Logique aberrante

4 minutes de lecture

Vocabulaire :

tsurugi : ken à double tranchant

*****

La mélodie lancinante en arrière-plan sonore depuis quelques minutes se mua en thème épique et rythmé.

"Quel dommage qu'Awa ne puisse pas l'entendre, elle qui adore combattre en musique..." se prit-il à penser.

— Tiens, c'est marrant ça, j'entends de la musique ! remarqua cette dernière, agréablement surprise. Par contre, je suis toujours sourde comme un pot, ça c'est moins cool... Enfin, c'est déjà ça ! Ça doit être une surdité sélective.

— C'est fini de faire salon de thé, oui ? s'impatienta Nigami. Je ne vais quand même pas poireauter en attendant tranquillement qui vous daigniez me prendre au sérieux !

— Et tu as tout à fait raison, parce que moi non plus !

La voix ferme de Haruka s'éleva non loin de Kura, pleine d'assurance et de défiance.

Il entendit le bruit métallique de la boîte en fer blanc renfermant ses cartes d'invocation ; par un heureux hasard, le sac contenant les rares affaires qu'ils possédaient, dont cet atout de taille, avait été déposé près d'eux par la tornade. Il sut alors que la bataille était gagnée d'avance ; malgré son talent et ses prouesses de bretteuse, Nigami ne pouvait rivaliser avec la magicienne.

Mais, si ni Awa ni Haruka n'était morte à son arrivée, pourquoi ne les avait-elle pas tuées directement, plutôt que de les épargner et de s'intéresser à lui ? Ce manque flagrant de logique l'étonnait, venant d'elle ; depuis le début, elle n'avait commis aucune erreur de ce type...

"En soi, tant mieux pour nous, même si ça ne m'aurait pas trop dérangé qu'elle zigouille l'autre folle..."

Kura perçut l'aura magique émaner de Haruka, le sort destructeur allait prendre effet...

C'était sans compter son obstination, car elle tenait ansolument à combattre Nigami par les mêmes armes qu'elle, afin de prouver sa supériorité dans tous les domaines, probablement.

Elle opta donc pour un tsurugi adapté à sa taille menue et se jeta sur l'ennemie sans tergiverser.

Le duel – bien qu'extrêmement rapide – fut splendide, les deux adversaires faisant preuve de beaucoup d'adresse et de force, multipliant les bottes, parades et esquives. Malheureusement, il ne peut être décrit précisément du fait du manque de témoins, Awa étant dans les choux depuis la coulée du premier sang. Quant à Haruka, tout ce qu'elle révéla dessus plus tard se résuma à : "Je l'ai battue à plate couture, évidemment."

Cependant, Kura raconta plus tard ce qu'il avait compris du déroulement du combat :

Après une tentative ratée de vaincre Nigami de la même façon qu'Awa précédemment, Haruka avait feinté et bondi sur sa boîte. Aussitôt, la jeune femme s'était mise en garde et avait sifflé, un brin sarcastique :

— Si tu crois m'avoir deux fois avec tes tours à deux balles...

— Pas mal comme blague, mais non, je ne vais pas utiliser d'arme à feu, répliqua Haruka sur le même ton.

Elle fouilla dans sa réserve, à la recherche du sort qu'elle voulait.

— Par les Sept Comètes Divines ! hula-t-elle soudain en brandissant une carte.

Rien ne se produisit.

— Changement de programme, annonça-t-elle, dépitée. Je me suis gourée. On va essayer ça : Jugement Céleste !

— C'est sensé faire quelque chose ? interrogea Nigami, perplexe.

— Mes ruses sont imparables ! Je l'avais prévu depuis le début ! déclara fièrement Haruka.

Grâce à son habile subterfuge, elle s'était subrepticement approchée de la guerrière et avait glissé son tsurugi contre sa jugulaire.

— Je pense au contraire que rien n'a marché comme tu le prévoyais et que ce n'est qu'un pur coup de chance... avança-t-elle, goguenarde.

— Tu es à ma merci, ne fanfaronne pas ! la menaça Haruka en prenant une grosse voix.

— Bouh, j'ai peur !

— Qui es-tu réellement, Nigami ?

— Les régicides n'ont nul besoin de connaître mon prénom.

Haruka serra les dents, mécontente que rencontrer de la résistance et de la moquerie.

