Passions

5 minutes de lecture

— Qu'est-ce que tu fais ?

— Je dessine.

Renai se pencha sur le carnet de Kura pour apprécier ses œuvres.

— C'est joli, tu dessines bien... Mais attends une minute, c'est Tsubame, ça !

Surprise, elle jeta un œil aux autres crayonnés ; chacun représentait un de ses compagnons enfermés à NEGI. Les mains tremblant d'émotion, elle saisit un croquis inachevé où figuraient les trois Réceptacles avec leurs attributs respectifs, une couronne, un arc et une plume. Elle aperçut même le visages d'Awa et Itami, Kodama, Yayū et Kagome. Dans ce dernier portrait, elle reconnut clairement une inspiration du tableau exposé au Parlement qu'elle avait toujours admiré pour la finesse de son trait.

— Où as-tu vu ça ? interrogea-t-elle, étonnée. Il n'existe pas de copie de ce tableau, le seul exemplaire est à Sashinju.

La Fille de la Mélancolie ? Et bien, c'est délicat à expliquer... éluda Kura en regardant ailleurs.

— Dis toujours, l'incita Renai en haussant les sourcils.

— Bon, si c'est un ordre de la Princesse... Il y a de ça un an environ, un collectionneur... Enfin, disons qu'on m'a demandé de dérober ce tableau au Parlement et de le remplacer par une copie.

— Ah, lâcha-t-elle après un silence. Effectivement, je ne m'y attendais pas. C'est toi qui a fait la copie ?

Kura acquiesça, embarrassé de devoir lui révéler les dessous d'une de ses meilleures opérations. Son amie soupira.

— Je ne vais pas te féliciter pour cet acte criminel... Mais, je dois reconnaître que c'était parfaitement orchestré. De plus, la copie est d'excellente facture, tu as fait un travail extraordinaire. En tout cas, je n'avais rien remarqué, et pourtant, je connais cette toile par cœur.

— Content de savoir que mon travail est apprécié.

Kura reprit ses pastels et s'employa à mettre en couleurs le visage souriant de la jeune gisōisha.

— Est-ce que ça te dérange si je m'installe à côté ? On s'ennuie un peu quand Tsubame, Tenshi et Yoake ne sont pas là, ça manque d'animation.

— Si tu veux, répondit-il laconiquement.

Renai s'assit et ouvrit sa pochette afin d'en extraire les pages du chapitre sur lequel elle réfléchissait actuellement. Mais le vent taquin les lui arracha des mains et les dispersa autour d'elle ; l'une d'elles se posa par-dessus la feuille de Kura qui la lut, perplexe.

— C'est toi qui a écrit tout ça ?

Renai s'empourpra et enfouit son visage dans ses mains.

— Ne lis pas, ce n'est pas fini !

— Trop tard. C'est la vie que tu menais avant... tout ça ?

— Oui.

— Je peux lire le reste ?

Elle céda, les joues roses.

— En échange, je veux regarder tous tes dessins.

— Ça marche.

Ils échangèrent leurs affaires et se plongèrent l'un dans la lecture, l'autre dans l'observation.

Les minutes s'égrenèrent, se muèrent en heures. Lorsque Kura eut lu les derniers mots du dernier chapitre, il rendit à la princesse ses feuilles, le sourire aux lèvres.

— Je trouve que c'est bien que tu écrives le récit de nos péripéties. Ça m'a fait prendre conscience de certaines choses. Par exemple, qu'on forme une équipe assez étrange, constata-t-il.

— Pourquoi donc ? À part le fait qu'il y ait des liens familiaux à tort et à travers...

— Déjà, un groupe classique comporte trois ou cinq personnages principaux. Si on compte tous ceux qu'on a croisés, ça fait neuf. Dix avec Kagome.

— Certes, mais tu te réfères à des œuvres fictives.

— Ce n'est pas tout. Nos "rôles" au sein du groupe : toi, tu es l'intellectuelle - on ne dirait pas sans des lunettes, mais personne ne peut rivaliser avec toi -, Tenshi est la fille forte mais pas très dégourdie, Yoake est la tsundere de service, Tsubame, la guerisseuse, et je suis le personnage polyvalent.

— Mouais, jusque là, ça reste très cliché, objecta Renai.

— C'est après que ça pose problème. Kodama et Yayū sont magiciens, mais Yoake, toi et Kagome aussi. Dans un pays où environ 5% de la population a le gène magique, vous êtes surreprésentés ici, avec 50%. On a aussi deux esprits matérialisés, ça fait doublon. Et en général, pour qu'une équipe tienne la route, il faut que tout le monde soit sain d'esprit ; or, il y a Awa. Et puis, même si Tenshi n'est pas une lumière, elle a de temps en temps des moments de lucidité, et inversement pour Yoake.

