Bye bye, NEGI

2 minutes de lecture

Ainsi que l'avait prédit Hirameki, l'intégralité de la magie constituant NEGI se dilata dangereusement après sa mort, ce qui le rendit extrêmement instable et dangereux.

Les matériaux commençaient à se désagréger, les colonnes s'écroulaient en explosant bruyamment, alors que les particules magiques entraient en agitation.

— Kodama ! Nom de dieu, fais quelque chose ! Kodama ! lui hurla Yayū après qu'un pan de mur entier a manqué de peu d'ensevelir Tsubame et Kura, évanouis.

La Flamme Parme était à genoux, hébétée et sous le choc ; le regard humide, elle contemplait le vide dans lequel sa sœur et sa meilleure amie venaient de disparaître.

— Reprends-toi ! KODAMA !

Malgré le danger imminent qu'elle courait, elle ne montrait pas de volonté de réagir ; lorsqu'il réalisa cela, Yayū se précipita pour la pousser hors du chemin d'un énorme bloc de pierre qui tombait du plafond. La douleur et l'adrénaline firent l'effet d'un électrochoc à la magicienne qui sembla émerger d'une profonde léthargie.

— Que se passe-t-il ? s'enquit-elle, les yeux écarquillés par la peur.

— Tout va exploser ! Il faut qu'on sorte d'ici le plus vite possible !

— Je... J'ai du mal à utiliser la magie ! paniqua-t-elle.

— Il faut agir maintenant ! Plus le temps passe, plus on risque de tous y rester ! le jeta-t-il en courant vers les blessés inanimés.

— Qu'est-ce que tu fais ?

— Un truc important, j'en ai pour une minute. Commence à concentrer un flux, j'arrive !

Tandis que son frère prononçait des incantations dont elle ignorait la finalité, Kodama rassembla ses dernières forces pour créer une boule d'énergie pure. Lorsqu'il la rejoignit, il lui prit la main et planta son regard vert dans le sien.

— On va forcer le passage, profiter de l'affaiblissement des frontières spatiomagiques pour passer au moment propice ! Tu es avec moi ?

— Toujours ! C'est du suicide, mais je te suis !

Ils s'écartèrent de justesse pour éviter un pilier qui s'écroula avec fracas. La vision apocalyptique de l'auto-destruction du monde qui leur avait volé quatre amis et deux années de leur vie arracha aux jumeaux un sourire cynique.

— On n'a plus trop le choix, de toute façon. Quitte à mourir, autant le faire avec classe, non ? Ose me dire que tu n'as jamais rêvé de quitter la scène de cette façon...

— Je ne dirais pas que je souhaite mourir, mais je préfère ça à être poignardée dans mon sommeil ou pulvérisée dans le vide magique. Et puis, le plus grand amour n'est-il pas de donner sa vie pour ceux qu'on aime ?

Plus rien ne comptait en cet instant, à part eux ; toute leur fatigue et leur chagrin s'étaient envolées, ils se sentaient libres et légers.

— Tu aimes Awa, toi, maintenant ? interrogea Yayū, moqueur.

— Elle ne compte pas, mais malgré tout, je ne veux pas la laisser en plan, elle a permis à Tsubame de survivre. Mais quoi qu'on fasse, elle ne survivra pas à ses blessures, c'est clair.

— On la fait sortir quand même ?

Kodama acquiesça, les lèvres serrées.

— Bon, et bien... À plus ?

— À plus.

Elle se haussa sur la pointe des pieds et déposa un baiser fraternel sur sa joue. Elle n'avait pas peur, puisqu'elle était avec son frère. Tout se passerait bien.

Ils relâchèrent en parfaite synchronisation les bribes de magi qui leur restaient.

Tout se passa bien.

Et lorsque tout fut fini, qu'ils eurent accompli leur ultime tâche en exfiltrant les trois blessés, ils s'abandonnèrent au chaos qui engloutissait les restes de NEGI.

Tout s'était bien passé.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

TeddieSage
Salut. Moi c'est Danny ou si vous préférez, Teddie. Pour une présentation plus complète, lisez le premier article. Je tenais juste à vous remercier d'avoir pris la peine d'ouvrir cette page, au cas ou vous souhaitiez mieux me connaître.

Ce blog n'est pas tout le temps joyeux. La vie m'a rendu malade, mais le confinement est en train de m'achever. Ceci sont mes confessions les plus intimes et je m'ouvre à vous, dans l'espoir de rejoindre quelqu'un qui aussi souffrirait en silence. Bienvenue dans mon cerveau. Vous trouverez parfois des passages légers, mais cet ouvrage se veut avant tout thérapeutique.

Les commentaires et annotations sont fermés. S'il vous plaît, ne faites pas trop attention aux nombreuses fautes et répétitions. Je n'écris pas tout ça dans le but de le faire éditer. Si vous souhaitez communiquer avec moi, je vous prie de le faire en privé. Je ne vise personne dans mes propos, je parle surtout de manière générale. Par contre, parfois je n'aurais pas le choix de répondre indirectement à des questions qu'on me pose, afin que certaines personnes puissent comprendre mon opinion sur certaines choses. En général, je ne mords pas.

Ce blog contient du langage grossier par moments. C'est un endroit pour me défouler, car j'en ai grandement besoin. Si je juge que mes articles posent problèmes, je passerais le tout en privé et partagerais son accessibilité qu'à des gens de confiance. Merci de votre compréhension.

Si le cœur vous en dit, sachez que vous pouvez désormais m'envoyer des dons ou des pourboires par PayPal. Permission accordée par les admins.

https://www.paypal.me/teddiesage
513
0
0
351
Défi
Zosha
C'est de la folie, j'ai pas du tout le temps, mais ça va quand même être marrant, let's try !

Les textes seront courts.... comme beaucoup de mes textes, finalement xD
15
40
9
5
Défi
5
2
0
0

Vous aimez lire KagomeAohane ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0