Éveil

3 minutes de lecture

Je suis fatiguée... Mais étonnamment, plus je suis débordée, plus j'ai envie d'écrire. Faut croire que c'est vraiment ma drogue, à part le protoxyde d'azote et la morphine.

*****

Vocabulaire :

Korai = ancien, immémorial (en soi, vous vous en fichez éperduemment, mais j'ai dit que j'expliquerai tous les mots japonais dans mon texte, alors...)

*****

Renai se frotta les yeux en se mettant sur son séant, les ferma, les rouvrit.

Elle s'était endormie la veille dans la bibliothèque alors qu'elle écrivait et avait manifestement dormi d'un sommeil de plomb ; elle portait encore son pyjama, qui était plutôt sa tenue d'écriture, car c'était uniquement vêtue de son short et de son sweat-shirt préférés qu'elle pouvait prendre son stylo-plume.

Elle regarda autour d'elle : elle n'était sûre que d'une chose, à savoir qu'elle n'était pas dans sa chambre, ni à Sashinju, car aucune forêt ne poussait dans les environs du palais. Le paysage vert à perte de vue ressemblait étrangement à celui dans lequel elle avait guidé les héros en quête de l'Épée des Songes dans son roman, à la différence près que l'absence totale des bruits de la nature rendait ces bois sinistres et peu rassurants - et constituait par là l'antithèse sonore de la féérique Forêt Korai.

Les hauts arbres étendaient leurs branches touffues au-dessus d'elle et projetaient leur ombre sur le sol tapissé de mousse et de fougères, sauf en de rares endroits où le soleil parvenait à se glisser entre leurs feuillages denses et s'étalait en flaques de lumière dorée.

L'air était chargé d'humidité, et une brise fraîche de sous-bois la fit frissonner.

— Tu as froid ?

Un claquement de doigts retentit. Soudain, une boule de feu apparut sous ses yeux, flottant comme en apesanteur ; les flammes vermeilles dansèrent devant elle, et elle pouvait sentir leur chaleur intense atteindre sa peau et lui lécher les mains.

— Aïe ! s'écria-t-elle, surprise, en se reculant prestement.

— Mes excuses, Renai, je n'avais pas l'intention de te faire mal.

La sphère enflammée s'éloigna de Renai pour se placer à une distance plus raisonnable.

Une jeune femme blonde, aux yeux lilas et à la mine contrite entra dans son champ de vision. Renai se leva et resta bouche bée, stupéfaite par cette apparition aussi surprenante qu'imprévisible.

— Kodama ? Que fais-tu ici ?

— Je t'ai rejointe pour accomplir la volonté de ta mère, l'Impératrice Yoake. Il s'est passé la nuit dernière un événement grave qui est à l'origine de tout ceci, expliqua-t-elle très sérieusement.

La lueur malicieuse que Renai connaissait à la pupille de Yoake était absente de ses yeux violets attristés. Elle acquiesça, gagnée rapidement par l'angoisse ; les battements de son cœur résonnaient dans ses oreilles, et sa respiration s'accéléra sensiblement.

— Je crains qu'il ne soit arrivé quelque chose à ta mère et qu'elle ne soit plus de ce monde, déclara Kodama en la regardant droit dans les yeux. Renai !

La Princesse, prise de vertiges, s'était rassise à même le sol, pantelante et livide.

— Renai ! l'appela la magicienne. Tu vas bien ? Renai !

La voix de Kodama était comme un lointain écho pour Renai, et elle s'abandonna au vide qui s'étendait dans son esprit.

Lorsqu'elle revint à elle, elle vit le visage désolé de Kodama penchée au-dessus d'elle, emplie d'inquiétude.

— Ce n'est rien, Kodama, je... je vais bien, la rassura-t-elle, mais son intonation trahissait sa faiblesse.

Elle se remit d'aplomb, et essuya ses yeux secs.

— C'est juste que... Au petit matin, j'ai entendu un cri d'horreur et de désespoir. Et... et je crois que c'était Ten... Je me suis assoupie, je pensais que j'avais rêvé... Mais elle... Cela signifie qu'elle sait, elle l'a vue... Kodama, où est ma sœur ? Elle... Ten a besoin de moi... Elle ne pourra pas supporter... pas surmonter son chagrin...

— Tu es très forte, Renai, et je t'admire beaucoup, affirma Kodama, le regard empreint d'affliction. J'aurais aimé être ne mesure de te répondre, mais malgré tous mes efforts, je n'ai pu empêcher que tu sois séparée de Tenshi. Veux-tu que je t'expose la situation sur le champ, ou préfères-tu que je te laisse pour le moment ? interrogea-t-elle avec délicatesse.

Renai inspira profondément et fixa stoïquement Kodama de ses yeux bleus.

— Raconte-moi tout, sans omettre les détails.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

TeddieSage
Blog sentimental et personnel, sans horaire fixe.

Salut. Moi c'est Danny ou si vous préférez, Teddie. Pour une présentation plus complète, lisez le premier article. Je tenais juste à vous remercier d'avoir pris la peine d'ouvrir cette page, au cas ou vous souhaitiez mieux me connaître.

Ce blog n'est pas tout le temps joyeux. La vie m'a rendu malade, mais le confinement est en train de m'achever. Ceci sont mes confessions les plus intimes et je m'ouvre à vous, dans l'espoir de rejoindre quelqu'un qui aussi souffrirait en silence. Bienvenue dans mon cerveau. Vous trouverez parfois des passages légers, mais cet ouvrage se veut avant tout thérapeutique.

Les commentaires et annotations sont fermés. S'il vous plaît, ne faites pas trop attention aux nombreuses fautes et répétitions. Je n'écris pas tout ça dans le but de le faire éditer. Si vous souhaitez communiquer avec moi, je vous prie de le faire en privé. Je ne vise personne dans mes propos, je parle surtout de manière générale. Par contre, parfois je n'aurais pas le choix de répondre indirectement à des questions qu'on me pose, afin que certaines personnes puissent comprendre mon opinion sur certaines choses. En général, je ne mords pas.

Ce blog contient du langage grossier par moments. C'est un endroit pour me défouler, car j'en ai grandement besoin. Si je juge que mes articles posent problèmes, je passerais le tout en privé et partagerais son accessibilité qu'à des gens de confiance. Merci de votre compréhension.

Si le cœur vous en dit, sachez que vous pouvez désormais m'envoyer des dons ou des pourboires par PayPal. Permission accordée par les admins.

https://www.paypal.me/teddiesage
503
0
0
346
Défi
Zosha
C'est de la folie, j'ai pas du tout le temps, mais ça va quand même être marrant, let's try !

Les textes seront courts.... comme beaucoup de mes textes, finalement xD
15
40
9
5
Défi
5
2
0
0

Vous aimez lire KagomeAohane ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0