La rencontre à retardements

4 minutes de lecture

Rencontre virtuelle où les deux s'intriguent par leurs mots. Mais elle lui impose un jeu qu'il finit par accepter car il n'y a jamais joué : ne pas se dévoiler en photo, poursuivre les échanges et si affinités, provoquer une rencontre pour se révéler.

Leurs échanges sont ceux de la découverte de l'autre, l'envie d'en savoir plus. Ils finissent par quitter le site de rencontres pour discuter sur une messagerie secrète qu'il ne connait pas. Il installe l'application en s'inscrivant avec ses nom et prénom. Elle est surprise, pensant qu'il garderait son pseudo qui l'a attirée dans le supermarché de l'adultère : James Bond Nutella. Leurs échanges les confortent dans l'idée d'une rencontre à envisager en fin de semaine. Le samedi matin, elle pianote sur internet ses nom et prénom, convaincue qu'il s'agit de faux.

Oh surprise, c'est bien lui qu'elle découvre sur moult photos. Elle lui dit qu'elle est partagée : il est particulièrement attirant sur certaines, et beaucoup moins sur d'autres, d'ailleurs est-ce bien toujours le même JBN qu'elle observe ? Il est déçu de s'être laissé abuser, voire piéger par une appli qu'il ne connaissait pas. Il annule le rendez-vous. Elle comprend sa réaction, s'en excuse, mais elle ne pouvait décemment pas le rencontrer en n'étant pas franche avec lui.

Pour autant, ils ne stoppent pas leurs échanges même s’ils prennent une autre tournure puis ils finissent par se donner à nouveau rendez-vous, d’autant qu’il la rassure en disant que maintenant il est bien mieux que sur les photos publiques qui datent de quelques années. Elle lève en partie le voile sur elle, en lui partageant une photo de dos tout en précisant que depuis elle a grossi. Il veut la voir quand même.

Le rendez-vous en plein milieu d’après-midi est calé. Il la prévient qu’il aura du retard. Elle doute encore sur la tenue de ce rendez-vous, mais elle a déjà les chaussures aux pieds prête à fuir le domicile familial. Il commence à pleuvoir, il fait froid. Il maintient qu’il arrive, il lui écrit depuis sa voiture ... imprudent qu’il est, peut-être impatient, mais surtout poli. Elle ne répond plus à ses messages pour le laisser rouler tranquillement.

Finalement la pluie s’arrête et elle n’a pas si froid en faisant les 100 pas dans ce parc. Un homme la drague ... gggrrr ce n’est pas lui qu’elle veut. Elle finit par attendre à l’endroit prévu de la rencontre quand il lui annonce son arrivée imminente.

Elle scrute chaque homme seul. Mais ce n’est jamais lui et malgré son avantage d’avoir triché, elle se retrouve nez à nez avec lui sans le reconnaître : emmitouflé qu’il est sous son bonnet. Elle s'attendait à le voir arriver en smoking avec un pot de nutella à la main. Quelle déception !

Il ne tarde pas trop à l’inviter chez lui pour un café, pour se réchauffer. En chemin, aucun signe annonciateur des suites.

Ascenseur, 9 étages... il l’avait prévenu aimer prendre son temps donc il ne se passe rien dans ce lieu pourtant sujet à des coquineries parfois.

Visite de l'appartement pendant qu'il prépare le café promis, puis elle s’installe sur le canapé. Il revient avec un café bouillant, s'assoit près d'elle ... sans savoir les suites de cette visite dominicale.

Il est bavard, en général ? ou juste là pour combler le vide de l’inconnu ? Puis il attaque en disant « et nous ? ». Effectivement elle n’a rien laissé paraître de son envie de l’embrasser et de se coller à lui. Elle-même ne percevant aucun signe même si le premier signe était peut-être l’invitation à prendre ce café. La glace est rompue, les baisers et les caresses sont doux et de plus en plus insistants. Les vêtements commencent à tomber, il se régale de ses seins qui tiennent dans sa main.

Elle guide sa main de son torse vers son entrejambe découvrant un sexe format XXL. De leurs échanges il ne s’était pas vanté de cet atout.

L’envie devient plus forte et ils filent dans la chambre pour abuser et profiter de leurs corps de leurs sexes et du joyeux mélange qu’ils peuvent en faire. C’est divinement agréable car il est plein d’expériences et sait y faire. Elle se laisse un peu trop faire pense-t-elle mais c’est tellement bon aussi comme ça. Elle reprend le dessus pour un plaisir intime différent mais toujours aussi bon.

Le moment de la sodomie qu’elle redoute un peu arrive, dans une position en plus qu’elle n’a jamais pratiquée mais il la pénètre en douceur grâce aux longues minutes où il a su jouer avec le gel lubrifiant tout cela pour une sensationnelle pénétration ... il n’est pas peu fier d’avoir réussi son acte même s’il n’avait aucun doute. Ils finissent par être rassasiés de sexe et câlins et elle doit filer.

Elle rentre sur un petit nuage comme après ces moments précieux et secrets. Finalement il ne semble pas déçu d’avoir rencontré une rebelle qui n’est pas rebelle à l’horizontal surtout avec un gentleman comme James Bond Nutella.

Rêve ou réalité ? Réalité ou fantasme ? À faire ou à refaire ?

L'intrigue entre deux inconnus doit se vivre jusqu'au bout du possible

Annotations

Vous aimez lire Justine For All ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0