La cougar

4 minutes de lecture

Il est beaucoup plus jeune qu’elle.

Il va se marier bientôt. Il n’a jamais trompé sa future épouse mais il veut réaliser son fantasme avant de dire oui devant monsieur le Maire.

Il veut faire l’amour avec une femme plus âgée et espère découvrir des choses qu’il n’a encore jamais faites.

Ils se retrouvent à l’hôtel. Elle est là avant lui. Il entre dans la chambre avec cette fougue du jeune homme encore bien vif. Il l’embrasse tout en lui pelotant les seins. Il n’en a jamais eu de si gros en mains.

Il est au garde vous déjà en boxer.

Elle calme un peu ses ardeurs en l’attirant déjà sous la douche.

Ils s’embrassent se caressent et laissent leurs corps et leurs sexes se découvrir.

Il n’ose pas jouer avec sa chatte. Il en a envie mais préfère faire ça sur le lit.

Elle maintient le temps sous la douche pour le masturber puis le piper. Il est très très excité, savourant ce plaisir qu’il ne semble pas avoir connu ... ou si peu.

Elle noue la serviette autour de ses seins, pour les enfermer un peu et laisser plus à l’air son sexe encore humide par l’eau ... mais pas que.

Il se sèche rapidement sans emmener de serviette dans la chambre.

Il lui dit sans hésitation « je veux te baiser mais je veux que tu m’apprennes tout ce que je n’ai jamais fait et que tu me dises si je fais mal ».

Elle rit car il lui avait déjà dit ça lors de leurs échanges. Et elle est enseignante et là elle s’apprête à enseigner pour la première fois une matière fort spéciale.

Elle lui demande s’il préfère d’abord un cours théorique et ensuite pratique ou cours pratique avec apports théoriques.

Il ne répond qu’il lui enfonce déjà un doigt. Elle se laisse totalement aller très vite oubliant presque qu’elle a des leçons à dispenser. Elle aussi réalise un fantasme.

Il cherche ses seins mais elle repositionne sa main sur son ventre ...

leçon numero 1 : il n’y a pas que deux zones érogènes chez une femme ... donc il faut caresser partout.

Son doigt enfoui il en glisse un deuxième.

Leçon numéro 2 : ne pas oublier le trou du dessus et du dessous en jouant avec ses doigts ou sa langue. Ça démultiplie les plaisirs.

Elle a rarement vu un homme si pressé si excité et pressé de la défoncer. Mais elle veut faire durer le plaisir car c’est elle la maîtresse des jeux interdits aujourd’hui.

Elle l’invite à s’allonger sur le ventre. Elle pose ses fesses à la base des siennes et répand l’huile aphrodisiaque sur son dos.

Ses mains douces parcourent son dos bien musclé en approchant à chaque passage un peu plus des fesses du jeune homme. Elle glisse son doigt dans sa raie ... ce n’était pas au programme de leurs échanges mais il semble fort apprécier.

Elle soulève ses fesses pour le laisser se mettre sur le dos. Elle disperse l’huile sur son torse. La première main dans l’huile sera pour elle, vers sa flore intime. Il ne rate pas une étape de ce jeu de mains. Puis elle s’allonge sur lui pour juste effleurer son sexe bandant et partager l’huile aphrodisiaque. Il bouge le bassin pour la pénétrer mais elle remonte ses fesses plus haut.

Elle dénoue la serviette de ses seins tout en se dressant bien sur lui et finit par s’empaler sur cette jeune bite pleine de fougue. Il lui empoigne les seins et la laisse prendre son pied au fur et à mesure de leurs mouvements de bassin. Elle se cambre pour mieux ressentir l’orgasme qui arrive.

Leçon numéro 3 : la levrette et la sodomie (c’était sa demande). Sa tête dans l’oreiller, le cul le plus en l’air possible, elle lui laisse le choix de rester à genoux ou se mettre debout au bord du lit. Elle lui indique qu’il doit jouer avec sa mouille, le gel pour humidifier son petit trou en y mettant doucement un doigt ... tout en la prenant en levrette s’il le souhaite.

Ses mains naviguent entre tous ces trous. Il y met même la langue. Il aura des points bonus pour cet acte si érotique. Il enfourne son sexe sans la prévenir et là encore il la défonce à grands coups de reins. Son doigt écarte peu à peu son œillet avec du gel luxuriant. L’opération délicate va commencer mais il a bien suivi les conseils de sa prof et laisse coulisser son gland petit à petit en elle. Doucement, peu à peu, l’entièreté de son sexe est dans ce conduit étroit où il va finir par jouir.

Ils s’allongent côte à côte laissant libre cours à leurs échanges et satisfactions du moment. Il reste une leçon et le cours sera terminé.

Leçon numéro 4 : le fist. Il n’a plus grand chose à faire tellement tout ce sexe féminin est dilaté par les événements précédents. Il y va progressivement avec un doigt supplémentaire tous les 5 va et vient environ. Quand sa main est au chaud il a un instant d’hésitation à couvrir son poignet. Elle l’incite à fouiller et chercher le point G pendant qu’elle maintient ses jambes surélevées (en position d’accouchement) pour mieux apprécier ce moment. Par moments il la lèche et goûte son intimité humide. D’un coup, elle perd toute notion du temps des lieux et sent un liquide s’échapper d’elle. Il est conquis : il découvre l’ejaculation feminine. Il s’empresse de boire ce jus si étrangement produit.

Et là il entreprend de la pénétrer à nouveau même s’il ignore qu’après le fist, sa bite parait microscopique et elle ne la sent pas en elle. Elle simule pour ne pas éteindre cette fougue et gâcher ce moment unique entre eux. Elle gémit le rendant encore plus dingue.

Rêve ou réalité ? Réalité ou fantasme ? À faire ou à refaire ?

Quelques mois plus tard ils se retrouveront au vin d’honneur, la mariée étant une de ses collègues.

Annotations

Vous aimez lire Justine For All ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0