Portrait

5 minutes de lecture

— Vous ne pouvez pas reconstituer le Sangenri, déclara Yoake après quelques secondes de silence pesant.

Kagome pointa son épée vers elle, menaçante.

— Il le faut, afin de restaurer l'équilibre de la magie et de maintenir le pouvoir des Garants. Et perssonne ne t'a demandé ton avis, régicide.

— Je ne...

— Allons, Tanjun, soyez raisonnable et obéissez sagement à Nigami. Vous connaissez mieux que quiconque l'étendure de ses pouvoirs, il me semble, intervint Hirameki.

— Oui, je lui ai explosé la tronche à chaque fois, riposta l'Impératrice en le fusillant du regard. D'ailleurs, elle était pas en train de mourir quand on l'a vue il y a dix minutes...?

— Aucune importance, éluda le Garant. Je voulais également dire que...

— TA GUEULE !

Tenshi avait hurlé ce qu'elle avait sur le cœur à pleins poumons. Tous les regards se tournèrent vers elle, interloqués ; cela faisait longtemps qu'elle ne s'était pas manifestée. Renai sourit malgré elle : sa sœur n'avait pas changé, elle était toujours aussi franche et brutale. En un sens, elle était soulagée de voir que Tenshi était toujours la même que quelques jours auparavant. 

— Princesse... commença Hirameki sans se départir de sa mimique moqueuse.

— J'ai dit TA GUEULE ! explosa-t-elle.

La flèche fusa dans sa direction aussi vite qu'une déflagration magique, et aurait creusé un gros trou dans son front si elle n'avait pas ricoché contre une protection érigée à la hâte par la cible du tir. Un peu pâle, le Garant sentit qu'elle ne pourrait résister à une seconde attaque aussi chargée d'énergie brute. Il avait déjà presque épuisé ses réserves en soignant Kagome, et avec tout ce qu'il dépensait pour la maintenir à NEGI... Lors d'un duel entre un magicien et un Garant, la fin était écrite à l'avance. Mais un duel entre un Réceptacle et un Garant, voilà un combat dont l'issue était complètement imprévisible, car inédit.

"Ou peut-être que non, tout bien réfléchi... L'Histoire m'en a fourni un exemple parfait, mais ça ne s'était pas très bien passé pour le Garant..." 

Il décida donc de suivre le conseil avisé de l'archère et se tut. Sans doute avait-elle des choses intéressantes à dire.

— Kagome ! J'ai des choses intéressantes à dire ! l'interpela cette dernière.

— Je vous écoute, mais faites vite, j'ai une mission à accomplir aussi vite que possible, s'impatienta-t-elle.

Elle devait du respect à sa Princesse et lui obéit en lui accordant le temps qu'elle demandait.

— Ten, mais qu'est-ce que tu... balbutia Yoake en faisant un pas en avant.

— Ne bouge pas, toi ! l'avertit Kagome.

— Ose encore menacer ou porter la main sur ma mère, et je lâche cet arc, menaça Tenshi d'un ton sans appel.

Kagome se raidit. Elle cilla plusieurs fois pour se clarifier les idées.

— Je vous demande pardon ?

— Tu trouvais ça drôle, hein, de me noyer sous un flot d'informations incohérentes et contradictoires ! Tout ce bazar avec un traître, ma famille... La vérité, c'est que je n'ai pas de père, que cette fille que tu insultes depuis le début est ma mère – oui, c'est aussi étrange que ce que tu m'as raconté, mais au moins, c'est vrai ! La vérité, c'est que mon nom est Tenshi Nasake Nayami, que le Garant, reprit-elle sans reprendre son souffle tout en désignant Hirameki, c'est lui, et qu'il n'a jamais eu de fille nommée Kagome !

La guerrière vertaine écarquilla les yeux, incrédule.

— La douleur d'avoir perdu votre mère vous aveugle, vous délirez !

— Elle ne délire pas, s'interposa la seconde Princesse d'une voix grave. Je suis Renai Uki Nayami, fille de Warabi Fubuki, nièce de la Reine Yoake Tanjun, et petite-fille de Nisshoku Mayuri. Quant à vous, j'ignore qui vous êtes réellement, si vous êtes sérieuse ou si vous jouez la comédie, mais je suis sûre d'une chose : la famille Tameiki s'est éteinte depuis des lustres.

Kagome la fixa avec stupeur, puis cet hébétude se changea en effroi sur son visage juvénile.

— C'est impossible. Cela ne peut être vrai, murmura-t-elle.

Elle fit un pas en arrière ; tout son monde s'écroulait avec ces révélations. Elle ne pouvait que les croire, après tout, pourquoi ses princesses lui mentiraient-elles ? Elle était pourtant sûre qu'il s'agissait bien de Tenshi et Renai, il n'y avais pas de doute possible...

