Le matin d'été

3 minutes de lecture

Je commence à me réveiller à cause de la chaleur déjà importante de ce matin d'été et du soleil dont les rayons transpercent les persiennes des volets. Je suis là, allongée nue à côté de toi, encore envahie par une douce torpeur.

Je sens que tu bouges et il me semble que tu te tournes vers moi.

Après un instant immobile, tout d'un coup, je sens ta bouche se poser sur mes seins puis s'attarder sur mes tétons qui commencent à durcir. Puis tes lèvres déposent un léger baiser entre ma poitrine généreuse et dans une délicate caresse, légère comme l’air, m’embrassent le ventre puis le nombril pour atteindre mon pubis lisse sur lequel tu t'attardes…

Là, je commence à sortir un peu plus de ma torpeur et je te sens descendre vers mes cuisses que tu embrasses et que je commence à t’ouvrir.

Tu déposes alors un nouveau baiser dans l’intérieur de ma cuisse, puis dans l’autre, remontant vers mon entrejambe que l'humidité commence à envahir. J'adore cette sensation quand l'excitation monte et que je me sens mouillée.

Délicatement, tu embrasses ma vulve humide, en évitant les zones les plus sensibles.

Mais d’un coup, tu glisses ta langue inquisitrice dans ma fente sacrée et remontant du bas vers le haut et tu en explores le sillon, lapant mon abondant nectar avec gourmandise.

Tu découvres alors mon bouton sensible, et totalement réveillée maintenant par tes douces caresses, je t'en facilite l’accès en t’ouvrant largement les cuisses dans une merveilleuse et impudique invitation.

Ta langue se fait douce et dure, angélique et diabolique, explorant mes chairs intimes et sensibles, jouant avec mon plaisir qui monte, en s’échappant puis revenant. Ton seul souffle sur mon sexe m’excite, je soupire…

Je sens le plaisir que tu as à me faire du bien.

A ce moment, alors que mon bassin ondule, que mon désir coule généreusement dans ta bouche et que mon souffle se fait plus fort, plus ample et que je gémis, tu concentres ton attention sur mon bouton, que tu titilles, aspires et mordilles…

Et c’est par un merveilleux baiser intime, tes lèvres collées contre mes lèvres, qu’une vague de plaisir parcourt tout mon corps, m’envahit, me submerge et me dévaste dans un cri de jouissance, me laissant pantelante et tremblante, secouée par un dernier spasme, vaincue par mon plaisir et ton désir matinal….

Je suis bien…

*******************************************

Par ce beau matin d’été, alors que le soleil pointe à travers les persiennes des volets et que la chaleur commence déjà à se faire sentir, tu es là, allongée nue à côté de moi, encore envahie par une douce torpeur.

Je me tourne vers toi et après t’avoir admiré un instant, embrasse tes seins magnifiques, m’attardant sur tes tétons qui commencent à durcir.

Je dépose alors un léger baiser entre ta poitrine généreuse et dans une délicate caresse, légère comme l’air, t’embrasse le ventre puis le nombril pour atteindre ton pubis lisse et si doux sur lequel je m’attarde…

Là, tu commences à sortir de ta torpeur et descendant encore vers tes cuisses que j’embrasse, tu commences à t’ouvrir comme je l'aime. La vue de ton sexe trempé et de ton petit trou commence à me faire durcir et les battements de mon cœur ainsi que mon souffle s’accélèrent.

Je dépose alors un baiser dans l’intérieur de ta cuisse, puis dans l’autre, remontant vers ton entrejambe dont l'abondante mouille me trouble et m’excite…

Délicatement, j’embrasse ta vulve humide, en évitant les zones les plus sensibles, que j’excite par mon souffle. Tu soupires…

Mais d’un coup, je glisse ma langue inquisitrice dans ta fente sacrée et remontant du bas vers le haut j’en explore le sillon dans ses moindres recoins, caressant aussi de ma langue ton petit trou ce qui t’arrache de petits cris, pour enfin laper ton généreux nectar dont je me saoule et m'enivre…

Je m’attarde alors sur ton bouton sensible, et réveillée maintenant par mes douces caresses, tu m’en facilites l’accès en m’ouvrant totalement tes cuisses dans une offrande totale et une invitation au plaisir.

Ma langue se fait douce et dure, angélique et diabolique, explorant tout ce qui est possible et jouant avec ton corps et ton plaisir qui monte, en s’échappant puis revenant…

A ce moment, alors que ton bassin ondule, que ton désir coule dans ma bouche et que ton souffle se fait plus fort, plus ample, que tu gémis de plaisir, je concentre mon attention sur ton bouton, que je titille, aspire et mordille…

C’est alors, mes lèvres collées contre tes lèvres dans un merveilleux baiser intime, qu’une vague orgasmique parcourant tout ton corps, t’envahit, te submerge et te dévaste, te laissant pantelante et tremblante, secouée par un dernier spasme, vaincue par ton plaisir et mon désir matinal….

Je suis bien…

Rêve ou réalité ? Réalité ou fantasme ? A faire ou à refaire ?

En duo forcément.

https://unsplash.com/photos/GUKZev71amQ

Annotations

Vous aimez lire Justine For All ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0