Une étrange jeune femme. 1.2

4 minutes de lecture

Complètement perdue, elle observa ce lieu sombre qui s’éclaircissait devant ses yeux. Des formes, d’abord floues et grisâtres, lui apparurent. Puis les contours se précisèrent et sa vision devint plus nette. Sa pupille se dilata, à la manière des félins, lui permettant de voir à travers cette obscurité comme en plein jour. Et ce qu’elle aperçut la laissa bouche bée :

Une immense grotte sombre, à la roche grisâtre, terne, aux abord pointu et tranchant, parcourut par un large fleuve, s’étendait à perte de vue tout autour d’elle. Elle semblait posséder ni de début ni de fin. L’eau y était noirâtre, stagnante, mêlé de banc de brouillard, avec par endroit de léger petit remous. Par endroit des formes sombres se confondaient avec la surface de l’eau et la roche, semblant se mouvait pour suivre l’embarcation, rendant ce lieu obscur encore plus terrifiant, digne d’une scène d’un film d’horreur !

La jeune femme avala péniblement sa salive, et baissa les yeux, ne supportant plus cette vision. Dans quel enfer se trouvait-elle !

Un vêtement plié dans un recoin de la barque attira son attention. Elle l’attrapa d’une main tremblante, le déplia et s’en vêtit, en prenant bien soin de rester assise pour ne pas passer par-dessus bord. Qui sais ce qui pourrait lui arriver si elle tomber dans cette eau visqueuse.

Elle put constater avec surprise que cette longue robe blanche lui allait parfaitement. L’étoffe en lin, moulante, faite de couche superposée, était agréable à porter et diminuait la sensation de froid qui lui glaçait les os. Elle se sentit mieux, malgré cette peur qui l’habitait toujours.

Son regard se posa sur la longue et étroite embarcation qui s’affinait à l’avant et à l’arrière et se relevait en une sorte de canne. C’était l’exacte réplique des barques funéraires décrite dans le livre des morts, au temps de l'Égypte Antique. Aucun conducteur ni de rame visible. Ce qui ne l’empêchait pas de naviguer sur l’eau à un rythme régulier, comme tiré en avant par un fil invisible.

Perdue, elle examina la grotte souterraine parcourut par endroit de banc de brouillard. Ce silence lugubre, ce froid glacial, la mit mal à l’aise. Serait-il vraiment possible qu’elle soit dans le monde des morts des Égyptiens ? Mais d’après les légendes, c’était Anubis qui guidait les morts. Alors si elle se trouvait vraiment ici, pourquoi était-elle toute seule ?

Le désespoir lui comprima la poitrine. Des larmes s’écoulèrent le long de ses joues. Elle se recroquevilla sur elle-même, mit ses mains devant son visage et se mit à pleurer silencieusement. Elle était perdue au milieu de nulle part, sans personne pour la guider et la soutenir.

Brusquement, elle se redressa tellement vite qu'elle faillit tomber à la renverse. Elle se rattrapa de justesse, plaça ses mains devant sa bouche et cria de toutes ses forces le nom des êtres chers.

Sa voix résonna autour d’elle et le silence revint, comme pour la narguer, encore plus pesant. Un frisson incontrôlable parcourut son corps alors qu’elle réalisait enfin.

Elle était décédée ! Son corps actuel n’était que le reflet de son âme ! Il n’était pas réel !

Elle se baissa pour se rassoir, la tête basse. L’angoisse, qu’elle avait plus ou moins réussit à contrôler jusqu’à présent, lui serra la gorge, lui coupant presque le souffle. Cela ne pouvait pas être possible ! Pourquoi elle ? De nouvelles larmes perlèrent au coin de ses yeux, se transformant rapidement en un flot continu. Elle sanglota bruyamment en se tenant le visage de ses mains. Pourquoi était-elle morte ! Qu’avait-elle fait pour méritait ça !

N’aie pas peur, lui souffla une voix inconnue à l’intonation grave. Tu accompliras tes épreuves avec courage. Tu découvriras bientôt tes souvenirs, la Puissante. Osiris t’attend.

Elle hocha la tête, apaisée. Dans peu de temps, elle rencontrerait Osiris et subir l’épreuve de la pesée du cœur. Mais elle n’avait plus peur.

Les dernières heures passé lui revinrent à l’esprit. Son visage devint triste. Ses yeux s’humidifièrent à nouveau alors qu’elle portait ses mains à son cou et touchait délicatement l’énorme cicatrice. Ainsi, c’était vrai ! Elle était vraiment partie !

Dès le début, le combat avait été inégal. Comment aurait-elle pu s'opposer à cette bête monstrueuse, ce démon à quatre pattes ? Elle avait bien tenté de combattre le mal, avait lutté avec désespoir, mais elle avait échoué... Et cette fameuse puissance, l’Autre comme elle l’appelait et qui vivait en elle, ne l’avait pas aidé... Désormais, le monde courait à sa perte. Les morts allaient se compter par centaine, par millier ou par million peut être, et elle ne pourrait rien y faire.

Mais pourquoi elle ? Et surtout, comment s’était-elle retrouvée impliquée dans cette histoire incroyable ?

Lentement, tout lui revint en mémoire et elle se souvint.

Elle s’appelait Chloé Berthas et avait trente-cinq ans. Elle vivait à Paris depuis dix-sept ans, avant de prendre la décision, à la suite de l’appel de son frère, de rejoindre la demeure familiale.

Tout avait réellement débuté il y a trois semaines, un peu avant son retour dans sa ville natale. C’était ce jour-là, le lundi quatorze octobre deux mille dix-neuf, que sa vie avait pris un tournant décisif. Le jour, où elle avait rejoint son ancienne maison à la suite de la demande pressante de son père, qui effectuait depuis quelques mois des fouilles dans un ancien temple égyptien.

Chloé ferma les yeux et se replongea dans ses souvenirs.

À l’époque, elle vivait seule, partageant son temps entre le travail de mannequin, ses rares amis, et ses loisirs. Une vie tranquille, même si certaine personne l’évitait, la croyant responsable d’accidents. Sans doute que des coïncidences. Enfin, à y réfléchir, peut-être pas.

Puis un jour, elle avait reçu un coup de fil de son frère. Son père avait demandé son retour. Elle devait rentrer immédiatement...

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Vous aimez lire Marine Desvoivre ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0