Yasha

4 minutes de lecture

Vocabulaire :

Kuchiyose = invocation (pas beaucoup de suspens)

Chiyu = guérison (et je me souviens plus de ce que je voulais dire avec le "de", on va dire que c'est pas grave, l'idée principale est là ^^')

*****

— Donc c'est vraiment toi qui m'a manipulée pour assassiner la Reine ? Tu es de pêche avec la crevette arc-en-ciel ?

Awa bombardait Haruka de questions, incrédule ; Kura écoutait la conversation sans y prendre part, un peu troublé par la révélation de l'identité de l'adolescente.

Après la disparition de Nigami, ils avaient enfin pu faire une halte et se restaurer.

— Je ne veux pas en parler, éluda Haruka en fuyant le regard de l'assassin.

— Mais tu es magicienne, nous l'avons bien compris. J'ai senti la magie lorsque tu as fait apparaître la nourriture tout à l'heure. Et le bois pour le feu, c'était toi aussi, je suppose, déclara Kura en posant sur elle ses yeux vides.

— En effet, concéda-t-elle. J'utilise Kuchiyose, les cartes d'invocation que l'on peut acheter en magasin spécialisée. Et j'ai également appris Chiyude, le sort de guérison élémentaire.

— Y a écrit des trucs tout bizarres sur tes cartes, je n'arrive pas à lire, remarqua Awa qui s'était emparée de la boîte de Haruka et en éparpillait le contenu sur ses genoux. Tu sais les lire, toi ? demanda-t-elle en en mettant une sous le nez de Kura. Ah non, c'est vrai, ça ne risque pas.

Il sourit légèrement, ne sachant que répondre ; Awa n'était pas très bavarde d'habitude, ce brusque revirement le surprenait. Elle avait presque l'air amicale... Sa naïveté lui fit penser à sa petite sœur, toujours très volubile et de bonne humeur. Son cœur se serra, comme pour lui rappeler que ce n'était pas le moment d'être nostalgique.

— C'est de l'ancien sunian, expliqua Haruka en traçant les mots dans la neige pour qu'Awa comprenne plus facilement. Celles-ci sont pour la nourriture : j'ai le filet de bœuf et le poulet, ainsi que les brocolis et le riz.

— Des boîtes de conserve, quoi.

— En plus stylé, quand même. Là, ce sont les objets, comme le sac, le stylo, la corde, ou le bois.

— Ah oui ! C'est avec cette corde que tu avais pittoresquement essayé de nous attacher, je la reconnais ! Et ça ?

— Des armes en tous genres. Une épée, un poignard, une hache, une lance, un fusil...

— Tu peux toutes les manier ? s'étonna Awa. Et le fusil, je n'en avais jamais vu ! Je n'étais même pas sûre que les armes à feu existaient réellement, puisque les scientifiques sunians n'ont pas encore percé les mystères du mécanisme. Il faut les importer de la manufacture d'Ilméo, de l'autre côté du désert de Suna, et c'est très cher, impossible de s'en procurer ailleurs ! C'est fascinant, tu pourrais...

— C'est une arme de destruction massive, alors non, je ne te la prêterai pas, si c'est ce que tu voulais demander, sourit Haruka. La dernière catégorie de cartes, les animaux ! J'ai le cochon d'Inde que vous avez pu voir, le chien, le loup, le poney, l'éléphant, le tigre à dents de sabre, le tyrannosaure, le dragon...

— Ça existe encore ces bêtes-là ‽ s'étrangla Awa avant de se reprendre, songeuse. Attends, un dragon ? C'est dans les contes, ça, pas dans la vraie vie...

— Si si, je t'assure, affirma Haruka en hochant vigoureusement la tête. Je te le montrerai un jour.

— J'y compte bien.

Haruka jeta un coup d'œil vers Kura, qu'elle trouvait bien silencieux depuis quelque temps ; elle fut émue par son visage pensif et plein de regrets, et cela piqua sa curiosité.

— J'y pense, Kura, je pourrais invoquer un animal quelconque qui te servirait de guide ; tu serais moins vulnérable lors d'éffrontements – il semblerait que nous ne soyons pas à l'abri d'attaques sur ce glacier – , et tu marcherais plus facilement. Qu'en dis-tu ?

— Moi ? sursauta-t-il. Euh, oui, pourquoi pas ? Qu'est-ce que tu as à me proposer ?

