Les vampires

3 minutes de lecture

Il pleuvait toujours et il faisait nuit. Melody pleurait à chaudes larmes, mais elle continuait d’avancer. Maintenant qu’elle était partie, le petit confort de sa table lui manquait. Elle n’avait pas froid, car son sortilège la protégeait aussi contre cette morsure-là, mais le noir absolu dans lequel elle évoluait la terrorisait.

Heureusement, depuis un mois maintenant, ses parents lui avaient offert son concentrateur à elle. Un médaillon, un très vieux bijou qui appartenait à son arrière-arrière-grand-mère. L’artefact, fait d’or et d’iris, avait été fabriqué à la main par son ancêtre.

Il était grossier dans ses formes, mais superbe dans ses détails. Chaque génération l’améliorait en gravant de nouveaux enchantements sur l’arme. L’iris était un peu terni, mais il véhiculait la magie à merveille. Melody ignorait la valeur de l’objet. Elle savait seulement qu’il était unique et spécial. Ceux de ses amis n’étaient pas aussi doux, aussi chauds, au contact de sa peau. Celui-ci lui semblait lié à elle et elle s’y accrochait avec d’autant plus de force.

Grâce à l’artefact, elle avait généré un charme lumineux. À l’école de sa mère, les enfants s’aidaient de runes, de papiers et de crayons pour jeter des sorts. Là, elle l’avait lancé comme une grande. Un halo rosé flottait au-dessus d’elle et éclairait à dix pas. Elle ne pouvait pas faire mieux. L’enchantement tressautait, parfois, quand les sanglots de Melody se faisaient trop forts. Elle se taisait alors en se mordant la lèvre, sans oser respirer, comme si le bruit qu’elle pouvait faire allait faire s’essouffler la sphère de couleur.

D’un coup, la pluie cessa. Melody stoppa net et se retourna. D’où elle venait, il pleuvait toujours. La séparation était évidente. Devant elle, il pleuvait. Là où elle était, il ne pleuvait plus. Ce n’était pas comme ça d’habitude. D’ordinaire, l’averse se levait progressivement.

L’enfant se demanda si elle devait arrêter le sort-rempart, mais, même si elle était fatiguée, elle décida que non. Elle craignait que l’eau se remît à tomber sur elle alors que sa protection ne fonctionnait plus.

Est-ce qu’elle pouvait se reposer ici ? Sa mère lui disait qu’elle ne pouvait pas utiliser la magie en dormant… mais elle lui avait aussi assuré qu’elle était trop jeune pour créer un sort-rempart contre l’acide… Sa mère n’avait pas toujours raison.

La gamine s’éloigna un peu de l’averse qui ne voulait pas, même au sol, attaquer cette partie du paysage. La terre y était sèche et quelque chose s’enroulait autour de ses pieds, comme une caresse. Elle se pencha et constata, étonnée, qu’il s’agissait d’une petite pousse. Ce devait être du lierre. Elle n’en avait jamais vu ailleurs que sur les murs de sa maison et dans les grottes des loups-garous.

Pourtant, rien ne pouvait se développer ici. Avec la pluie, tout était brûlé. Peut-être que c’était une plante miraculeuse ? Peut-être qu’elle n’aurait pas dû la voir ?

Elle s’écarta tout en douceur et prit ses distances, loin de la pluie, loin du lierre. Elle recula sur quelques mètres avant de percuter quelque chose.

« Je t’avais bien dit qu’il y avait de la lumière ! »

Melody sursauta et tenta de se dégager. Une main ferme et glacée se referma sur son bras. Elle sentait, à travers son sortilège et sous ses vêtements, le froid lugubre de la femme qu’elle eut bientôt sous les yeux. La gamine, terrorisée, découvrit un visage livide, encadré de longs cheveux noirs et tachés de sang. Du sang encore chaud, elle en était certaine. La petite hurla et l’autre la bâillonna, ses doigts sur sa bouche et son menton.

« Hé ! Du calme ! Je ne mords pas… »

Deux longues canines se dévoilèrent pour sourire à cette plaisanterie. Deux dents à l’extrémité rouge. La langue de la vampire passa doucement sur ses crocs pour les nettoyer. Elle gronda d’amusement quand, dans le noir, la voix de son compagnon répondit :

« Disons plutôt que nous avons déjà mangé… »

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

Défi
JoAnArt_Imaginarium
Petit poème pour répondre au défi : Hommage à un Ange.
3
6
0
0
BRAD_2018
Pénétrez au cœur des coulisses de l'impressionnante couverture médiatique organisée autour du Bradbury Challenge, saison 2. Les secrets, les rumeurs, des reportages, des témoignages 2.0, mais aussi et surtout :

La vie cachée de vos deux présentateurs vedettes préférés : Kikounette et Jean-Moumou.
14
9
4
4
Marie L Cocagne
Jamais rien n'aurait plus les rapprochés.
Laura est issu d'une famille Parisienne extrêmement riche et Tristan fait également parti d'une famille riche avec un père tourné exclusivement vers l'argent
Elle aime la moto et le danger.
Lui est égocentrique, cruel, et en veut au monde entier.
1
0
19
4

Vous aimez lire cestdoncvrai ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0