Chapitre 11

7 minutes de lecture

"I will rise. I will always rise. Don't you doubt that, even for a second"

- Phoenix Made.

Lukas:

Je sors du bloc complètement sonné ! la prof nous a fait le point sur les formules de politesse quand une personne vient vous rendre visite, il vaut mieux dire "Mi casa es tuya" ! Ma parole oui ! Mi casa es mi casa point barre ! Déjà j'aime pas les gens qui viennent à la maison et j'ai pas de potes particuliers, du genre, je bois pas l'thé avec des mecs chez moi. Donc mi casa reste mi casa.

Brenda est encore en train de se chamailler avec Jayden :

  • Et puis quoi encore ! Elle ont quoi mes chaînes ? Hurla-t-elle.
  • Elles sont ringardes ! ça fait trop gothique ! Et avec ces bottes qui sont juste bof ! la taquina-t-il.
  • T'y comprends rien ! t'es con depuis que je te connais Jayden Harrisson !
  • Et toi tu sais pas t'habiller Brenda Miller !
  • Ferme-la !

Jayden commence à rigoler pendant que Brenda monte dans sa voiture, une belle Audi noire. Jayden monte dans la sienne qui est une Range Rover Grise. Tout deux baissent leurs vitres :

  • Tu n'as pas de voiture, Lukas ? Me demande Bren'.
  • Euh... Non j'viens de débarquer...
  • Fais pas ton timide, monte !
  • Non non J'retrerais à pieds c'est pas grave !
  • Tu montes ou bien j'te fais monter ?

Jayden commente bien sûr tout :

  • Et pourquoi qu'il viendrait pas avec moi d'abord ?
  • Parce que t'es chiant ! rétorqua Brend'.
  • Oh ça va tu l'es plus que moi ! La prochaine fois, il vient avec moi. Dit-il en allumant sa cigarette et en démarrant sa voiture.

La voiture de Jayden s'éloigne, il nous fait un petit signe à travers sa vitre avant de la remonter.

Je monte à côté de Brenda :

  • Tu es Branché Rap ? me demanda-t-elle.
  • Et comment ! T'écoutes quoi toi ?
  • Souvent Eminem.

J'y crois pas mes oreilles ! Au moins une qui comprends quelque chose en matière de musique !

  • Moi aussi ! C'est quoi ton titre préféré ?
  • Il y en a tellement ! Mais j'aime bien celui de Superman.

Brenda allume la radio et justement, nous nous déchaînons sur Superman, elle connait aussi les paroles par chœur, tout comme moi. Elle démarre et sort du Parking. En passant devant le groupe de Bradyn qui, entre-temps, n'avait toujours pas lâché le gros boulet, nous ricannons Brenda et moi et elle accélère.

Les tubes d'Eminem passent en boucle, Brenda a les yeux rivés sur la route :

  • Au fait, t'habites où ?
  • Bel Air.
  • Quelle villa ?
  • La 94.
  • OK.

Une poignée de minutes plus tard, nous arrivons devant une sorte de petite épicerie avec une immense enceinte lumineuse avec "Candy Crush" écrit en grand dessus... Ah... Une bonbonnière sûremenent :

  • Tu m'excuses un moment ? Dit-elle.
  • Ouais ouais vas-y.

Brenda coupe le contact et descend de la voiture pour se diriger vers l'épicerie en sautillant. Elle en ressort quelques minutes plus tard avec les mains pleines.

En remontant dans la voiture, elle me tend un paquet :

  • C'est quoi ?
  • Des réglisses, les meilleurs de toute la Californie !
  • Ah bon ? Dis-je en reniflant le paquet.
  • Goûte ! Tu vas pas mourir !

Elle remet le contact puis démarre. Je sors la sucrerie de son paquet et prends une petit bouchée, je ne suis pas trop réglisse mais là... WOW ! Jamais goûté un truc aussi bon !

  • Alors ?
  • C'est délicieux... Presque mieux que les clopes !
  • Tu vois !

Nous rigolons ensemble. Brenda est vraiment une fille sympa et ça se voit dans ses yeux qu'elle est fidèle, et qu'elle ne cache aucune connerie. En quelques heures, on a apprit à se connaître et le courant passe plutôt je trouve, pas vous ?