— Ça me fait mal de l'admettre, mais je peux difficilement te contredire sur ce point...

— Enfin, puisque certains rôles sont présents plusieurs fois, d'autres sont absents. Le personnage purement comique par exemple, ou la fille cruche et inutile. La mascotte chiante qui parle avec des ultrasons et ne sert qu'à attirer des ennuis. Et le pervers. Qui peut aussi prendre la casquette du comique.

— Ça ne manque pas particulièrement. Et c'est très bien qu'on n'ait pas de débile supplémentaire, ça deviendrait vite fatigant, surtout si c'était en plus un incapable. Bien qu'elle ne soit pas brillante, ma sœur est une archère hors pair, convint Renai d'un ton non dénué d'une pointe de moquerie.

— Sur des cibles immobiles, et sans réel enjeu derrière, j'ai pu constater qu'elle était infaillible. Mais en situation de danger, si une vie humaine voire le destin de tout le monde repose sur un de ses tirs, et qu'elle n'a aucun droit à l'erreur, en sera-t-il de même ? Tirer pour gagner un concours et tirer pour sauver sa peau sont deux choses radicalement différentes.

Renai s'humecta les lèvres, songeuse.

"Tenshi, si sensible et si attachée à ceux qu'elle aime..."

Son front se creusa d'une ride de souci.

— Espérons qu'elle ne sera pas confrontée à une telle situation, conclut-elle avec une mine qui se voulait rassurante.

Des pas dans les feuilles se firent entendre, ce qui mit fin à leur conversation qui leur rappelait que rien ne garantissait qu'ils ressortent de NEGI en un seul morceau.

— Bonsoir bonsoir ! les salua Tsubame en les rejoignant.

La jeune herboriste était essoufflée d'avoir couru, et s'arrêta pour inspirer un bon coup. De la terre et des brindilles était accrochées à ses cheveux et ses vêtements, témoignant de son périple en pleine nature qu'elle venait d'achever.

— Oh, Tsubame ! Où sont Ten et Yoake ? demanda Renai, ravie de son arrivée inopinée.

— À la maison, je les ai laissées derrière pour venir vous prévenir...

— Qu'y a-t-il donc ?

Tsubame hocha la tête, les yeux brillants d'espoir.

— On les a retrouvés ! s'exclama-t-elle.

Sans se poser de questions, ils se levèrent et suivirent leur amie vers la cabane construite par les soins de Kura à partir de plans dessinés par Renai. La cahute en briques et en bois fournis par les cartes de Yoake s'appuyait contre un saule imposant et surplombait la rivière qui traversait la zone où ils vivaient depuis la disparition de Hirameki.

À mesure qu'ils s'en approchaient, les rires et les discussions allant bon train se firent plus distinctes.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

TeddieSage
Salut. Moi c'est Danny ou si vous préférez, Teddie. Pour une présentation plus complète, lisez le premier article. Je tenais juste à vous remercier d'avoir pris la peine d'ouvrir cette page, au cas ou vous souhaitiez mieux me connaître.

Ce blog n'est pas tout le temps joyeux. La vie m'a rendu malade, mais le confinement est en train de m'achever. Ceci sont mes confessions les plus intimes et je m'ouvre à vous, dans l'espoir de rejoindre quelqu'un qui aussi souffrirait en silence. Bienvenue dans mon cerveau. Vous trouverez parfois des passages légers, mais cet ouvrage se veut avant tout thérapeutique.

Les commentaires et annotations sont fermés. S'il vous plaît, ne faites pas trop attention aux nombreuses fautes et répétitions. Je n'écris pas tout ça dans le but de le faire éditer. Si vous souhaitez communiquer avec moi, je vous prie de le faire en privé. Je ne vise personne dans mes propos, je parle surtout de manière générale. Par contre, parfois je n'aurais pas le choix de répondre indirectement à des questions qu'on me pose, afin que certaines personnes puissent comprendre mon opinion sur certaines choses. En général, je ne mords pas.

Ce blog contient du langage grossier par moments. C'est un endroit pour me défouler, car j'en ai grandement besoin. Si je juge que mes articles posent problèmes, je passerais le tout en privé et partagerais son accessibilité qu'à des gens de confiance. Merci de votre compréhension.

Si le cœur vous en dit, sachez que vous pouvez désormais m'envoyer des dons ou des pourboires par PayPal. Permission accordée par les admins.

https://www.paypal.me/teddiesage
513
0
0
351
Défi
Zosha
C'est de la folie, j'ai pas du tout le temps, mais ça va quand même être marrant, let's try !

Les textes seront courts.... comme beaucoup de mes textes, finalement xD
15
40
9
5
Défi
5
2
0
0

Vous aimez lire KagomeAohane ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0