Boss final

5 minutes de lecture

Haruka pénétra résolument dans le château, ses deux compagnons bien forcés de la suivre. Aussitôt, la porte se referma, les plongeant dans des ténèbres épaisses. De nouveaux jurons retentirent dans l’obscurité.

— Pourquoi il fait toujours aussi noir dans les antres de méchants ? pesta Haruka.

— Parce que c’est un manoir ? hasarda Kura.

— Pff, je sais même plus pourquoi je t’ai gardé avec moi. Ton humour est pire que le mien, et c’est dire. Sérieux, ils pourraient pas se faire installer l’électricité ? Des lampes phytolumineuses, au moins. Et le chauffage, tant qu’ils y sont, on se les pèle ici !

— Moi, ça ne me change pas vraiment, j'y vois goutte de toute façon…

— Je vous informe que cette purée de pois m’empêche de lire sur vos lèvres ! Pour tout message urgent, du style « un phacochère extraterrestre nous fonce dessus », merci de me le faire comprendre de manière tactile ! les avertit Awa d’une voix inutilement forte.

— Super, on ne s’en doutait pas du tout, soupira Kura. J’espère que personne ne l’a entendue gueuler qu’on était en position de faiblesse…

— Bon, allez, on avance. Ne vous perdez pas surtout… Hiiii ! Qu’est-ce que c’est que ce truc gluant sur le chemin ? piailla Haruka en moulinant dangereusement des bras.

— Aïeuh ! s’écria Awa qui la suivait de trop près.

Un bruit sourd se fit entendre en riposte.

— Ouch ! T’es folle, tu m’as tordu le poignet, ça fait super mal !

— C’est fini ces bêtises ? Plutôt que de frapper Awa et de pleurer quand elle te rend la pareille, tu pourrais pas faire de la lumière avec tes cartes à la noix ?

— Tiens, c’est vrai, pas bête.

Haruka fouilla dans sa réserve d’invocations à la recherche de la carte correspondante, avec plus ou moins de succès.

— Et bien, heureusement que les ennemis dans ces donjons sont soit complètement cons, soit suffisamment complaisants pour te laisser galérer pendant des heures… remarqua Kura, après que la magicienne eut déposé une couche de dix centimètres de sable, créé une boîte de feutres, vidé sa garde-robe, pulvérisé de l’insecticide et fabriqué des confitures.

— T’inquiète, la prochaine sera la bonne, j’en suis sûre. Je sens son énergie lumineuse positive…

Un superbe violon en bois sombre chuta sur le sable avec un bruit de métal grinçant lorsque ses cordes sautèrent sous l’impact.

— Tu sens que dalle, mon œil.

— Ah, voilà ! Cloaca maxima ! Non, attends, ça pue la merde cette formule... Hyper lumière !

— C'est marrant, ça me rappelle quand j'étais petit et que je jouais aux toupies...

— Chut, je me concentre. Attention... 3, 2, 1, lumière !

Kura sentit le flux de magie envahir l'atmosphère et la carte que Haruka tenait commença à briller progressivement. Sa lueur dévoila aux deux voyants l'intérieur du château. Ils se trouvaient dans une vaste salle entièrement construite en pierres grisâtres. De la poussière mêlée de sable recouvrait les dalles et les murs étaient encore tachés de ce qui paraissaient être les vestiges d'une boucherie sanglante remontant à plus d'un siècle. Le temps avait fait son œuvre dans cette demeure maudite où rôdaient, disait-on, des spectres, les âmes tourmentées de ceux qui y avaient perdu la vie. Ou du moins, c'est ce que l'on aurait pu dire de ce château pour expliquer la saleté répugnante et inexpliquée de la pièce principale. En effet, celle-ci semblait habitée, puisqu'une nappe recouvrait la table trônant en son centre, ainsi qu'une assiette, des couverts et une cruche.

— Mais c'est vraiment dégueu ici ! s'exclama Haruka en fronçant le nez de dégoût. Baah, une toile d'araignée ! Qui peut vivre dans un endroit pareil ?

— Moi, un problème ? déclara Kagome en se penchant à la balustrade du grand escalier qui menait à l'étage. Mais je peux savoir ce que vous faites chez moi ? Je sais bien que le ménage n'a pas été fait depuis un petit moment, mais ce n'est pas une raison pour...

Haruka bondit vers l'arrivante.

— Le boss final ! Depuis le temps que j'attends ce moment !

Elle se figea soudain, l'air d'avoir été traversée par l'idée du siècle. Changeant radicalement de stratégie, elle s'assit en lotus, étendit les bras, ferma les yeux et expira longuement.

