11 mai 2039

2 minutes de lecture

11 mai 2039

 

 

L’humanité entra dans l’histoire par l’invention de l’écriture. Nous pouvons donc considérer que notre existence ne fait ‘sens’ que depuis 5 milliers d’années tout au plus, c’est bien peu…

 

Sachant que la préhistoire courut sur près de 3 millions d’années, nous devons reconnaitre qu’à défaut d’avoir accompli de grandes choses, nous ne fûmes ‘Sapiens’ (c'est-à-dire ‘savant) que bien peu de temps.

 

Avons-nous été à la hauteur de notre statut d’espèce ‘évoluée’ ?

Je n’en suis pas si sûr.

S’il ne fait aucun doute que nous devons notre extinction à un adversaire dénué de tout scrupule. Nous-mêmes avons été le fossoyeur de milliers d’espèces de notre propre planète en étant des destructeurs bien plus impitoyables et pour des raisons bien moins avouables.

 

 

 

 

(Mercredi 11 mai 2039)

Les morts se relèvent et marchent !!!

J’en ai vu passer dans ma rue ! J’en croyais pas mes yeux !

Y’en avait un dans sa bagnole ! Il était prisonnier de sa ceinture de sécurité.

J’ai flippé grave… mais comme il remuait en vain, j’ai eu pitié de lui et me suis approchée.

 

Il n’a pas semblé me voir… Il a continué à essayer de sortir de sa voiture comme si je n’étais pas là. Il m’a fait de la peine, j’ai hésité à ouvrir sa porte et le libérer, mais ce con m’aurait sûrement attaqué… Autant qu’il pourrisse où il est !

 

Je suis repassée le voir dans l’après-midi. Il était toujours là, à gesticuler dans tous les sens… Le monde est devenu dingue !

 

Depuis qu’il s’est réveillé dans sa caisse, je redoute d’en croiser un autre dans la rue. Je dois limiter mes déplacements au strict nécessaire.

J’y comprends plus rien… Des morts, des vivants et désormais des … morts-vivants…

 

Il faut être prudente, c’est une question de survie…

 

 

 

Manon ne pouvait se résoudre à partir. Abandonner la sécurité, même précaire, de son appartement restait au-dessus de ses forces. Dehors, le monde n’était plus qu’un vaste cimetière où l’enfer, trop étroit pour les accueillir tous, rejetait ces corps et les condamnait à errer sans fin…

 

 

La vérité était, quant à elle, beaucoup plus crue et somme toute bien plus terre à terre. Une espèce tentait d’en supplanter une autre, et pour l’heure, y parvenait à merveille.

 


Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

Défi
Hikimari
Les étapes du deuil sont de rudes combats à mener contre soi-même. Ou comment vivre une fois que l'être aimé n'est plus.
4
5
1
2
Défi
Fabenstein
Réponse au défi "Sans avoir été, que faire ?" lancé par Peter Dussoni.

Pardon ? Un résumé sans verbe ? En plus de l'histoire ? Ah non. Non, pas possible. Carrément trop la flemme pour ça, désolé. Ou plutôt non, pas désolé.
7
14
2
1
Défi
lourinaa

Le gars est mort, il n'y a pas photo... Un bras... Voila ce qui bloquait la porte. J'avance, la peur au ventre. Je glisse et me retrouve face à une tête ensanglantée avec, dans la bouche, son propre sexe arraché au corps en décomposition gisant tout à côté.
6
11
2
0

Vous aimez lire pascalL ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0