Kagome et le jus d'orange

4 minutes de lecture

Vocabulaire :

En l'honneur de ce combat pas épique, plein de mots de karate !

tsuki waza : attaque directe du bras

otoshi geri : coup de pied retombant

shuto uchi : sabre de la main (avec le tranchant)

morote seoi nage : prise de judo pour faire passer l'adversaire par-dessus son épaule

Ah oui, et j'ai décidé d'inventer des adjectifs pour qualifier la couleur des cheveux, parce que j'en ai marre d'écrire "aux cheveux patati patata", vu que toutes les couleurs sont possibles dans mon univers. Dans ce chapitre, je mets "vertaine" par exemple.

*****

Perchée sur une poutre maîtresse de l'édifice, Awa observait avec perplexité et amusement la jeune magicienne danser d'un pied sur l'autre au-dessus d'une rivière de jus d'orange.

"Le vrai pouvoir des Garants est donc de fabriquer du jus de fruit, intéressant. Peut-être qu'elle pourrait faire de la piña-colada, aussi ? Ça vaut la peine d'aller demander..."

En bas, Kura sentait bien que Haruka était en difficulté ; Kagome ne lui accordait aucun répit, l'attaquant sans relâche pour l'épuiser. Elle avait fort à faire pour éviter les coups qui pleuvaient sans plonger dans la lave, et n'avait par conséquent pas le loisir d'ouvrir sa boîte de cartes d'invocation pour se sortir de ce mauvais pas. Il s'épongea la sueur du front ; la température avait sensiblement augmenté à l'intérieur du château.

Awa attendit quelques secondes, puis se jeta dans le vide dans un saut de l'ange savamment calculé. Au moment où Kagome levait le bras pour frapper de taille Haruka, elle se réceptionna sur le plat de son sabre, effectua une roulade et se releva en se retournant, aussi vive qu'un serpent. Bien qu'un peu surprise, Kagome riposta instinctivement et parvint à entailler profondément le poignet de l'assassin avant qu'elle ne recule.

Haruka en profita pour reprendre son équilibre, soulagée qu'Awa se soit interposée ; elle n'aurait pas tenu bien longtemps face à la guerrière déchaînée. Elle alla se poster près de Kura en tâchant de reprendre son souffle.

Pendant ce temps-là, Awa se démenait pour esquiver le sabre enchanté de Kagome, inconsciente du danger qu'elle courait à se battre au milieu des coulées de lave. Kagome avait beau être une combattante douée, elle n'avait pas son niveau d'entraînement ni sa souplesse féline ; de son côté, Awa commençait à avoir la nausée : à chacun de ses mouvements, du sang giclait de son bras, éclaboussant ses vêtements et son visage. Elle devait en finir au plus vite, sinon cela se terminerait comme lors de son affrontement avec Kura... Et cela, sa fierté le lui interdisait.

L'assassin fit appel à toutes ses compétences pour enchaîner une pirouette d'esquive et un coup de pied circulaire qui faucha son adversaire. Elle profita de son déséquilibre pour lui assener un tsuki waza sur le sommet du crâne, ce qui l'estourbit un instant, mais pas suffisamment pour l'empêcher de riposter. Awa se vit obligée de battre en retrait en effectuant une souplesse arrière pour éviter de se faire ouvrir la poitrine. Elle recula de deux pas, le temps de retrouver sa stabilité et d'évaluer rapidement la situation. Kagome s'apprêtait à l'embrocher, cela lui posait problème. La jeune femme décida de feinter et trouva une ouverture dans sa garde ; elle balança son pied vers le haut et le fit retomber violemment en un otoshi geri parfaitement maîtrisé. Cependant, Kagome l'avait vu venir et l'évita lestement. Elle ne put toutefois parer le shuto uchi qui survint immédiatement après et une douleur lancinante lui coupa le souffle après qu'il l'eut touchée au cou. Une fois son opposante à moitié assommée, Awa l'attrapa par le bras, la fit passer par-dessus son épaule et la plaqua au sol. L'assassin avait remporté la victoire, mais n'était pas encore satisfaite.

