Une nuit inoubliable - 8 (*)

2 minutes de lecture

Depuis la malheureuse soirée chez le violoniste, Lili n’avait cessé de s’en vouloir de s’être montrée aussi stupide. De nature peu rancunière, elle avait pourtant ruminé. L’idée d’une possible vengeance avait même effleuré son esprit.

Au lieu de ressasser dans son coin, elle avait tout raconté à sa confidente, Liesl. Cette confession lui avait permis d’éjecter le poison loin du cœur. Son amie, quant à elle, voulait une revanche. Ainsi, lorsque Liesl avait réussi à enjôler Franz, Lili avait déjà tourné la page. Mais son amie y tenait. Elle voulait s’amuser, lui donner une leçon, disait-elle. Soit. Elle était persuadée de résister aux charmes du violoniste et surtout ne pas subir d’humiliation.

Après plusieurs jours sans nouvelles, Lili comprit qu’il y avait anguille sous roche. Lors du malaise de Franz, elle avait trouvé l’incident marrant et l’avait raconté à Liesl. Mais son SMS est resté sans réponse. Depuis, son silence la tracassait.

Où était-elle passée ? Sa disparition ne pouvait pas être liée à lui. Elle la connaissait très bien. Elle la savait impulsive, capable de fuguer sur un coup de tête, comme dans son adolescence. Plus récemment, elle avait décidé de partir à Londres en auto-stop, pour voir le concert d’un groupe dont elle s’était éprise du jour au lendemain. Bon gré, mal gré, elle avait dû avouer ces détails insignifiants à l’inspecteur Neumann lorsqu’il l’avait questionnée. Oui, son amie pouvait faire des folies, mais jamais elle n’ignorerait ses proches.

Elle apprit qu’Albert avait lancé l’alerte suite à l’absence de Liesl pour l’entretien de vendredi. Il avait contacté rapidement sa famille, qui ne se doutait de rien. Sa mère, habituée à un appel hebdomadaire, avait attribué son silence à l’issue de la fameuse entrevue. Pourtant, ses proches furent consternés d’apprendre qu’elle ne s’était jamais présentée.

Comme si ses soucis pour Liesl n’étaient pas suffisants, une autre image vint la tourmenter : Franz au bras d’Andréa. Encore une vieille connaissance. Toutes les trois, dans le palmarès du violoniste. Pas étonnant. Beau, sûr de lui, conscient de l’effet exercé auprès des femmes. Quoi de plus naturel qu’il possède toutes celles qu’il désirait ? Sauf que, de toutes les trois, ce qu’elle avait vécu avec lui, elle, l’idiote, ne se comparaît pas à ce que ses amies avaient certainement goûté.

Une idée conduisant à une autre, elle se souvint de l’instant où elle l’avait rattrapé dans sa chute. Les sensations procurées par cette proximité avaient remué ses entrailles. Elle revit son visage, beau, innocent. Son air de petite bête effrayée l’avait attendrie lorsqu’il avait repris connaissance. Et ses yeux ! Ils avaient affiché la honte et le remords, elle en était persuadée.

Elle voulut vérifier par elle-même que l’instrument de son amie était toujours dans l’entrepôt. Là, où elle l’avait déposée après le concert. Si Liesl avait décidé de partir définitivement, elle ne le retrouverait pas. Ce serait presque un soulagement. Or, son violoncelle se trouvait toujours là. Après avoir consulté le nom sur l’étiquette, elle reposa l’étui avec les autres.

Soudain, un bruit sec la fit tressaillir. La porte venait de se rabattre et elle sursauta lorsqu’elle découvrit le violoniste, adossé, les bras croisés, la défiant du regard.

Ses émotions furent contrastées : inquiétude, colère, surprise. Digne, elle se dirigea vers la sortie, même s’il la bloquait. Tête baissée, elle lui demanda poliment de la laisser passer. Sans succès.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 26 versions.

Recommandations

Défi
Quelqu'un DeMystérieux
Réponse à "Les Nouvelles, le retour !", les pensées d'un soldat.
2
3
9
1
Jaquie
Au commencement il n'était rien, si ce n'est le ciel et la terre. Un jour que la terre s'ennuyait, elle se fit féconde et devint mère de toute choses. Alors le ciel narcissique créa les océans pour y voir refléter son image. Et le vent me diras tu?
3
3
12
2

Vous aimez lire Gigi Fro ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0