Awa pouffa.

— Ne me demande pas ça sur le même ton que si tu voulais savoir quels parfums de glace tu peux commander ! Je doute qu'un calamar ou un lézard te soit très utile, alors je suggère un poney, un chien ou à la rigueur un loup. Le chien serait plus adapté...

— ... Mais j'ai envie d'originalité, compléta Kura. Une loutre, ce sera très bien. Mademoiselle Haruka, ajouta-t-il pour la forme.

— Va pour la loutre, même si c'est un choix étrange, soupira Haruka. Ce qui est pratique avec ces animaux invoqués, c'est qu'ils n'ont pas besoin de se nourrir. Ils ne peuvent disparaître que s'ils sont blessés physiquement.

Elle saisit la carte correspondante et la pressa entre ses deux mains jointes en se concentrant.

Kura sentit de nouveau le tourbillon de magie grenat imprégner l'air environnant.

— C'est à quel nom, je vous prie ?

— Pardon ?

— Ça veut dire "donne-moi ton nom complet sinon ça ne marchera pas", abruti ! C'est comme ça qu'une invocation fonctionne.

— Kuramoya Migaru Naisho, mais...

Haruka étendit les mains et prononça fermement le pacte d'invocation.

"Loutre qui sommeille dans cette carte depuis le temps où elle sortit de sa manufacture, je te parle aujourd'hui et te commande. Je te confie la mission d'accompagner dans tous ses déplacements Kuramoya Migaru Naisho et de le protéger. Je t'accorde un nom, qu'il choisira pour toi en tant que ton maître et aussi parce que tu ne peux pas parler. À présent, Loutre, je te somme de t'éveiller !"

Le nuage magique se dissipa, dévoilant la créature invoquée : un animal de petite taille tenant plus du furet que de la loutre, au poil roussi et aux yeux verts où ne brillait aucune lueur d'intelligence. L'animal se dirigea sans hésiter vers Kura et lui fit un croche-pied en s'empêtrant dans ses jambes.

— Comment est-il ? interrogea-t-il en se relevant péniblement, regrettant déjà sa décision.

Haruka lui décrivit rudimentairement la loutre en observant attentivement l'expression de Kura.

Il resta un moment sans rien dire, puis, d'une main hésitante, il caressa sa tête.

— Tu t'appeleras Yasha.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

TeddieSage
Blog sentimental et personnel, sans horaire fixe.

Salut. Moi c'est Danny ou si vous préférez, Teddie. Pour une présentation plus complète, lisez le premier article. Je tenais juste à vous remercier d'avoir pris la peine d'ouvrir cette page, au cas ou vous souhaitiez mieux me connaître.

Ce blog n'est pas tout le temps joyeux. La vie m'a rendu malade, mais le confinement est en train de m'achever. Ceci sont mes confessions les plus intimes et je m'ouvre à vous, dans l'espoir de rejoindre quelqu'un qui aussi souffrirait en silence. Bienvenue dans mon cerveau. Vous trouverez parfois des passages légers, mais cet ouvrage se veut avant tout thérapeutique.

Les commentaires et annotations sont fermés. S'il vous plaît, ne faites pas trop attention aux nombreuses fautes et répétitions. Je n'écris pas tout ça dans le but de le faire éditer. Si vous souhaitez communiquer avec moi, je vous prie de le faire en privé. Je ne vise personne dans mes propos, je parle surtout de manière générale. Par contre, parfois je n'aurais pas le choix de répondre indirectement à des questions qu'on me pose, afin que certaines personnes puissent comprendre mon opinion sur certaines choses. En général, je ne mords pas.

Ce blog contient du langage grossier par moments. C'est un endroit pour me défouler, car j'en ai grandement besoin. Si je juge que mes articles posent problèmes, je passerais le tout en privé et partagerais son accessibilité qu'à des gens de confiance. Merci de votre compréhension.

Si le cœur vous en dit, sachez que vous pouvez désormais m'envoyer des dons ou des pourboires par PayPal. Permission accordée par les admins.

https://www.paypal.me/teddiesage
503
0
0
346
Défi
Zosha
C'est de la folie, j'ai pas du tout le temps, mais ça va quand même être marrant, let's try !

Les textes seront courts.... comme beaucoup de mes textes, finalement xD
15
40
9
5
Défi
5
2
0
0

Vous aimez lire KagomeAohane ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0