— Tu t'es déjà considérablement affaiblie depuis notre dernière rencontre... Si la magie de ces deux magnifiques katanas se disperse, tu ne tiendras pas le coup, ce serait fort regrettable, insinua la magicienne. Où as-tu appris Hashinzui ?

Nigami la défia du regard, mais était suffisamment raisonnable pour réaliser qu'il était vain de résister. Haruka l'avait cernée, elle était épuisée aussi bien physiquement que magiquement, à force de parcourir NEGI de long en large. Lui donner son nom ne l'avancerait pas beaucoup, de toute façon.

— Je suis Kagome, répondit-elle enfin à contre-cœur. Je...

— Kagome ? l'interrompit Haruka sans attendre la suite. LA Kagome ? Celle qui détient la Couverture Sacrée ? Et qui est la méchante dans la prophétie d'Awa ? Mais ça explique tout, dans ce cas !

— Mais de quoi tu...

— Tu es le boss final de notre quête ! poursuivit Haruka, toute émoustillée.

— Qu'est-ce que...

— Mais c'est bizarre, nous n'avons pas vu où était l'item ! Il ne devrait pas être trop loin, pourtant...

— Tu délires compl...

— Ah, mais je sais ! C'est le deuxième combat intermédiaire de la quête, le troisième sera donc en toute logique l'affrontement final !

— Je ne vois pas la logi...

— Et donc là, vu que je t'ai vaincue, tu vas disparaître mysétrieusement comme l'autre fois sous mes yeux ébahis !

— Ok, ça me va.

Soudain, la brume se leva – phénomène assez courant dans les déserts de sel – et la guerrière énigmatique s'évapora dans la nuée dans laisser de trace.

— C'est génial, trépigna Haruka, on a bientôt fini ! À moi la Couverture Sacrée !

— At... Attends ! Tu viens de la laisser partir ? Comme ça ? demanda Kura.

— Bah oui ! C'est évident !

— Mais... Mais...

Kura s'efforça d'expliquer ensuite à Awa, décontenancée, que Nigami était en fait Kagome de la prophétie, et que Haruka l'avait laissée s'échapper pour une raison obscure.

Bien qu'ils fussent rarement en accord, tous deux convinrent que la jeune magicienne avait souvent des motivations étranges et absurdes.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

TeddieSage
Salut. Moi c'est Danny ou si vous préférez, Teddie. Pour une présentation plus complète, lisez le premier article. Je tenais juste à vous remercier d'avoir pris la peine d'ouvrir cette page, au cas ou vous souhaitiez mieux me connaître.

Ce blog n'est pas tout le temps joyeux. La vie m'a rendu malade, mais le confinement est en train de m'achever. Ceci sont mes confessions les plus intimes et je m'ouvre à vous, dans l'espoir de rejoindre quelqu'un qui aussi souffrirait en silence. Bienvenue dans mon cerveau. Vous trouverez parfois des passages légers, mais cet ouvrage se veut avant tout thérapeutique.

Les commentaires et annotations sont fermés. S'il vous plaît, ne faites pas trop attention aux nombreuses fautes et répétitions. Je n'écris pas tout ça dans le but de le faire éditer. Si vous souhaitez communiquer avec moi, je vous prie de le faire en privé. Je ne vise personne dans mes propos, je parle surtout de manière générale. Par contre, parfois je n'aurais pas le choix de répondre indirectement à des questions qu'on me pose, afin que certaines personnes puissent comprendre mon opinion sur certaines choses. En général, je ne mords pas.

Ce blog contient du langage grossier par moments. C'est un endroit pour me défouler, car j'en ai grandement besoin. Si je juge que mes articles posent problèmes, je passerais le tout en privé et partagerais son accessibilité qu'à des gens de confiance. Merci de votre compréhension.

Si le cœur vous en dit, sachez que vous pouvez désormais m'envoyer des dons ou des pourboires par PayPal. Permission accordée par les admins.

https://www.paypal.me/teddiesage
513
0
0
351
Défi
Zosha
C'est de la folie, j'ai pas du tout le temps, mais ça va quand même être marrant, let's try !

Les textes seront courts.... comme beaucoup de mes textes, finalement xD
15
40
9
5
Défi
5
2
0
0

Vous aimez lire KagomeAohane ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0