, elle fit un pas en avant. Puis un autre. Les muscles de ses jambes étaient plus puissants qu'elle l'imaginait. Peut-être pouvait-elle sauter... C'était ce qu'elle voulait faire avant que Kura ne la déstabilise et lui fasse perdre sa concentration. Elle prit son élan et sauta. Comme c'était amusant, elle recommença.

— Ne fais pas l'andouille, Ren ! conseilla le magicien, contenant son rire. Sinon, tu auras du mal à conserver le contrôle !

Soudain, le lapin s'immobilisa, mais Renai était toujours en possession de son esprit. Très concentrée, le tendait tous ses sens vers ce qu'elle avait repéré.

Une odeur inconnue, flottante et fantômatique, avait attiré son attention. Quelque chose se déplaçait, pourtant, elle n'entendait aucun bruit de pas. Son cœur s'emballa, l'instinct de l'animal lui soufflait de prendre la fuite devant une créature invisible et inaudible. Elle tenta de l'en empêcher, mais, manquant d'expérience, elle échoua et le petit mammifère bondit au loin.

— Mince ! s'exclama-t-elle après que la distance eut brouillé puis rompu sa connexion.

— Les lapins sont peureux, ce ne sont pas les meilleurs sujets quand on débute dans cette discipline, remarqua Yayū en s'asseyant.

— Y a pas grand chose d'autre par ici, en même temps, soupira Kura. N'empêche, c'est bizarre qu'il ait eu peur comme ça, il n'y a rien de dangereux.

— Si, intervint Renai qui venait de reprendre ses esprits. Quelque chose d'étrange rôde dans les parages. Ce n'est pas humain, et ça ne fait pas de bruit. Et j'ai perçu comme une aura, dont je n'ai pas pu déterminer la nature à cause de ce stupide lapin.

— Sans doute Koko, elle bricole je ne sais quoi avec Yoake, y en a pas une pour rattraper l'autre. Et puis, entre nous, elle est pas humain, c'est une vraie furie ! déclara Yayū sur le ton de la confidence.

— Qui est une furie ?

Une ombre inquiétante l'enveloppe et l'intéressée, les poings sur les hanches, invoqua de puissants vents pour manifester son mécontentement.

— Je plaisantais...

— J'espère bien, rétorqua-t-elle en retrouvant son calme. Et si tu veux tout savoir, je ne "bricolais" pas, je travaillais mon affinité avec la terre en prenant un bain de boue.

Renai fit la grimace et la toisa de la tête aux pieds. Sa sœur était effectivement couverte de vase qui dégoulinait le long de ses cheveux et sur son visage. En voyant sa moue dégoûtée, elle expliqua avant de perdre son respect :

— Un élémentaliste doit être autant que possible en contact avec ses éléments afin d'acquérir un meilleur contrôle de ces derniers. Pour l'air et l'eau, c'est relativement simple, surtout quand on a une rivière ou un océan à proximité comme ça a été le cas toute ma vie. Le feu, il suffit en général de faire des barbecues et de se cramer les doigts en retournant les braises à mains nues. Mais la terre, le plus rapide et efficace, ça reste les bains de boue. Je vous laisse deviner comment j'ai appris à maîtriser la foudre...

— Mais il faut être timbré, ça doit faire super mal ! grimaça Kura.

— Oui, c'est pourquoi le éléments comme le métal, la foudre, la glace ou le feu sont plus compliqués à maîtriser, et donc plus rares.

Elle croisa les bras, pas peu fière d'étaler son savoir et son masochisme devant ses amis.

— Affinité ou pas, ça reste répugnant, conclut Yayū. Va te laver.

— Tu ne comprends rien à la sensibilité magique, répliqua dignement Kodama en lui tournant le dos.

— Chut ! les coupa Renai avant que les jumeaux ne se chamaillent. La chose... Elle se rapproche de nous.

— Qu'est-ce que c'est ?

— C'est dangereux ?

— Est-ce que ça a les yeux jaunes ou rouges ?

— Je peux le cramer ?

Les questions fusaient, et l'agitation croissante de ses compagnons empêchaient Renai de déterminer la nature du visiteur.

— Silence, enfin ! J'essaie de...

Sa colère s'évanouit aussi vite qu'elle était apparue, et elle se tut, mitigée entre surprise et soulagement.

La voix chantante de celle sur qui ils fondaient leurs derniers espoirs s'éleva derrière eux :

— Bonjour. Cela m'a pris du temps, mais je suis heureuse de vous avoir enfin retrouvés. J'espère pouvoir vous appeler mes alliés, désormais.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

TeddieSage
Blog sentimental et personnel, sans horaire fixe.

Salut. Moi c'est Danny ou si vous préférez, Teddie. Pour une présentation plus complète, lisez le premier article. Je tenais juste à vous remercier d'avoir pris la peine d'ouvrir cette page, au cas ou vous souhaitiez mieux me connaître.

Ce blog n'est pas tout le temps joyeux. La vie m'a rendu malade, mais le confinement est en train de m'achever. Ceci sont mes confessions les plus intimes et je m'ouvre à vous, dans l'espoir de rejoindre quelqu'un qui aussi souffrirait en silence. Bienvenue dans mon cerveau. Vous trouverez parfois des passages légers, mais cet ouvrage se veut avant tout thérapeutique.

Les commentaires et annotations sont fermés. S'il vous plaît, ne faites pas trop attention aux nombreuses fautes et répétitions. Je n'écris pas tout ça dans le but de le faire éditer. Si vous souhaitez communiquer avec moi, je vous prie de le faire en privé. Je ne vise personne dans mes propos, je parle surtout de manière générale. Par contre, parfois je n'aurais pas le choix de répondre indirectement à des questions qu'on me pose, afin que certaines personnes puissent comprendre mon opinion sur certaines choses. En général, je ne mords pas.

Ce blog contient du langage grossier par moments. C'est un endroit pour me défouler, car j'en ai grandement besoin. Si je juge que mes articles posent problèmes, je passerais le tout en privé et partagerais son accessibilité qu'à des gens de confiance. Merci de votre compréhension.

Si le cœur vous en dit, sachez que vous pouvez désormais m'envoyer des dons ou des pourboires par PayPal. Permission accordée par les admins.

https://www.paypal.me/teddiesage
503
0
0
346
Défi
Zosha
C'est de la folie, j'ai pas du tout le temps, mais ça va quand même être marrant, let's try !

Les textes seront courts.... comme beaucoup de mes textes, finalement xD
15
40
9
5
Défi
5
2
0
0

Vous aimez lire KagomeAohane ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0