Dans ma maisonnette

Une minute de lecture

Dans mon HLM, de Renaud
https://www.youtube.com/watch?v=R1j5voelivw

Au rez-d'-chaussée, dans ma maisonnette,
Y a des toutes petites chaises
De la taille des sept nains
Qui vivent en charentaises
Et filent jamais un coup d'main
J'ai déjà bien tenté
D'les mettre au diapason
Z'ont pas l'air de capter
Y foutent un beau boxon
Y'a des chaussettes partout
Qui puent le vieux Comté
Même quand je gueule un coup
Y veulent pas les ramasser
Quand j'ai tout balancé
Tant ça m'rendait malade,
Y z'ont marché nus-pieds
C'est vous dire s'ils sont crades !

Putain comme elle fouette, ma maisonnette !
Et les nains, y en a sept, y sont pas nets !

Au premier, dans ma maisonnette,
Y a des p'tits lits en bois
Avec leurs noms dessus
Mais ça suffit même pas
Y s'trompent quand ils ont bu
Comme y picolent tout le temps,
Sont jamais dans leurs pieux
Y tentent de temps en temps
De m'passer sous l'essieu
Sont pervers et lubriques
On dirait pas comme ça
C'est prof le plus sadique
Et grincheux le plus sympa
J'dors avec un fusil
Celui d'la méchante reine
J'ai son canard aussi
C'est vous dire si j'ai d'la veine

Putain comme elle fouette, ma maisonnette !
Et les nains, y en a sept, y sont pas nets !

Au jardin, dans ma maisonnette,
Y a des beaux p'tits zoziaux
Des cerf et des lapins
Ça parfume le gruau
Quand j'peux en chopper un
Y a aussi quelques herbes
Qui font faire de beaux rêves
Même si ça fout la gerbe
C'est soit ça, soit je crève
Mais y a même pas une pomme
J'peux même pas faire une tarte
Pour attirer un homme
J'envisage une pancarte
Qui dirait à peu près :
« Si tu cherches de la moule
Viens tremper ton archet
Ch'uis toute seule, j'ai les boules »

Putain comme elle fouette, ma maisonnette !
Et les nains, y en a sept, y sont pas nets !

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Aspho d'Hell
Début de quelque chose...
90
306
234
25
Marion H.
C'est un roman tout doux, que j'écris et réécris en alternance, un roman léger comme une herbe verte sur les plaines du Wyoming. L'héroïne est exceptionnellement simple, le héros est dramatiquement irréaliste, mais je les aime bien… Ils se tournent autour dans les paysages grandioses et éternels de la Corse, ils se trouvent, se perdent, se retrouvent au gré des vents et des obstacles...
Variation sur les mille et une nuits possibles entre l'un et l'autre, et sur les mille et une façons d'arriver à une fin pas trop triste ;)

Ce texte n'a pas vraiment de velléités littéraires, au-delà de l'envie de passer un moment avec vous.

Bonne lecture à tous :)
1820
2593
95
633
Défi
Anne Cécile B
Le délicieux moment où l'attente prend fin...

( Comme je suis un peu paresseuse, j'ai publié un morceau choisi de Fiammetta, mon brûlot érotique...)
16
11
0
3

Vous aimez lire Merenwen ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0