Mon ami Ryder

3 minutes de lecture

C’est très compliqué avec lui. Ceux qui suivent mes récits savent pourquoi je dis cela, car on parle souvent tous les deux et on se dit nos secrets.

Pour vous aider à imaginer, je crois que la mère de Ry (oui, c’est le surnom que je lui donne) fait très américaine et elle fait très attention à tout. Les gens qui travaillent avec elle sont des lawyers, mais chez vous on dit des avocats. C’est drôle, car c’est le même nom que le fruit qui est tout mou . Chez nous, le lawyer est la personne avec laquelle il ne faut jamais blaguer, car il est très sévère. J’espère que chez vous ils sont plus gentils, car je trouve que c’est étouffant de toujours faire attention, alors que c’est la banalité de la vie.

Je sais que jamais elle ne m’enverrait son avocat, mais elle ne serait pas contente du tout. Ry et moi on habite juste à côté, alors je ne veux pas créer de problèmes, car tout le monde serait très malheureux. Ce serait dommage d’avoir tout pour être heureux et d’avoir autant de peine.

Cependant, faire mes récits sans parler de lui n’est pas possible. C’est comme mettre de l’eau dans une bouteille de Coca. Je rigole un peu, là, en ce moment, car la phrase semble un peu bête, car si tu mets du Coca dans une bouteille d’eau, moi je veux bien. On va dire que, pour moi, Ry est le Coca et pas la bouteille.

Je fais très attention aux mots que j’écris. Alors si vous trouvez que je ne dis pas tout, il faut savoir que c’est un super copain et si vous m’aimez, vous comprendrez que c’est une belle personne, car je n’aime pas les Bad Boys qui font des trucs qu’on ne doit pas faire. Je ne fais jamais à d’autres les choses que je n’aimerais pas qu’on me fasse. C’est une valeur que je défends et c’est ma nature. Mais je sais que, des fois, il faut que j’apprenne à dire non. Je viens de découvrir cela, car maman dit ça par MP à des amis, car elle a peur que les gens abusent de ma gentillesse.

Lany, tu commences à être long et on attend la suite sinon on va sur Netflix ! ( Je vous conseille "The Lorax", qui est un film d'animation que j'aime énormément )

Ry a le même âge que nous, mais lui n’a pas attrapé le virus qu’on a. Oui, lui, c’est un garçon, et je suis honoré de dire, qu’enfin, je vous présente un garçon qui aime les filles. Ça, je peux vous dire que pour Cole, c’est le super copain que je dois garder. Quand je vais voir Ry, Cole n’est pas pressé de venir, même s’il l’aime bien aussi. C’est bien, car si on se dispute, ce n’est jamais pour rien avec lui.

J’espère, mon ami, que tu remarques que je ne fais pas beaucoup de fautes : c’est à cause du lawyer. Je ne veux pas lui donner mon Money Pocket. Ça, c’est très important quand tu veux aller au B&J’s et aussi pour acheter deux fois le même pull. Je connais des garçons qui sont très forts pour faire cela. Comme cela, quand tu portes un pull le lundi, et quand on le lave, tu portes l’autre et personne ne comprend la magie du pull qui est toujours propre.

Ry a un petit frère, Bing, et depuis peu, aussi une petite sœur qui est très marrante. Ce qui est spécial, c’est que dans sa famille, quand on fait un autre enfant alors on change le papa. Ça fait beaucoup de voyages pour tout le monde.

Il aime beaucoup le sport, la glace et les habits à la mode. Il parle très bien le français, car il va dans la même école que nous.

Son père vit maintenant en Angleterre et aux États-Unis pour son travail. Il a des voitures qui font beaucoup de bruits et qui vont vite. C’est pratique pour rouler à 70 mph et dedans tu joues le beau gosse !

La grand-mère de Ry consomme plus d'alcool que la voiture de son père. On va dire que ce n’est pas une famille très écologique. Son grand-père n’a jamais voulu se marier avec elle, mais ils sont toujours tous les deux ensemble.

Alors voilà un peu Ry, je sais que ce n’est pas beaucoup, mais c’est déjà un début pour le moment et j’ai un peu envie de me reposer avant de revenir vous voir.

Maintenant, tu connais un peu plus les gens qui m’entourent, alors on va aller vers des histoires différentes que j’aime beaucoup.

Annotations

Recommandations

LanyHU
J'ai décidé, pour rendre mes Tomes plus structurés, de vous faire part ici de mes journées, par des moments de ma vie.
Je n'ai aucune prétention dans l'écriture et encore moins dans ce volet. Si vous aimez ces petits sentiments volés sur l'instant, j'essayerai de vous en faire un ou des chapitres dans un de mes Tomes.

Avertissement : je suis une personne très sensible et vous demande de respecter cela.
232
244
114
27
Défi
PLS 879
En mode tétine et couches
3
2
0
0
Adrien de saint-Alban


Chômeur, je vis au quotidien la dure réalité du chômage. Je suis rejeté par ma famille. J’ai voté à gauche pour sortir de ma condition de chômeur. Il est vrai, j’avais fini par tirer parti des avantages que me donnait l’oisiveté: affalé devant la télé, me couchant tard, me levant tard, gorgé de bière, la plupart du temps. J’étais souvent saoul comme un cochon, incapable de la moindre initiative, attisant la colère de ma femme. J’avais obligation néanmoins de me présenter aux convocations de pôle emploi sous peine de perdre mes droits, enfin ce qu’il me restait au bout de trois ans de chômage. Autant dire qu’il ne me restait pas grand-chose. Après avoir perdu mon travail, les années passèrent et le temps passe vite quand on est chômeur. J’ai perdu dans la foulée et ma femme et mes gosses, j’ai fini par vendre ma maison pour payer mes dettes, mes impôts aux socialos et les diverses taxes. J’étais pour ainsi dire chômeur à la rue. Maintenant, je vis dans une caravane. Mon dossier de logement s’est perdu dans les méandres de l’administration, oublié en bas d’une pile de dossiers en souffrance. Mon frigo est vide. Je suis en fin de droits et je fais les fins de marché. J’accepte les dons de fruits et de légumes encore mangeables. Je suis juste un grade au-dessus de clochard. Je regarde autour de moi. Le marché se vide. Les derniers chalands ont donné leurs derniers sous, des gens qui, comme moi, le dos courbé, remuent les poubelles, des sacs remplis d’immondices, espérant trouver une pitance salvatrice.
1
0
0
10

Vous aimez lire LanyHU ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0