Beau lac des bénédictions

4 minutes de lecture

Awa fut la seule à voir Haruka essuyer furtivement les larmes qui coulaient sur ses joues depuis leur arrivée dans la grotte ; bien qu'elle fût réveillée depuis longtemps, elle avait décidé d'ignorer la gamine. Elle avait du mal à comprendre tout ce qu'il s'était passé, mais avait néanmoins déduit qu'elle n'avait aucun lien avec Kura, le traître, et qu'elle n'était pas non plus quelqu'un à qui elle pouvait de mesurer en toute imparité – la séance musclée de lecture lui avait au moins appris cela. Cependant, il lui avait aussi semblé qu'elle protégeait le traître, sans doute plus affecté qu'elle par sa cécité.

Enfin, elle s'en moquait, elle les tuerait plus tard ; pour l'instant, elle se tiendrait tranquille, quand bien même elle aurait pu se débarrasser aisément de ses liens. Autre chose la préoccupait, de la plus haute importance, car il lui avait fait défaut lors du combat éclair contre Haruka.

— Mon jitte. Où est-il ?

Haruka et Kura se crispèrent lorsqu'elle rejeta la corde et s'assit plus confortablement.

— Ça va, du calme, lâcha-t-elle en les fixant de son regard glacé. J'aurais pu vous buter depuis longtemps ; si je ne l'ai pas encore fait, c'est que j'ai d'autres chats à fourguer. Toi, lança-t-elle à Kura, ne reste pas planté là comme un radis les bras ballants et obéis à Miss Haruka, fais un feu, on se les pèle ici.

— Moi je veux bien, mais où est-ce que je vais trouver du bois ? Y a que de la neige ! protesta ce dernier.

— Va au fond de la grotte, lui conseilla Haruka, tu trouveras peut-être quelque chose.

— Si tu le dis. Je sens que je vais galérer... D'abord, pourquoi vous m'envoyez moi, alors que je vois que dalle ?

— Parce que donjon donjon. Ho, et discute pas, on va pas y passer cent sept ans.

— J'aurais bien aimé t'y voir... grommela-t-il en s'éloignant avec hésitation.

Après avoir entendu plusieurs "Boum" suivis de "Aïeuh ! Y a un mur sur mon chemin !" indiquant le bon déroulé de la progression de Kura, Awa prit la parole.

— Ce gars-là est trop con pour savoir, et je ne lui fais pas confiance, donc je te demande à toi. Je ne sais pas trop pourquoi, mais quand je t'ai vue, j'ai eu la vague impression que ce n'était pas la première fois. Or, la plupart des gens que je connais, je les ai rencontrés lorsque je les ai tués. Tu vois où je veux en venir ?

Haruka acquiesça, l'air troublé par ses mots.

— Ça m'a l'air bien tiré par les cheveux...

— Je note dans un carnet les noms de ceux que j'assassine et, regarde, le dernier nom est celui de l'herboriste, même si j'ai foiré à cause de l'autre abruti.

— Qui t'avait demandé de le faire ?

— Ce ne sont pas tes oignons, mais c'est un gars haut-placé et totalement inconnu, du genre totalement snob qui me porte sur les nerfs. En plus, il a un nom marrant, "crevette", si je m'en souviens bien.

— Koebi ? Ah, tu parles du Garant, Koebi Niji Hirameki ? Son nom signifie "beau lac des bénédictions", pas "crevette", il me semble.

Haruka tentait de se composer un visage calme et serein, mais elle ne pouvait empêcher son cœur de battre à tout rompre et son sang de bouillir. Elle serra les poings et les dents, et inspira un grand coup – et s'étouffa ce faisant.

— Cette même personne m'a ensuite demandé de m'occuper de la reine...

— Quoi ?

Haruka s'étrangla une seconde fois et fut prise d'une quinte de toux presque inquiétante.

— Mais j'ai refusé très fermement, et lui ai dit le plus aimablement du monde d'aller se faire voir.

