08- La reddition

2 minutes de lecture

Sentant le vent de la révolte parcourir la Hordhe, Pattie eut un sourire triomphant. « Ah ! Ah ! Alors comme ça on voulait me trainer au milieu du cercle, on pointait un index et on oubliait qu’après tout il s’agissait de moi ! Pattie Hodh !!! » Son petit sourire fier n’échappa cependant pas à son père qui réalisa bien vite que s’il ne reprenait pas les choses en main, l’insurrection ne saurait tarder. Et comme les renversements de pouvoir, c’est jamais bien vu et que personne ne veut avoir une Hordhe en colère contre soi… Y avait d’ailleurs un proverbe du coin qui disait « Hordhe à l’est décanille à Brest ! » mais on a jamais trop compris ce que ça voulait dire. En tout cas, ce qui est sûr, c’est que des Hodh, on en parlait. Ce qui est mieux que la plupart des gens.

Pattie était en train de se demander ce qu’elle allait manger cette fois, elle avait l’impression que, vu la tête du patriarche, ce serait pas du blé. Mais elle allait certainement se faire passer avoine sous peu vu qu’on venait de l’appeler Zazinie, et que, si elle se souvenait bien, c’était le nom du chien des voisins qui était tombé dans le puits. Quand elle fut désaucissonnée, Pattie massa un peu ses poignets et ses côtes en râlant. Franchement, tout ça pour ça, fallait vraiment qu’il se calme le vieux ! Mais elle s’était pas tellement attendue à ce qu’il reprenne et prononce une sentence comme ça avec l’index par terre. Elle s’exclama choquée :

« Tri-card ? Tri-card de quoi ? Pourquoi ? »

Ah… ça y est. Sa façon de faire les corvées de loin et sans y toucher avait fini par avoir raison de son père et de ses nerfs. Elle grimaça un peu, et prit le baluchon qu’on lui mit dans les bras de force. Clignant des yeux un peu bêtement elle regarda le gras DU COU de son père sans comprendre. Villemur ? Mais qu’est-ce qu’elle irait fiche là-bas d’abord ? Et puis trois jours de marche ?! Elle n’eut pas tellement le temps de se poser la question puisque tout le monde vint lui taper la bise avec le poing très rapidement. Pattie se recula en brandissant son baluchon et parvint à en sonner un ou deux dans la manœuvre. Ce qui n’eut que pour effet de rendre la Hordhe encore plus en colère. Le petit Padam et Pipain en tête elle dut fuir la charge. On l’accompagna jusqu’à la route aux abords de Bois-La-Barne. Pat’ regarda un moment toute la Hordhe et comprit qu’elle ne pourrait pas revenir cette fois. Sa mère qui avait soufflé comme un bœuf derrière le groupe lui cria d’aller voir un oncle en ville. Pattie posa son baluchon sur son épaule, attrapa un bâton sur le bord de la route et partit sans demander son reste. Ça non, on la verrait pas chouiner et puis quémander son retour ! Ils verraient bien les autres ! Un jour elle reviendrait et puis ils regretteraient tous d’avoir fait ça ! Foi de Pattie !

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Vous aimez lire CrazyDoll ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0