Le Mur

5 minutes de lecture

Le mur – on pouvait appeler ainsi cette barrière opaque – était si haut qu'il se perdait dans le ciel, et paraissait longer le désert, comme une enceinte de prison infranchissable.

Fascinée par cet objet désincarné et non bâti de main d'homme, Iro ne pouvait détacher sa main de la surface lisse et tiède.

— Incroyable... souffla-t-elle.

Puis, elle reprit ses esprits et ses interrogations fusèrent.

— Qu'est-ce que c'est ? Où est Itami ?

— Je suis là, lui répondit ce dernier.

Il émergea du mur, les mains dans les poches ; il n'éprouvait manifestement pas de difficulté à traverses la barrière, sans doute à cause de son statut se situant entre le spirituel et le vivant. Les règles de la physique ne s'appliquaient qu'aléatoirement, ainsi que l'avaient constaté les deux adolescentes — ou plutôt, ainsi que l'avait constaté Iro, le sens de l'observation n'étant pas un des plus développés chez Tenshi. Cependant, il apparaissait ici qu'il en était de même pour les lois régissant la magie, puisque le mur était clairement d'origine surnaturelle.

— Ah. Vous ne pouvez pas passer, lâcha-t-il en mâchonnant son mégot.

Tenshi ne s'avouait pas vaincue pour autant, et donna un coup d'épaule dans la paroi, qui ne trembla même pas sous l'impact. La jeune battante qui préférait foncer plutôt que réfléchir lança son poing de toutes ses forces, mais là encore ne réussit qu'à se faire mal.

— Mercredi ! Ne me dites pas qu'on a fait tout ce chemin pour ça !

Des larmes de rage et de dépit brillaient dans ses yeux bleus.

— Calme-toi, Tenshi, tempéra Iro, nous allons trouver une solution.

— Vous pourriez mourir et traverser en tant qu'esprits, suggéra Itami.

— Tu dis ça sérieusement ? demanda Iro en plissant le front. Les humains vivent sous la forme d'esprits après leur mort ? Ce qui signifie...

— Ah non, je ne suis pas un spectre, si c'est ce que tu veux savoir. Et heureusement, je déteste les humains, ils sont trop attachés à la vie. En réalité, il n'y a qu'environ 0,05% de chances qu'une âme devienne un Sasurai, un esprit errant, et parmi ce nombre infime, seule une minorité accède vraiment à ce statur privilégié, et ce sont les gens victimes de malédictions. Vous pouvez toujours essayer, si vous êtes joueuses, peut-être que vous parviendrez à remonter des abysses de mon estime. Mais je ne suis pas sûr que ça vaille le coup. On ne peut pas être certain de ce qu'on n'a jamais vu, et dont nul n'est revenu...

Il donna une intonation mystérieuse à sa phrase, espérant éveiller d'autres questions qu'il pourrait éluder de la même façon, mais il n'obtint pas l'effet escompté ; Tenshi était concentrée sur le mur, et Iro ne l'écoutait plus depuis qu'elle avait compris qu'il se moquait d'elles. Elle tendait l'oreille dans la direction opposée, percevant des sons étranges.

— D'où vient cette musique ?

Une mélodie gracieuse, aux tonalités énigmatiquqes et presque tragiques, s'élevait dans les airs, comme un message s'estompant peu à peu.

— Gamme mineure, murmura Iro, les yeux mi-clos, sans avoir la moindre idée de ce qu'elle racontait.

— Je dirais même plus, gamme de la mineur, compléta Itami doctement.

— Je n'y connais rien en solfège, donc ne comptez pas sur moi pour dire quelque chose.

— Tu n'étais pas obligée de dire ça, soupira-t-elle en se tournant vers Tenshi.

Les derniers mots s'évanouirent, emportés par le vent.

— Je vous salue, Princesse, Shiro, les interpela une voix qui ne leur était pas inconnue.

Elles lui rendirent sa révérence cordialement.

— Bonjour, Kagome. Je suis heureuse de vous voir ici, nous avions justement un léger problème technique.

La guerrière sourit ; ses yeux gris étincelaient, vifs et intelligents.

— Je suis venue pour ça. J'ai pu me confronter moi-même à ce phénomène, et ai pensé que vous ne sauriez peut-être pas...

Elle s'interrompit, et son visage s'assombrit. Itami tressaillit à côté des adolescentes, qui le regardèrent, étonnées.

— Cette pitoyable tentative d'Ayatsuri était-elle supposée m'atteindre ? interrogea Kagome en dardant sur lui son regard glacial.

L'esprit ne répondait pas, préférant se murer dans le silence.

Iro poussa Tenshi du coude et se pencha pour lui demander :

— Ayanami-quoi ?

— Ayatsuri, chuchota la princesse. Je crois que c'est une magie reposant sur la manipulation des émotions ; j'imagine que c'est comme ça qu'il a fait fuir les oiseaux de l'autre jour.