— Ah, je vois...

— Enfin, tout ça pour dire que le lendemain, je me réveillai au cœur du désert de Suna et dans mon carnet était écrit le nom de l'Impératrice, mais ce n'est pas mon écriture, regarde !

— C'est vrai ça... Alors ?

— Je ne me l'explique pas, d'autant plus que je n'ai aucun souvenir de ce que j'ai fait pendant la nuire. Je m'endors à Kaishinju, et je me réveille à Sashinju ! Je suis somnambule, mais pas à ce point... Enfin, ce n'est pas le vrai problème. Je sais même pas pourquoi je t'ai raconté ça.

— Vraiment ? Euh, oui, bien sûr...

— J'ai perdu mon jitte. Un jitte, expliqua-t-elle, est une arme fantastique, très pointue pour percer la gorge ou la poitrine, ou encore faire sauter les ongles et les yeux, avec un crochet à la garde pour parer les lames adverses. Très pratique pour la vie courante et mes diverses collections. J'en prends toujours grand soin, pourtant il a disparu.

Haruka réfléchit quelques instants et proposa une solution.

— Peut-être que tu as bien tué l'Impératrice dans ton sommeil avec ton jitte, mais que tu l'as oublié sur place, si tu es somnambule.

— Ça ne justifie pas ce que je faisais à trois-cents km de chez moi.

— J'ai trouvé plein de bois ! les interrompit Kura, les bras chargés de branches. Incroyable, Haruka, comment as-tu deviné ?

— L'intuition féminine. C'est vrai que j'entendais moins de "Boum" et de "Aïeuh !". Mais tu t'es fait plein de bosses quand même.

— La plupart sont dues à tes méthodes de persuasion très persuasives, espèce de brute ! riposta-t-il en déposant le bois et en entreprenant de faire une flambée.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

TeddieSage
Blog sentimental et personnel, sans horaire fixe.

Salut. Moi c'est Danny ou si vous préférez, Teddie. Pour une présentation plus complète, lisez le premier article. Je tenais juste à vous remercier d'avoir pris la peine d'ouvrir cette page, au cas ou vous souhaitiez mieux me connaître.

Ce blog n'est pas tout le temps joyeux. La vie m'a rendu malade, mais le confinement est en train de m'achever. Ceci sont mes confessions les plus intimes et je m'ouvre à vous, dans l'espoir de rejoindre quelqu'un qui aussi souffrirait en silence. Bienvenue dans mon cerveau. Vous trouverez parfois des passages légers, mais cet ouvrage se veut avant tout thérapeutique.

Les commentaires et annotations sont fermés. S'il vous plaît, ne faites pas trop attention aux nombreuses fautes et répétitions. Je n'écris pas tout ça dans le but de le faire éditer. Si vous souhaitez communiquer avec moi, je vous prie de le faire en privé. Je ne vise personne dans mes propos, je parle surtout de manière générale. Par contre, parfois je n'aurais pas le choix de répondre indirectement à des questions qu'on me pose, afin que certaines personnes puissent comprendre mon opinion sur certaines choses. En général, je ne mords pas.

Ce blog contient du langage grossier par moments. C'est un endroit pour me défouler, car j'en ai grandement besoin. Si je juge que mes articles posent problèmes, je passerais le tout en privé et partagerais son accessibilité qu'à des gens de confiance. Merci de votre compréhension.

Si le cœur vous en dit, sachez que vous pouvez désormais m'envoyer des dons ou des pourboires par PayPal. Permission accordée par les admins.

https://www.paypal.me/teddiesage
503
0
0
346
Défi
Zosha
C'est de la folie, j'ai pas du tout le temps, mais ça va quand même être marrant, let's try !

Les textes seront courts.... comme beaucoup de mes textes, finalement xD
15
40
9
5
Défi
5
2
0
0

Vous aimez lire KagomeAohane ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0