Elle s'assura qu'elle ne pouvait plus bouger avant de lui poser la question qui lui brûlait les lèvres :

— Tu peux faire une épée à piña-colada ?

Kagome, en sueur, se crispa en entendant un terme inconnu.

— Quoi ? Qu'est-ce que c'est que ça ?

— Fais-le.

— Non, répliqua la guerrière vertaine fièrement.

Awa lui écrasa le poignet droit du talon ; en observant Haruka, elle avait fini par associer le point faible de Kagome à la perte de son arme.

La jeune fille grimaça de douleur mais ne céda pas, ce qui résulta en l'intensification de la pression sur son tendon.

Finalement, elle rendit les armes, aux sens propre et figuré du terme, et laissa s'échapper la magie de son corps perclu de fatigue. Mais elle avait mal estimé ses réserves et s'aperçut avec horreur qu'elle n'était pas en mesure physique de supporter la perte de ce sabre ; il était trop tard pour revenir en arrière, déjà des étoiles dansaient devant ses yeux et ses sensations s'atténuaient.

"Encore perdu, et contre une meurtrière, en plus. Père avait raison, finalement, lorsqu'il disait que j'étais incapable d'assumer la fonction de Garant... Je suis trop faible..."

Elle s'avoua vaincue et ferma les yeux sur le monde. Elle entendit Awa lui crier qu'elle voulait un piranha, mais elle fit la sourde oreille, préférant se plonger dans des réflexions philosophiques ; elle en avait assez qu'on la prenne pour une idiote.

"Tous, ils se moquent tous de moi. Père, Maître Fubuki, Maître Hayate, même les déchets comme Hakujin et Yumekawa, tout le monde. Et ça a toujours été comme ça, tout ça parce que je ne suis pas le fils qu'ils espéraient..."

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

TeddieSage
Blog sentimental et personnel, sans horaire fixe.

Salut. Moi c'est Danny ou si vous préférez, Teddie. Pour une présentation plus complète, lisez le premier article. Je tenais juste à vous remercier d'avoir pris la peine d'ouvrir cette page, au cas ou vous souhaitiez mieux me connaître.

Ce blog n'est pas tout le temps joyeux. La vie m'a rendu malade, mais le confinement est en train de m'achever. Ceci sont mes confessions les plus intimes et je m'ouvre à vous, dans l'espoir de rejoindre quelqu'un qui aussi souffrirait en silence. Bienvenue dans mon cerveau. Vous trouverez parfois des passages légers, mais cet ouvrage se veut avant tout thérapeutique.

Les commentaires et annotations sont fermés. S'il vous plaît, ne faites pas trop attention aux nombreuses fautes et répétitions. Je n'écris pas tout ça dans le but de le faire éditer. Si vous souhaitez communiquer avec moi, je vous prie de le faire en privé. Je ne vise personne dans mes propos, je parle surtout de manière générale. Par contre, parfois je n'aurais pas le choix de répondre indirectement à des questions qu'on me pose, afin que certaines personnes puissent comprendre mon opinion sur certaines choses. En général, je ne mords pas.

Ce blog contient du langage grossier par moments. C'est un endroit pour me défouler, car j'en ai grandement besoin. Si je juge que mes articles posent problèmes, je passerais le tout en privé et partagerais son accessibilité qu'à des gens de confiance. Merci de votre compréhension.

Si le cœur vous en dit, sachez que vous pouvez désormais m'envoyer des dons ou des pourboires par PayPal. Permission accordée par les admins.

https://www.paypal.me/teddiesage
503
0
0
346
Défi
Zosha
C'est de la folie, j'ai pas du tout le temps, mais ça va quand même être marrant, let's try !

Les textes seront courts.... comme beaucoup de mes textes, finalement xD
15
40
9
5
Défi
5
2
0
0

Vous aimez lire KagomeAohane ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0