04 mai 2039

Une minute de lecture

04 mai 2039

 

 

L’humanité, individualiste par nature, ne comprit jamais à quel point elle passa à côté de l’essentiel…

Nos responsables politiques, les yeux rivés sur les courts de la bourse, ne pouvaient imaginer pire menace qu’une crise économique ou les fameux ‘subprimes’…

 

Nos valeurs, nos exploits, nos succès se mesureront à ce que nous laisserons derrière nous…

Je crains que notre héritage soit à la hauteur de nos existences… 3 pyramides perdues dans un désert stérile !

Quelle ironie (pour ne pas dire clairvoyance) de savoir qu’il ne subsistera de l’humanité que des tombeaux vieux de 4500 ans.

 

 

 

 

(Mercredi 4 mai 2039)

L’hélico n’est pas repassé ! Fais chier !

J’ai peur…

Il se passe des trucs bizarres dans la rue, certains corps ont disparu. J’ai d’abord pensé que des chiens ou des loups s’étaient servis et avaient tiré des corps dans leurs tanières, mais… je dois avouer que je n’y crois pas trop.

 

Internet marche du feu de dieu. Chaque jour, je continue à recevoir des pubs, des promos, des contacts… « Monsieur ‘Machin’ a tenté de vous joindre, rappelez-le au 0800… » Les cons… ou plutôt, que nous étions cons…

Tous ces serveurs informatiques automatisés n’ont jamais eu besoin de nous pour fonctionner. Désormais, ils continuent à marcher dans le vide, c’est à chialer.

Tout cela me semble si débile !

 

Que la journée est longue et monotone sans but précis. Alors je bouquine… l’enfer !

J’enrage de ne plus pouvoir me disputer avec ma collègue Betsy. Cette conne n’avait jamais rien à dire d’intéressant, mais elle me manque.

Combien de temps vais-je tenir ainsi avant de finir cinglée ?

 

 

 

 

Manon n’avait jamais fait preuve d’une imagination débordante. La science-fiction, le fantastique l’intéressaient peu. Elle était plutôt du genre : télé-réalité… et feuilleton à l’eau de rose.

Comment accorder le moindre crédit à ces séries du genre ‘Walking Dead’ ou ‘Nation Z’ ?

La peur, l’effroi, ce n’était pas son genre, elle n’aimait pas ressentir ce frisson malsain.

 

 

Le point de chute de chaque météore devint rapidement un foyer d’infection et la mort frappa sans relâche. Pourtant, on ne sait pourquoi, certains furent épargnés. Ces rares survivants se terrèrent, estimant que l’épidémie passée, ils pourraient reconstruire…


Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

Défi
Hikimari
Les étapes du deuil sont de rudes combats à mener contre soi-même. Ou comment vivre une fois que l'être aimé n'est plus.
4
5
1
2
Défi
Fabenstein
Réponse au défi "Sans avoir été, que faire ?" lancé par Peter Dussoni.

Pardon ? Un résumé sans verbe ? En plus de l'histoire ? Ah non. Non, pas possible. Carrément trop la flemme pour ça, désolé. Ou plutôt non, pas désolé.
7
14
2
1
Défi
lourinaa

Le gars est mort, il n'y a pas photo... Un bras... Voila ce qui bloquait la porte. J'avance, la peur au ventre. Je glisse et me retrouve face à une tête ensanglantée avec, dans la bouche, son propre sexe arraché au corps en décomposition gisant tout à côté.
6
11
2
0

Vous aimez lire pascalL ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0