L'heureux anniversaire

4 minutes de lecture

C’est le jour de ton anniversaire.

Le seul message que tu as reçu de la journée est « Sois devant ta porte à 18 heures et laisse toi guider ! Fais-toi beau pour l’occasion ! ». Tu devines qu’une surprise se prépare mais tu ignores qui la prépare car le SMS provient d’un numéro inconnu. Toute la journée à attendre et à trouver la tenue idéale. Ça veut dire quoi « se faire beau ? ».

17h58 Pour une fois tu es en avance à un rendez-vous.

18h00 Personne dans la rue.

18h01 Une longue voiture noire en approche. Une conductrice habillée en smoking descend. « Bonsoir Monsieur je ne suis pas votre cadeau d’anniversaire mais juste celle qui va vous y mener. Happy birthday Mister ! »

Tu n'as donc que le choix de monter à l’arrière de la limousine.

Qu’est-ce que c’est que cette blague ? Jamais ta femme et les enfants n’auraient imaginé ça ... Mais ça a un côté excitant ce mystère.

La limousine est vide sauf un message écrit « Le bar est à votre disposition : champagne à volonté ! Vous avez le temps de boire au moins une coupe vu la durée du trajet. »

Tu hésites une seconde et après tout ce n’est pas tous les jours ton anniversaire. Et en plus, si le cadeau n’est qu’un tour en limousine autant en profiter.

Tu admires le luxe de la voiture et apprécies particulièrement cet écran de télé plus grand que chez toi. La télécommande te tend les mains et tu n’as pas vraiment l’intention d’admirer le paysage pour connaître le lieu final.

Tu zappes, t’arrêtes un instant sur une chaîne.

Ta coupe est finie. Tu hésites à te resservir mais après tout, ce n’est pas tous les jours ton anniversaire.

Le moteur s’arrête. Tu te redresses prêt à descendre. Mais non la portière s’ouvre. Quelqu’un entre ... de dos.

Tu n’es pas sûr mais tu la reconnaîtrais parmi mille femmes. Ton nez la reconnait encore plus : son odeur que tu n’as jamais vraiment oubliée même si tu n’as jamais eu l’occasion de sentir à nouveau ce parfum (rare) mêlé à son odeur charnel.

Mais que fait-elle là ? Comment savait-elle ?

Ça ne peut être elle. Tout simplement parce que jamais elle n’aurait accepté ni osé s’habiller ainsi.

Perchées sur des talons aiguilles, ses jambes allongées à peine recouvertes d’une robe noire.

Une robe si courte qu’elle laisse entrevoir ses bas.

Si c’est elle, tu es prêt à parier qu’elle n’a pas de culotte ... Elle en portait rarement en pantalon ... ah ses pantalons de cuir moulants qui révélaient déjà ses formes généreuses !

Mais là non ça ne peut être elle ... depuis tout ce temps ...

Elle se retourne et tu crois rêver en voyant son décolleté à faire pâlir tous les hommes sur ton passage. Ses seins magnifiques et tellement érectiles pointent à travers le tissu. Tu devines qu’elle n’a pas non plus de soutien-gorge.

Tu croises enfin son regard... ses yeux maquillés, subtilement mais élégamment.

Mais oui c’est elle. Celle avec qui tu as partagé déjà tant de moments forts. Mais c’était il y a si longtemps. Tu n’as rien oublié et tous les souvenirs te reviennent en tête.

« Bonsoir. Je te souhaite un heureux anniversaire. » Tout est elle sauf sa voix. Tu ne comprends rien à la situation ; elle ne t’a jamais dit avoir une jumelle.

Elle prend place face à toi.

Son jeu de jambes n’est que pour t’exciter : elle croise et décroise ses jambes laissant paraître rapidement sa chatte, nue de jeune fille.

Waouh

Que faire ? Que dire ? Tu commences à ouvrir la bouche mais elle s’agenouille devant toi tout en posant son index sur la bouche. Tu comprends que tu dois te taire et sûrement te laisser faire ...

Elle tente de déboutonner ton pantalon. Mais tu bandes tellement qu’elle a du mal. Tu l’aides. Ta main effleure la sienne ; son regard s’illumine encore plus.

Ton pantalon ouvert, elle libère ton sexe pour l’avaler directement. Oh que c’est bon. Ça fait si longtemps que tu n’as pas eu de fellation ... à bien y réfléchir c’est elle qui t’a faite la dernière mais c’était il y a déjà si longtemps.

Elle a ton sexe en bouche, une main glissant sur ta cuisse. C’est tellement soudain, irréel, que tu ne vas pas tarder à jouir. Elle le sait, elle sent ces petites déferlantes de sperme arriver. Elle n’arrête pas pour autant. Elle ralentit le rythme et t’aspire lentement. Tu ne tiens plus. Tu exploses : elle avale tout d’un trait sans rechigner.

Tu as envie d’elle, tu lui dis, cherches à capter sa bouche pour l’embrasser. Mais elle reprend sa place initiale. Laissant errer son doigt autour de ses lèvres avant de le lécher avec sa langue. Elle mouille un deuxième doigt avant de les laisser sortir de sa bouche pour les glisser dans sa chatte. Tu perçois sa mouille tellement ses jambes sont écartées comme si elles t’appelaient.

Tu t’approches au même moment où la voiture s’arrête. Tu poursuis ton approche voulant caresser ses cuisses couvertes de ses bas avant de remonter pour rejoindre sa main déjà quasiment enfouie.

La portière s’ouvre. La conductrice s’est transformée en chauffeur. « Monsieur je vous souhaite également un heureux anniversaire. Votre cadeau a été livré avec amour. La consommation est terminée. Nous vous souhaitons une agréable soirée en famille. Nous allons terminer sans vous. »

Là maintenant tout s’arrête. Tu dois descendre. Tu découvres que tu es revenu au point de départ, devant chez toi : famille et amis semblent t’attendre.

Que savent-ils de ce que tu viens de vivre ? Pourquoi n’a-t-elle pas permis plus ? Qui était-elle ?

Des questions sans réponse comme celles-ci :

Rêve ou réalité ? Réalité ou fantasme ? A faire ou à refaire ?

Tu la reverras ?

Annotations

Vous aimez lire Justine For All ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0