Un onze juillet qui chante

Moins d'une minute de lecture

"J'vous dépeins une courte fresque,

Celle d'une meuf ubuesque.

J'vous préviens ce sera grotesque."

Chante le troubadour.

"Elle roule en Opel Puînée,

Tire digne d'une trainée

Qui ne l'avait pas ruinée."

Chante le troubadour.

"Avant d'aller voir son copain,

Sniffe un rail de perlimpinpin.

Dans le pif deux ou trois parpaings."

Chante le troubadour.

"Elle veut perdre sa vertu,

Goûter à son chapeau pointu.

Mais le chemin devient pentu."

Chante le troubadour.

"Et paf, la voilà dans le mur,

Le choc lui casse le fémur.

C'en est fini de l'aamur."

Chante le troubadour.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Vous aimez lire Fifi Roukine ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0