Mal, j'ai mal ...

de Image de profil de pascalLpascalL

Avec le soutien de  bibigne, Théo The Théol, Adolfo Georges 
Apprécié par 4 lecteurs

Noirceur indicible, tu restes là… tapie, guettant mes faiblesses pour surgir de la nuit. Tel un ange de la mort, tu rodes sournoisement. Tu sais attendre ton heure, l'instant de mon égarement. De toi, de tes envies, je ne serai plus l'instrument ! Avec un mot, un…

geste, si je le souhaite, je pourrais te congédier, te répudier. Mais en suis-je vraiment capable ? Moi qui me complais dans cette sournoise dualité. Tu es la réponse… et cela, quelle que soit la question !

Je suis las… J’ai capitulé depuis bien longtemps pour m’enivrer à la coupe de ton venin. Il est si plaisant de se laisser happer par ta volonté. Ta présence a un coût et je connais le prix à payer, car tu exigeras tout… et même au-delà !

Les tourments me rattraperont, je le sais. Je devrais acquitter cette dette d’une manière ou d’une autre. En aurais-je la force ? Les moyens ? Je ne puis le dire…

Mais cet engagement ne se rompt pas ! Nombreux pensent qu’il n’est même pas solvable. Même la mort ne nous délivre pas de ce pacte ! Il vous poursuit au-delà du temps et de l’espace. Où que j’aille, quel que soit le trou où je me terrerai… Lorsque le soleil se couchera, et il se couchera, l’ombre surgira ! On ne peut lui échapper… De mes effrois, la noirceur se nourrit et prospère.

Les chaînes qu’on se passe à l’âme sont solides, résistantes, indestructibles. Les anneaux à vos poignets s’adaptent, si vous maigrissez, ils s’affinent. Si vous grossissez, ils s’élargissent. Jamais vous ne les mettrez en défaut… car en acceptant l’obscurité et ses promesses, vous l’avez accueilli en votre sein. Vous l’avez autorisé à vous conquérir et vous revendiquez comme possession !

Car vous êtes désormais… possédé !

On prétend que des êtres lumineux peuvent conjurer notre condition. Qu’ils possèdent la clé pour vous délivrer des tourments qui vous avilissent. Mais je n’en crois rien…Car j’ai vu la profondeur noirâtre de mon âme et l’abime qui m’est destiné… Rien ne me sauvera… Rien ne le pourrait !

Je suis désormais la proie des ténèbres et mon unique tâche est de servir ! J’ai rejeté ma condition d’être humain et mon libre arbitre qui y était attaché.

Je ne suis plus qu’un esclave et je dois obéir… ou en pâtir !

Tous droits réservés
1 chapitre de 2 minutes
Commencer la lecture

Table des matières

En réponse au défi

Le cœur du mal

Lancé par Théo The Théol

Vous êtes un monstre. Un psychopathe, une bête féroce. Vous le savez. Tout le monde le sait.

Pourtant vous avez aussi un coeur, vous êtes, vous aussi, doué de sentiment. Personne n'est totalement mauvais, si ? Agacé que le monde ne fasse même plus l'effort de vous comprendre, vous décidez d'écrire vos ressentis, dans un journal ou une lettre. Qui lira cela ? Vous ne savez pas. Partez du principe que le monde entier le pourra.

Ecrirez vous des regrets ? Ou la fierté d'avoir embrassé le mal ? Pourquoi êtes-vous un monstre ? Est-ce seulement par plaisir ? Cette lettre sera-t-elle aussi votre rédemption ? C'est à vous de voir.

Voilà ! Pour ce petit défi, je propose quelque chose de relativement sombre. Car un auteur a aussi une part d'ombre qu'il faut savoir manier ^^

Le genre et le style sont totalement libres ! Et que votre page blanche soit maculée de l'encre de vos mots.

Au plaisir de vous lire !

Commentaires & Discussions

Noirceur..Chapitre6 messages | 5 mois

Des milliers d'œuvres vous attendent.

Sur Scribay, dénichez des pépites littéraires et aidez leurs auteurs à les améliorer grâce à vos commentaires.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0