Le piano à queue

3 minutes de lecture

La pianiste est en robe de soirée, bustier mettant en valeur ses seins et dégageant ses épaules.
Le concert est fini. La salle a longuement applaudi. Comme à son habitude, après le traditionnel salut, elle va jouer quelques morceaux. C’est son rite.
Elle a pour cela pris congé d’un homme fort sympathique, gentleman en smoking.
Elle s’est excusée de le laisser là quelques minutes mais elle avait son rite à accomplir. Il a eu l’air intrigué ne comprenant pas vraiment de quoi il s’agissait. Il la suit du regard quittant le cocktail mondain et pénètre le même long couloir qu’elle vient d’emprunter.

Il est dans les coulisses. L’écoute jouer des morceaux qu’elle n’a pas produit durant son concert. Il se sent attiré par la musique comme hypnotisé. Sur le bord de la scène, entre les rideaux, il ne voit que son dos dénudé, sa nuque, ses épaules ... il aimerait baisser cette fermeture éclair ... mais il la regarde et se laisse emporter par la musique.

Il ne tient plus et finit par s’approcher d’elle. En posant d’abord un délicat baiser sur son épaule. Elle s’arrête un court instant de jouer puis reprend ... l’a-t-elle reconnu ? Sûrement par son délicat parfum. Il continue à l’embrasser d’une épaule à l’autre en passant par la nuque.
Il pose une main sur son épaule en la caressant du bout des doigts qu’il laisse descendre vers le pli de ses coudes en veillant à ne pas gêner son jeu musical.
Elle continue de caresser les touches noires et blanches tout en penchant sa tête en arrière comme pour recevoir un baiser sur ses lèvres. Ce qu’il fait délicatement. En passant la langue pour lui signaler son envie de profondeur.
Elle se redresse pour poursuivre sa partition. Il a envie d’elle, de palper sa poitrine tant mise en valeur par ses arceaux de bustier. Il se colle derrière elle et laisse ses mains sur ses épaules pour se diriger lentement vers ses seins ... il les sent durcir. Il observe ses bras emplis de chair de poule. Il lui fait de l’effet.
Elle stoppe de laisser courir ses doigts. Et fait demi tour pour être face à cet homme audacieux. Leur baiser en face à face en corps à corps est plus qu’excitant
Tous les messages passent par ce baiser profondément profond et puissant.

Elle ose mettre sa main entre leurs deux sexes comme pour vérifier qu’il a envie d’elle et qu’il est gonflé à point. Sa robe est trop volumineuse en bas pour qu’elle sente autrement la chose qu’en y mettant la main. Elle est surprise de la taille qui n’est peut-être qu’un leurre coincé dans un slip.

Elle a une idée folle à la hauteur de sa folle envie. Elle cesse l’embrassade déjà passionnée pour porter son tabouret vers la queue du piano. Le piano est fermé. Le frein est mis. Elle regarde son bel amant en smoking et lui dit « on va faire un truc fou mais j’en ai envie ».
Elle monte sur le tabouret. Debout face à lui. Elle soulève sa robe afin qu’il passe sa tête et ses mains en dessous. La vue des bas et des jarretelles qu’il espérait mais ne devinait pas l’excite au plus haut point. Ses mains profitent de chaque parcelle de ses jambes avant de remonter pour tester la nature de sa mouille.
Elle est incroyablement bandante.
Elle relève sa robe comme pour lui demander de sortir sa tête de là. Elle lui demande de la rejoindre et elle agit en parlant et s’allonge sur le piano. Prenant soin de relever la robe.
Il hésite car le piano n’est pas prévu pour ce qui va se produire entre eux deux. Mais elle ne se refuse pas cette proposition unique. Et avant de s’installer entre ses jambes, il libère son sexe qu’il engouffre directement en elle. La cadence est vite trouvée. Ils savent qu’ils ne peuvent pas émettre de son mais les circonstances du lieu, du risque, etc... font qu’il jouit très vite en elle.

Rêve ou réalité ? Réalité ou fantasme ? A faire ou à refaire ?

https://unsplash.com/photos/7SxSkCvVM1U

Annotations

Vous aimez lire Justine For All ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0