La nuit

2 minutes de lecture

Je somnole mais sous la couette depuis un moment tu en profites pour te coller à moi pour te réchauffer ... ou me chauffer ?

L’effet du collage est quasi instantané :

mes tétons durcissent,

mes seins s’arrondissent,

ma poitrine s’enflamme ...

Nos jambes cherchent à bien se superposer et s’emboiter pour un meilleur confort.

Mais là est-ce le contact de mes seins qui produit cela ?

Je sens :

Ralf durcir,

tes bourses s’arrondir,

et ton sexe s’enflammer.

Nos corps ont l’air en phase si tard soit-il... je ne peux entrer mes obus en toi mais ton arme doit pouvoir aisément entrer en moi .... d’autant que rien que de t’écrire je mouille donc en présentiel j’imagine que ça serait pire ... pas le temps de réfléchir : Ralf est entré pour une exploration vaginale ... il garde ses habitudes de douceur, son télescope va observer très profondément cette usine de plaisir et chaque paroi luisante en témoigne.

Toute la longueur de Ralf s’amuse à
coulisser,
entrer,
sortir,
aller,
venir,
aller,
rester,
sortir,
revenir plus fort,
repartir tout doucement,
rentrer à nouveau...
un va et vient interminable mais tellement bon dans cette position de côté en face à face (le kama doit lui avoir donné un nom).

Mais tu as besoin de me prendre plus virilement plus fermement plus fortement... me voilà à genoux, la tête enfouie dans le matelas, les fesses relevées à souhait pour que la levrette soit la plus excitante possible .... je sens ton gland jouer avec ma vulve... je m’attends à la pénétration spontanée et puissante mais non j’entends le petit flacon que tu es en train d’ouvrir... je connais la puissance de cette huile qui m’a déjà empêchée de dormir une nuit entière de célibataire... ce n’est pas Ralf qui se présente mais tes doigts huileux qui ont le seul pouvoir de me faire hurler de plaisir en me dilatant extrêmement... la force de cette huile ou la force de mon corps hyper sensible ?

Je suis chaude comme la braise, j’ai le feu et tu n’as plus qu’à venir éteindre tout cela avec ta lance.

Toujours immense ... viens fais-moi l’amour baise moi prends moi encule moi fais-moi tout fais-moi jouir pour ton plaisir également

Rêve ou réalité ? Réalité ou fantasme ? À faire ou à refaire ?

Toutes les nuits, on recommence non ?

Annotations

Vous aimez lire Justine For All ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0