Uchiki

5 minutes de lecture

Vocabulaire :

Tokeisō = passiflore

*****


Perdue dans ses pensées, Tenshi finit par rejoindre Iro et Kura un peu plus en aval.

—Qu'est-ce que vous faites ? interrogea-t-elle en voyant la gisōisha s'affairer en pilant des feuilles pour en faire un onguent à l'allure suspecte.

— Je fais en sorte qu'il ne meure pas tout de suite.

— Une intention louable, je te remercie. Par contre, ta bouillie de plantes ne m'inspire pas trop... grimaça Kura.

— Ce n'est pas pour toi. Enfin, j'ai fini. À part ta luxure de l'épaule, ça va. Le médecin qui t'a vu avant a fait du bon boulot.

Iro effleura du doigt les cicatrices rouges et gonflées qui parsemaient les bras de Kura, traces fraîches de son combat contre Awa dans les rues de Kaishinju.

— Je veux dire, reprit-t-elle, avant Yoake et ses cartes, quelqu'un d'autre t'a soigné, je me trompe ? On voit des sutures, ce n'est pas de la magie, ça.

Elle attrapa le poignet de Tenshi, la prenant par surprise. L'archère tenta vainement de se libérer lorsqu'elle appliqua un baume cicatriciel sur ses brûlures.

— Aïe ! Ça pique ! se plaignit-elle.

— Tout le monde est blessé, je dois aider un peu, enfin ! La magie ne fait pas tout, c'est bien comme traitement d'appoint, mais rien ne vaut un cataplasme de millepertuis ou de consoude, soutint Iro sans la laisser s'échapper. Tiens, et reprends un peu d'extrait de fleur d'Khryklphrahzs, ça ne peut pas te faire de mal.

Kura observait les deux amies attentivement ; à présent qu'il avait retrouvé la vue, il dévisageait tous ses compagnons pour s'assurer que la réalité était conforme à ce qu'il avait imaginé. Il n'avait pas été déçu par Awa et Yoake – qu'il n'arrivait pas à appeler autrement que Haruka, ce changement était trop brusque et perturbant. Quant aux autres, il avait été surpris de voir autant de diversité d'origines et d'apparences ; il ne les connaissait pas, mais comptait bien découvrir qui ils étaient, puisqu'ils devraient coopérer pour sortir de NEGI. Cependant, il avait du mal à statuer définitivement sur Iro. Il lui semblait l'avoir déjà vue quelque part, mais ce n'était pas tout à fait la même. L'amnésique n'allait certainement pas lui confirmer qu'ils se connaissaient, sinon elle aurait réagi plus tôt. Mais il se dit que peut-être qu'un stimulus éveillerait des souvenirs enfouis dans son inconscient.

— Effectivement, ta belle-mère t'a bien formé au Gisō, puisque ces sutures sont ton travail, répondit-il finalement en montrant l'intérieur de son bras droit. Elle ne m'avait pas raté, l'autre folle, sans vous deux, le poison m'aurait tué en quelques minutes. Mais je tiens à dire que vous avez de drôles de méthodes pour prendre les gens en consultation.

— C'est-à-dire ? interrogea Tenshi, curieuse.

— Fléchettes de sédatif.

— Ah oui, quand même.

Iro fixait Kura avec stupeur, l'espoir et le doute se peignant tour à tour sur son visage brun encadré par sa chevelure neigeuse.

— Tu... Tu me connais ? balbutia-t-elle.

Elle en lâcha son bol d'onguent, qui s'écrasa par terre dans un bruit d'argile brisée.

— Tu sais qui je suis ?

Ses yeux noirs étaient agrandis par la fièvre et la frayeur ; pour la première fois depuis sa perte de mémoire, Iro rencontrait quelqu'un qui détenait des informations sur elle et son passé. Ses craintes du début seraient-elles vérifiées ? L'heure de la vérité avait sonné, mais elle ne s'était pas préparée à l'apprendre de la bouche de Kura.

Il lui jeta un dernier regard avant de se prononcer ; oui, il se souvenait de ces yeux sombres layash et de cette façon typiquement mediăne de s'attacher les cheveux – sa propre mère se coiffait souvent ainsi, tout comme sa sœur. Cet indice supplémentaire ne laissait plus aucune place au doute.

— J'ai eu pour mission de te protéger d'une tentative d'assassinat il y a dix jours à Kaishinju. Je n'ai eu accès qu'au strict minimum te concernant, mais je vais te le dire : tu es née le 9 décembre 259 à Sashinju, tu habites au 31 rue de la Refondation, au-dessus de l'Herboristerie Tokeisō que tu tiens. Ta mère est morte, tu vis avec ton père et une de ses amies d'enfance.

— Comment s'appellent-ils ? souffla Iro.