— Heu, qu'est-ce que tu fous, au juste ? demanda Kura, alerté par sa vulnérabilité. Yasha ?

La loutre s'était éloignée pour fouiller dans les débris qui jonchaient le sol, et couinait pitoyablement, la tête coincée dans un vase. Awa s'était également évaporée, laissant Haruka seule en état de combattre – par conséquent, le seul rempart entre Kura et la mort.

— Arrête de trembler comme une feuille, je n'attaque pas les gens en position de faiblesse. Et puis, elle m'intrigue, le rassura Kagome.

Un léger sourire aux lèvres, elle descendit les marches qui la séparaient de la petite magicienne qui ne bougeait pas d'un pouce.

— C'est bon, j'ai fini ! annonça-t-elle finalement en se relevant.

— Et tu faisais quoi, exactement ? interrogea son ami.

— Je me préparais psychologiquement à me faire défoncer.

— Ça promet. Et pourquoi donc, alors que tu avais l'avantage à chacune de nos rencontres ?

— C'est très simple : lors du combat final, le gentil se fait écraser par le méchant. Puis, alors que tout espoir semble être perdu, il y a un retournement de situation totalement imprévisible, et grâce au pouvoir de l'amitié, le gentil bute le méchant. C'est toujours comme ça, expliqua Haruka.

— Ok. Primo, ça, c'est pas dans la vraie vie, et deuzio, tu les vois où tes amis ?

— C'était pas sympa, ça.

Kura pouvait parfaitement imaginer la moue dépitée de l'adolescente et rit intérieurement.

— Je sais. C'était pour te booster un coup. Maintenant, ce serait bien d'arrêter tes bêtises et d'aller lui casser la gueule. Enfin, ce n'est pas forcément nécessaire, mais vu que tu es persuadée que c'est inévitable, vas-y... soupira-t-il, pressé de mettre un terme à la situation.

Haruka se frotta les mains, prête à en découdre.

— Laissez-moi faire.

Kagome sortit de l'ombre où elle s'était cachée pour préparer son entrée, un sabre blanc fraîchement invoqué à la main.

— Je ne te ferai pas de cadeau, régicide, prévint-elle, le visage fermé. Tu te moques de moi depuis le début, mais tu as sous-estimé la puissance des Garants. Je vais te montrer le châtiment réservé aux meurtriers de ton espèce.

En s'avançant, elle érafla les dalles poussiéreuses de la pointe de sa lame. Sur son passage, le sol s'ouvrit, et de la blessure béante jaillit un torrent de feu vomi par les démons vivants au cœur de la terre.

— Wah, c'est chaud ! piailla Haruka en sautillant pour éviter les coulées de lave fluide.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

TeddieSage
Salut. Moi c'est Danny ou si vous préférez, Teddie. Pour une présentation plus complète, lisez le premier article. Je tenais juste à vous remercier d'avoir pris la peine d'ouvrir cette page, au cas ou vous souhaitiez mieux me connaître.

Ce blog n'est pas tout le temps joyeux. La vie m'a rendu malade, mais le confinement est en train de m'achever. Ceci sont mes confessions les plus intimes et je m'ouvre à vous, dans l'espoir de rejoindre quelqu'un qui aussi souffrirait en silence. Bienvenue dans mon cerveau. Vous trouverez parfois des passages légers, mais cet ouvrage se veut avant tout thérapeutique.

Les commentaires et annotations sont fermés. S'il vous plaît, ne faites pas trop attention aux nombreuses fautes et répétitions. Je n'écris pas tout ça dans le but de le faire éditer. Si vous souhaitez communiquer avec moi, je vous prie de le faire en privé. Je ne vise personne dans mes propos, je parle surtout de manière générale. Par contre, parfois je n'aurais pas le choix de répondre indirectement à des questions qu'on me pose, afin que certaines personnes puissent comprendre mon opinion sur certaines choses. En général, je ne mords pas.

Ce blog contient du langage grossier par moments. C'est un endroit pour me défouler, car j'en ai grandement besoin. Si je juge que mes articles posent problèmes, je passerais le tout en privé et partagerais son accessibilité qu'à des gens de confiance. Merci de votre compréhension.

Si le cœur vous en dit, sachez que vous pouvez désormais m'envoyer des dons ou des pourboires par PayPal. Permission accordée par les admins.

https://www.paypal.me/teddiesage
513
0
0
351
Défi
Zosha
C'est de la folie, j'ai pas du tout le temps, mais ça va quand même être marrant, let's try !

Les textes seront courts.... comme beaucoup de mes textes, finalement xD
15
40
9
5
Défi
5
2
0
0

Vous aimez lire KagomeAohane ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0