19 mai 2039

2 minutes de lecture

 

19 mai 2039

 

 

La contamination de notre monde fut si rapide et si violente qu’on n’en mesura pas tous les effets. Parmi les morts, se dirigeant vers les météores responsables de notre quasi-extinction, se trouvaient les grands singes…

L’agression dont nous fûmes victimes n’estima pas suffisante, la différence génétique avec les hominidés, pour devoir les épargner…

Voilà qui ne manquerait pas d’interpeller les tenants de la théorie de la différenciation des races ‘humaines’…

Notre agresseur resta plus factuel et décima sans distinction la grande famille des hominoïdes !

 

 

 

 

(Jeudi 19 mai 2039)

Les morts se font de plus en plus rares, je ne vais pas m’en plaindre !

J’ai tué tous ceux qui étaient bloqués dans mon secteur. En fait, c’est plus facile que prévu. Les macchabées n’ont qu’une obsession, partir vers le sud.

Moi, je les libère, de leurs voitures ou de leurs vitrines puis je me place derrière eux et je les dézingue ! C’est presque trop facile.

 

Une fois ma rue nettoyée, je suis remontée jusqu’à la pharmacie. J’ai fait le plein de médoc, antibiotiques, anti-inflammatoires, désinfectants et pansements.

 

J’ai aussi démarré un stage accéléré comme siphonneuses de réservoir à essence. Je sais que je peux faire 200 km avec ma moto, après, je dois refaire le plein.

Les bagnoles abandonnées ne manquent pas, encore faut-il pouvoir récupérer l’essence.

Alors, munie de mon tournevis fétiche, pour faire sauter les bouchons, et mon tuyau pour aspirer l’essence, je m’entraîne… et là, pour une fois, je dois dire que je suis assez douée !

 

Je pense avoir réuni le nécessaire de voyage indispensable, des boites d’allumettes et un kit de survie avec sa fameuse pierre à feu ! (fini le coup des deux bâtons de merde pour le feu !)

 

Je suis fin prête ! Me manque plus que le courage et là… y’a comme un manque…

 

 

 

 

Manon étudia plusieurs cartes et accentua ses recherches sur les barrages hydrauliques et les champs d’éoliennes. Si la civilisation avait un tant soit peu perdurée, c’est autour de ces pôles électriques que les survivants pourraient se rassembler.

 

 

Habités par une volonté commune, les morts creusèrent la terre autour des météores. Bientôt, d’immenses monticules de pierre et de terre s’élevèrent. En leur sein, un dédale de tunnels semblait être les prémices d’une immense cité.

 


Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

Julie Saurel
Alicia, 22 ans, a été élevée en marge de la société. Elle gagne sa vie en se faisant de fausses séances de spiritisme pour ceux qui ignorent tout des sorcières et en vendant ses pouvoirs aux êtres surnaturels. Loin de tout comprendre aux humains et les sentiments qui les animent, elle va faire des rencontres surprenantes qui lui feront peut-être changer sa vision du monde.

Informations : Cette histoire est un premier jet et non la version aboutie. Il y aura des changements, des remaniements, une fois que tout sera écrit.
D'habitude, j'écris toute mon histoire en avance. Là, ce n'est pas le cas. Je vais tâcher d'être la plus régulière possible.
Tous droits réservés. Surtout que les personnages sont issus d'une autre histoire qui, elle, n'est pas diffusée sur le net.
Et, bien sûr, un avis est toujours le bienvenu.
128
197
222
70
Défi
Xavier Escagasse
J'aime pas les noires
17
19
0
1
Xavier Escagasse
Solidarité avec l'Australie
13
15
0
0

Vous aimez lire pascalL ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0