Elle se tut, soudain consciente de la présence de Kagome.

— Veuillez nous excuser, poursuivez, je vous prie.

La guerrière jeta un coup d'œil à Itami avant de continuer.

— Il semble donc que mes hypothès concernant ces parois soient avérées. Il s'agit d'un mur érigé par Itsutae Hatsga lui-même qui sépare les différentes zones de NEGI. Il est infranchissable par les vivants, mais il est possible d'y ouvrir une brèche temporaire grâce à la magie des Garants. Sauf erreur de ma part, vous ne connaissez pas encore le type de pouvoir que le Sangenri vous a octroyé.

— Ce n'est pas tout à fait exact, corrigea Tenshi. Je peux invoquer des animaux, mais mon utilisation de la magie est complètement aléatoire et involontaire...

"On en a fait les frais, d'ailleurs," pensa Iro, mi-figue, mi-raisin.

— J'aurais aimé avoir l'occasion de vous aider à maîtriser vos pouvoirs, malheureusement, je n'en ai pas le loisir, il faut que je me remette en route le plus rapidement possible. Tout ce que je peux faire, c'est vous permettre de passer en toute sécurité de l'autre côté. Des questions ?

— Qu'y a-t-il de l'autre côté ? demanda Iro ingénument.

— Les biotopes changent constamment, aussi j'ignore ce qui vous attend au-delà de ce mur.

"C'est rassurant, tout ça."

Kagome tendit à Iro un sac rempli de nourriture et d'eau.

— Votre voyage n'est pas terminé. Poursuivez vers l'ouest, et vous atteindrez le Centre en trois cycles du soleil.

— Trois jours, en somme, rectifia Iro, perplexe.

— Oui, si vous voulez. Je me disais que ça sonnait bien, les cycles du soleil.

La jeune guerrière posa ses paumes sur la paroi opaque et ferma les yeux. Lorsqu'elle les rouvrit, tout son corps était nimbé d'une lueur violette nébuleuse. Ses cheveux vert sombre étaient comme coulevés par un vent inexistant et défiaient la gravité.

— Nous nous retrouverons lorsque le soleil brillera entre l'Autel de la Genèse et les branches de l'Épicé Divin ! leur cria-t-elle alors que la magie faisait son œuvre et gommait la frontière entre les zones.

— C'est-à-dire ?

— Oh, huit heures, huit heures moins le quart !

— Je me disais, confia Iro à Tenshi, tu ne trouves pas que Nigami joue un peu le rôle du personnage providentiel qui arrive juste pour donner des informations et débloquer la situation ?

Tenshi n'eut pas le temps de répondre à cette remarque pertinente ; la paroi céda d'un coup, et le petit groupe fut projeté dans un nouveau biotope.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

TeddieSage
Blog sentimental et personnel, sans horaire fixe.

Salut. Moi c'est Danny ou si vous préférez, Teddie. Pour une présentation plus complète, lisez le premier article. Je tenais juste à vous remercier d'avoir pris la peine d'ouvrir cette page, au cas ou vous souhaitiez mieux me connaître.

Ce blog n'est pas tout le temps joyeux. La vie m'a rendu malade, mais le confinement est en train de m'achever. Ceci sont mes confessions les plus intimes et je m'ouvre à vous, dans l'espoir de rejoindre quelqu'un qui aussi souffrirait en silence. Bienvenue dans mon cerveau. Vous trouverez parfois des passages légers, mais cet ouvrage se veut avant tout thérapeutique.

Les commentaires et annotations sont fermés. S'il vous plaît, ne faites pas trop attention aux nombreuses fautes et répétitions. Je n'écris pas tout ça dans le but de le faire éditer. Si vous souhaitez communiquer avec moi, je vous prie de le faire en privé. Je ne vise personne dans mes propos, je parle surtout de manière générale. Par contre, parfois je n'aurais pas le choix de répondre indirectement à des questions qu'on me pose, afin que certaines personnes puissent comprendre mon opinion sur certaines choses. En général, je ne mords pas.

Ce blog contient du langage grossier par moments. C'est un endroit pour me défouler, car j'en ai grandement besoin. Si je juge que mes articles posent problèmes, je passerais le tout en privé et partagerais son accessibilité qu'à des gens de confiance. Merci de votre compréhension.

Si le cœur vous en dit, sachez que vous pouvez désormais m'envoyer des dons ou des pourboires par PayPal. Permission accordée par les admins.

https://www.paypal.me/teddiesage
503
0
0
346
Défi
Zosha
C'est de la folie, j'ai pas du tout le temps, mais ça va quand même être marrant, let's try !

Les textes seront courts.... comme beaucoup de mes textes, finalement xD
15
40
9
5
Défi
5
2
0
0

Vous aimez lire KagomeAohane ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0