— J'ai une explication tout à fait rationnelle à ceci, intervint Tenshi pour combler le vide sonore. Avec Iro, nous avons beaucoup réfléchi avant de conclure que Kagome venait d'un univers parallèle dans lequel les princesses Renai et Tenshi avaient leurs deux parents, et où un traître au nom imprononçable les avait kidnappées. Selon cette théorie, Kagome est bien la Garante et tente de sauver ses princesses, mais l'interférence avec NEGI l'a fait changer de monde. Elle s'est retrouvée ici, et est allée de malentendu en malentendu jusqu'à finir par confondre la souveraine de l'autre monde - c'est-à-dire Yoake - avec l'assassin de sa Reine.

— C'est elle-même qui m'a confirmé avoir tué la Reine, l'informa Kagome.

— Pourquoi as-tu fait ca ? interrogea Renai en froncant les sourcils.

— Et bien... J'avais déjà donné un faux nom, et à ce moment, elle était focalisée sur l'extermination de mes compagnons, il fallait que je détourne son attention et...

— Yoake, sérieux, réfléchis un peu avant de raconter n'importe quoi ! soupira Renai, sensiblement exaspérée. C'est ce genre de décisions prises à la va-vite qui nous met dans des situations pas possibles !

Yoake saisit immédiatement ce à quoi elle faisait référence, et baissa la tete, morose.

— Quoi qu'il en soit, Kagome, nous avons à présent la preuve que nous ne sommes pas du même monde, reprit Renai gravement.

— Ma théorie se tient, pas vrai ? Tu te rends compte, un univers parallèle ! s'extasia Tenshi.

— Justement, j'y venais. Tu as vraiment des idées bizarres, Ten, mais honnêtement, je n'ai rien de mieux à proposer.

— La seule faille dans mon raisonnement, c'est que j'ai le sentiment de l'avoir déjà vue quelque part, et son nom me paraît familier. Mais c'est très flou, je ne sais pas où j'ai pu la...

— Maintenant que tu le dis, moi aussi, la coupa Renai. Dans le Parlement...

— La Galerie des Portraits ! Mais lequel ?

— Je crois que je visualise le tableau, mais je cherche encore le nom... Tu sais, celui dont tu disais toujours que la jeune fille ressemblait à un mélange entre un suricat ninja et un pirate...

"La Fille de la Mélancolie", souffla Tenshi. "Portrait de la dernière représentante de la lignée des Garants Tameiki, Kagome, nommée à titre posthume Aohane."

Renai hocha la tête, elle comprenait à présent. Les Aohane étant des femmes disparues trop tôt et dans des conditions mystérieuses, il n'y avait plus de doute sur la question. 

Aohane... Tu n'appartiens pas à cette époque, Kagome, déclara Renai en la regardant droit dans les yeux. 

La guerrière vertine se crispa mais se ressaisit vite et ne laissa apparaître aucune autre marque de son trouble. 

— Je n'ai pas entendu votre petite discussion. Pourquoi donc, je vous prie ? interrogea-t-elle d'une voix assurée. 

Tenshi plissa les yeux pour se rappeler des dates précises.

— Tu es morte le 13 février 219... Et nous sommes en mai 273.

Hirameki contint du mieux qu'il put son fou-rire : effectivement, les choses prenaient une tournure des plus intéressantes...











Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

TeddieSage
Blog sentimental et personnel, sans horaire fixe.

Salut. Moi c'est Danny ou si vous préférez, Teddie. Pour une présentation plus complète, lisez le premier article. Je tenais juste à vous remercier d'avoir pris la peine d'ouvrir cette page, au cas ou vous souhaitiez mieux me connaître.

Ce blog n'est pas tout le temps joyeux. La vie m'a rendu malade, mais le confinement est en train de m'achever. Ceci sont mes confessions les plus intimes et je m'ouvre à vous, dans l'espoir de rejoindre quelqu'un qui aussi souffrirait en silence. Bienvenue dans mon cerveau. Vous trouverez parfois des passages légers, mais cet ouvrage se veut avant tout thérapeutique.

Les commentaires et annotations sont fermés. S'il vous plaît, ne faites pas trop attention aux nombreuses fautes et répétitions. Je n'écris pas tout ça dans le but de le faire éditer. Si vous souhaitez communiquer avec moi, je vous prie de le faire en privé. Je ne vise personne dans mes propos, je parle surtout de manière générale. Par contre, parfois je n'aurais pas le choix de répondre indirectement à des questions qu'on me pose, afin que certaines personnes puissent comprendre mon opinion sur certaines choses. En général, je ne mords pas.

Ce blog contient du langage grossier par moments. C'est un endroit pour me défouler, car j'en ai grandement besoin. Si je juge que mes articles posent problèmes, je passerais le tout en privé et partagerais son accessibilité qu'à des gens de confiance. Merci de votre compréhension.

Si le cœur vous en dit, sachez que vous pouvez désormais m'envoyer des dons ou des pourboires par PayPal. Permission accordée par les admins.

https://www.paypal.me/teddiesage
503
0
0
346
Défi
Zosha
C'est de la folie, j'ai pas du tout le temps, mais ça va quand même être marrant, let's try !

Les textes seront courts.... comme beaucoup de mes textes, finalement xD
15
40
9
5
Défi
5
2
0
0

Vous aimez lire KagomeAohane ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0