Le sucre et le sel

3 minutes de lecture

Vous voilà en week-end Monsieur.

La semaine a été intense, c’est toujours comme ça à l’approche des fêtes.

Vous allez profiter du week-end pour récupérer un peu, même si demain vous devez mettre un réveil. Votre grasse matinée ne peut pas être trop tardive car vous avez un rendez-vous secret mais minuté.

Une fois n’est pas coutume, votre amante peut vous recevoir chez elle. Au domicile familial mais seulement jusque 13 heures. Ça rajoute du piment à cette relation déjà particulière, pas si inhabituelle, illégale car elle est mariée mais le risque n’en vaut-il pas la peine ?

Elle vous attend à 9 heures pour le café. Gentleman, vous apportez les croissants. La retrouver dans son intérieur donne l’impression de la découvrir une seconde fois.

Elle vous laisse entrer. Une fois la porte d’entrée verrouillée et à l’abri des regards, votre baiser se veut plein d’envies.

Mais elle veut prendre le temps des retrouvailles car ça fait quelques temps que vous ne vous êtes pas vus, sans vraiment vous perdre de vue grâce à vos échanges écrits plus ou moins quotidiens.

Direction la cuisine où elle enclenche la cafetière. Deux cafés mais un seul avec sucre.

Collée au plan de travail à faire le café, vous ne pouvez pas vous empêcher de vous coller à elle. Votre jean plaqué sur ses fesses, vos bras l’encerclent pour atteindre ses seins que vous effleurez alors que vous n’avez qu’envie de les prendre à pleine main.

En posant les tasses sur la table, elle vous invite à vous asseoir sur un tabouret de bar. Mais celui près du sien et non celui en face.

Vous vous exécutez pendant qu’elle ajoute ses traditionnels 3 sucres dans son café. Comment fait-elle pour boire ça ? Aucune idée.

Vous l’embrassez à pleine bouche avant d’avoir vous-même ce goût fort sucré en bouche. Ses lèvres sont douces, sa langue tourne lentement avec une sensation qu’elle déclenche à chaque roulis.

Elle a ce pouvoir déclencheur d’érection et en plus elle va y mettre la main. Vos boutons de jean sont vite sautés ... Huuumm vous n’avez pas de sous-vêtement. Que c’est appréciable un accès direct à ce sexe qui ne demande qu’à être goûté.

Elle avale une gorgée de café chaud et sucré. Et sans crier gare, votre sexe est déjà dans sa bouche à « tremper » dans son café sucré. La chaleur du café de sa bouche se répercute sur votre sexe. Cette sensation chaude, plus chaude que sa bouche habituelle, est agréable et décuple l’excitation qui est peut-être déjà excessive par le lieu ... jusqu’alors qui vous était interdit.

Elle vous suce avec goût, passion, envie et délicatesse. Vous avez envie d’elle et lui dites. Mais elle n’a pas l’air décidé à bouger. Vous vous laissez faire pendant qu’elle tend la main derrière elle.

Sans comprendre exactement ce qu’elle vous fait avec sa langue, sa bouche, sa main, tellement votre sexe se sent à l’étroit et au bord de l’explosion, elle s’arrête 5 secondes avant de reprendre son étrange pause café.

« Ohhh » cri de surprise. Elle a un glaçon dans la bouche alors que vous savouriez encore le chaud du café. Le contraste surprend mais la sensation reste agréable.

Elle arrête un instant pour vous déposer un baiser sur la bouche avant d’avaler une grande gorgée de café sucré. Et poursuit en avalant autre chose. Elle sait y faire la diablesse, vous appuyez sur sa tête pour accélérer la cadence car votre semence salée va se mélanger à sa bouche sucrée.

Elle ne l’a pas senti venir, comme vous le glaçon, les giclées sont saccadées mais bien fournies. Elle n’arrive pas à tout avaler. Elle en a partout ... mais que c’est bon. Elle finit son café sucré.

Rêve ou réalité ? Réalité ou fantasme ? À faire ou à refaire ?

Le mélange chaud / froid n’est-il pas plus excitant que le mélange sucré / salé ?

https://unsplash.com/photos/Q5xjxSfs1Lk

Annotations

Vous aimez lire Justine For All ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0