Automne, rouge saison

Une minute de lecture

La pièce chaleureuse prend fin avec réticence,

Le rideau va tomber, frais et brumeux.

L’été ensoleillé nous tire sa révérence,

Emplis de tristesse, viennent les nuages pluvieux.

Il ne faut pas s’apitoyer de la sorte,

L’automne est aussi un beau climat.

La nature n’est pas encore endormie,

Et veut donner un hommage végétal.

Avec ferveur, elle rassemble son ultime énergie,

Pour nous donner un beau bouquet final.

Une magnifique aurore se lève, rosée puis orangée,

Incendiant le feuillage des arbres, chaleur colorée.

Tels les fruits l’été, les feuilles rougissent,

Ou deviennent dorées, tel le soleil du solstice.

Les derniers fruits ensoleillés se font cueillir,

Les odeurs de feuilles sèches et d’humus se font sentir.

Les migrateurs volent vers des contrées chaudes et lointaines,

Et les écureuils font des réserves parmi pins et chênes.

Les champignons annoncent, réunis en conciliabule,

La fin du ballet de couleurs par un superbe crépuscule.

La froide bise souffle, énergie envolée,

Feuilles flétries par sa glaciale morsure.

Devant leurs belles ramures étiolées,

Les plantes pleurent cette meurtrissure.

Tombent, tombent, les feuilles mortes,

Tels des flocons, prémices aux frimas.

Un sommeil léthargique se fait sentir,

Amené par les longues nuits glacées.

Chaleureuses couleurs, il vous a fait fuir,

Le froid du bal d’hiver est arrivé.

[réalisé pour le Marathon poétique semaine 3 : https://www.scribay.com/defis/defi/34294265/marathon-poetique-3---52]

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Gaëlle N. Harper
Trois espèces s'opposent depuis la nuit des temps sous ce ciel noyé par une géante gazeuse, parmi des créatures ni animales ni végétales, des divinités amnésiques et les dangers de forêts titanesques et de déserts aux gouffres létaux.

Au sommet d'une montagne isolée, Karezial, chroniqueur désenchanté, essaie de faire remonter les souvenirs de son dernier espoir : une koxji surnaturelle, née esclave au sang teinté. Mais voudra-t-elle rejoindre son berceau tribal et sauvage, déchiré par les guerres fratricides des clans ?

Dans les derniers chapitres, vous trouverez des guides et glossaires en appendice qui peuvent compléter le récit, mais dont la lecture n'est pas indispensable.

CV : N'hésitez pas à me faire part de vos remarques, critiques et pistes d'amélioration !

TW: violence
459
783
909
246
Gaëlle N. Harper
Série de nouvelles SF et fantasy dont l'action se déroule dans le monde créé pour mon roman "De Sève et de sang", à des lieux et époques parfois très éloignés les uns des autres. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu le roman pour les comprendre, quoiqu'il répondra à certaines des questions qu'elles posent, et vice versa.

CV : N'hésitez pas à me faire part de vos remarques, critiques et pistes d'amélioration !
35
70
100
54
Gaëlle N. Harper
De la solitude aux amours égoïstes, non-réciproques ou condamnées. Recueil de poèmes.

CV : N'hésitez pas à me faire part de vos remarques, critiques et pistes d'amélioration !
104
79
3
3

Vous aimez lire Arnvald ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0