Si près, elle était si près du but... Après des jours de vide, de questionnement et de doute, elle allait enfin savoir ! La joie l'envahissait : au moins, elle avait la certitude qu'elle était quelqu'un de respectable et non une tueuse en série.

— Malheureusement, retenir les noms n'est pas mon point fort, je suis plus physionomiste, répondit Kura, embarrassé. Mais je crois que ton nom de famille est U... Uchiki.

Humble, réservé... souffla Iro, savourant ce nom. Très joli.

— Comment sais-tu ce que cela signifie ? C'est de l'ancien sunian, plus personne ne parle cette langue ! s'étonna-t-il.

— Ah bon ? Euh, je ne sais pas... rougit-elle. Le sens du mot me vient à l'esprit comme ça, ce ce qu'il m'inspire.

Ainsi, elle était la seule à comprendre certains mots tels que les noms... Cette découverte l'étonnait ; finalement, elle qui ne se souvenait même pas de son propre passé détenait un savoir unique !

— Génial ! s'enthousiasma Kura. C'est vrai, j'avais entendu parler de gens qui ont un accident, perdent la mémoire et se réveillent en parlant une autre langue ! Qu'est-ce que ça veut dire, Kuramoya Migaru Naisho ?

— Hem... Brouillard sombre, Agilité, Secret, répondit Iro après une hésitation.

— Awa Miwaku Yūbi ? Je parie sur un nom de psychopathe...

— Alors... Écume, Fascination, Grace. Perdu, c'est plutôt joli, sourit-elle en se prenant au jeu.

— Yoake Tanjun Nayami ? demanda Tenshi, fascinée par le savoir de son amie.

Quelque chose la titillait, elle voulait dire quelque chose mais ne savait plus quoi. Cela finirait bien par lui revenir...

Aube, Pureté, Souci. Tenshi Nasake signifie Ange, Charité.

— Arrêtez tout ! s'écria cette dernière, le visage illuminé par la joie d'avoir mis le doigt sur ce qu'elle cherchait.

— Que... Qu'est-ce qu'il y a, Tenshi ?

— Je sais qui peut t'en dire plus sur ton passé et ta famille !

— Ah bon ? Qui ça ? demanda Iro, déconcertée.

La Princesse désigna triomphalement ses sosies assis en tailleur sous un arbre pour discuter tranquillement.

— Elle ?

Iro fronça les sourcils.

— Quel est le rapport avec moi ? Pourquoi elle en particulier me connaîtrait ? Et puis, si elle me connaissait, elle me l'aurait déjà dit, non ?

— Si si, je t'assure, assena Tenshi en la tirant par le bras. Te pose pas de questions, viens.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

TeddieSage
Blog sentimental et personnel, sans horaire fixe.

Salut. Moi c'est Danny ou si vous préférez, Teddie. Pour une présentation plus complète, lisez le premier article. Je tenais juste à vous remercier d'avoir pris la peine d'ouvrir cette page, au cas ou vous souhaitiez mieux me connaître.

Ce blog n'est pas tout le temps joyeux. La vie m'a rendu malade, mais le confinement est en train de m'achever. Ceci sont mes confessions les plus intimes et je m'ouvre à vous, dans l'espoir de rejoindre quelqu'un qui aussi souffrirait en silence. Bienvenue dans mon cerveau. Vous trouverez parfois des passages légers, mais cet ouvrage se veut avant tout thérapeutique.

Les commentaires et annotations sont fermés. S'il vous plaît, ne faites pas trop attention aux nombreuses fautes et répétitions. Je n'écris pas tout ça dans le but de le faire éditer. Si vous souhaitez communiquer avec moi, je vous prie de le faire en privé. Je ne vise personne dans mes propos, je parle surtout de manière générale. Par contre, parfois je n'aurais pas le choix de répondre indirectement à des questions qu'on me pose, afin que certaines personnes puissent comprendre mon opinion sur certaines choses. En général, je ne mords pas.

Ce blog contient du langage grossier par moments. C'est un endroit pour me défouler, car j'en ai grandement besoin. Si je juge que mes articles posent problèmes, je passerais le tout en privé et partagerais son accessibilité qu'à des gens de confiance. Merci de votre compréhension.

Si le cœur vous en dit, sachez que vous pouvez désormais m'envoyer des dons ou des pourboires par PayPal. Permission accordée par les admins.

https://www.paypal.me/teddiesage
503
0
0
346
Défi
Zosha
C'est de la folie, j'ai pas du tout le temps, mais ça va quand même être marrant, let's try !

Les textes seront courts.... comme beaucoup de mes textes, finalement xD
15
40
9
5
Défi
5
2
0
0

Vous aimez lire KagomeAohane ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0