Le rendez-vous amical

2 minutes de lecture

Je ne veux rien programmer ... juste imaginer des retrouvailles avec un baiser furtif, sur la joue pendant que nos yeux diront « tu m’as manqué, prends-moi, je t’aime »!

Ma tenue est mûrement réfléchie, j’avoue : décolleté plongeant laissant deviner la dentelle noire de mon soutien-gorge, ton dernier cadeau, veste et pantalon de cuir, qui dit "prends moi", légèrement maquillée, grande écharpe pour agrémenter l'ensemble.

Nous ne nous sommes pas vus depuis plusieurs mois, depuis la fois où tu as fait le choix de la mère de tes enfants, celle qui doit devenir ton épouse officiellement ... pendant que moi, je ne suis plus rien sauf le tourment de ta vie.

Nous avons décidé d’être sages donc on marche dans la rue, à hésiter entre les restaus de la rue piétonne sous la pluie et la pizza locale ... ton odeur m’enivre, j’ai tellement envie de me lover dans tes bras ... on s’arrête devant un restau à lire un menu ... ta main effleure la mienne sans faire exprès mais l’électro choc est là, réel, pour nous deux ... l’infidélité nous pousse à nous cacher ... nous montons à l’appartement... trois étages en ascenseur c’est rapide mais permet déjà un tel rapprochement de nos lèvres et de nos corps ... tu m’as manqué, on s’est manqué ... j’ai envie de toi ... on mangera après !

Toi et moi dans ma chambre... j’y ai passé tellement de soirées à désespérer de mon sort ... cette soirée sera unique, je le sais, mais je la veux magique comme plusieurs rendez-vous que nous avons eus ... elle pourrait aussi être la dernière et j’en ai bien conscience !

Je ne veux être que dans le présent et dans l’instant, savourer chaque seconde de toi.

Nous faisons l’amour encore et encore comme avant,
comme si c’était la dernière fois,
comme si c’était la première fois,
comme nous en avions tant envie,
comme nous l’avons rêvé chacun dans notre coin maintes fois ...

On retrouve aussi nos instants douceurs à parler de tout, de rien ,de nous ... Puis on se rhabille, on déambule côte à côte, heureux dans la rue de Paris vers ton hôtel .... puis tu continues seul.

Je retrouve ton odeur, ton empreinte laissées sur les draps ... je dors merveilleusement bien sans me poser de questions sur un éventuel autre rendez-vous, sur un prochain contact, sur rien ... je sais juste que nous avons passé un merveilleux moment que j’ai espéré depuis longtemps que tu as voulu (soudainement ? Depuis longtemps ?) aussi ...

Carpe Diem, à l’infini et au-delà

Rêve ou réalité ? Réalité ou fantasme ? A faire ou à refaire ?

Forcément à refaire, aussi souvent que nos agendas sont compatibles.

Annotations

Vous aimez lire Justine For All ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0