Une demi-heure plus tard, nous nous engageons dans la petite ruelle qui mène à la villa, il y avait tellement d'embouteillages qu'on a mit plus de temps pour rentrer.

Elle se gare et je descends de la caisse, elle en descend aussi en me faisant la bise :

  • On se voit plus tard ! Dit-elle toute joyeuse.

Je lui souris en guise de réponse, elle remonte en voiture et s'en va.

Je me retourne pour rentrer à la maison, mais quelqu'un me fait face subitement, je hurle presque et recule en arrière. Je suis choqué de voir Lindsay, les bras croisés, debout devant moi :

  • Où était-tu ?! Je me suis faite du souci pour toi ! Et Valentýna aussi ! Et c'est qui elle ?

Je regarde dans les yeux de Lindsay, elle a pleuré, ses yeux sont rouges. Et je distingue aussi une sorte de jalousie dans ses yeux. Je m'apprête à lui répondre quand je me souviens du sale coup qu'elle m'a fait tout à l'heure. Je ferme ma bouche, mets les mains dans mes poches et pousse le portail puis la dépasse en entrant dans la villa. La laissant seule, plantée comme un arbre.

Elle me suit en courant :

  • Mais... Lukas attends moi ! Je te parle ! dit-elle à bout de souffle.

Je me retourne brusquement et elle me rentre dedans, quelle conne... Je ne sors pas les mains de mes poches, je la regarde froidement et commence :

  • Ecoute moi bien Parker, j'en ai marre de toi ! Voilà ! T'es qu'une enfant gâtée et frimeuse ! J'ai essayé d'être cool avec toi mais apparement, ça ne marche pas, je n'ai plus de temps à gaspiller avec toi, tu peux te les garder tes "bonnes intensions" et ta "bonne fois", crois pas que je dépends de toi, je n'ai plus neuf ans, et comme tu as pu le voir, je traîne avec des gens moi aussi, et beaucoup moins lâches que toi. Va rejoindre ton groupe de con qui aiment dépenser l'argent de "papa". Et mets toi dans le crâne que je suis pas là pour faire ami-ami avec toi, je suis aussi dégoûté que toi, mais t'inquiètes, d'ici la fin d'l'année, j'me serais cassé.

Je ne la regarde pas une seconde de plus. Je me retourne et m'en vais :

  • Au fait, c'est plus la peine de m'emmener au lycée avec toi, j'me débrouillerais. Dis-je en m'éloignant.

Je monte les marches deux par deux, je ne la sens pas bouger. J'ai vraiment la rage. Je suis vraiment en colère et déçu d'elle.

Je pénètre la villa et crie "Je suis rentré", avant de monter à l'étage. Je m'enferme dans ma chambre et m'affale sur lit. Argh, qu'elle journée !

Faut que je m'achète un sac et des affaires pour le lycée moi. J'y penserais quand je sortirais avec Jay et Brend'.

Je remonte ma mémoire au moment où l'autre boulet casse-pieds me regardait avec jalousie et... La façon dont je lui ai parlé, j'ai peut-être été trop dur envers elle... Non ?

Et puis de quoi j'me mêle, elle a son copain qui ne la mérite pas et je vois que sa ringarderie l'a contaminée. En plus je me casse de là dans un an. Je n'ai pas de regrets, ni de trace à laisser ici. Je me serais barré comme un fantôme.

Je m'asseois sur le lit et allume une clope, je tire une grosse latte avant de recracher la fumée qui me détruit les poumons. J'arrête pas de penser à elle et je culpabilise je crois... J'ai jamais ressenti ça de ma vie et je crois que c'est pas bon pour moi d'être devenu trop sentimental.

Je me lève et jette la cigarette sur le balcon. Je passe la main dans mes cheveux ébouriffés et les ramène en arrière.

Je tourne en rond dans ma chambre, je... Culpabilise... Merde faudra que je m'y fasse à ce mot ! Et puis pourquoi j'y pense ? Tiens tu vas sortir avec tes potes et tout ira bien !

Je me laisse tomber contre le mur et mets ma tête au creux de mes mains. Qu'est ce qui cloche chez toi Lukas...

J'entends des reniflements derrière le mur, des sanglots étouffés. Lindsay est en train de pleurer.

Ce centiment d'être un pur connard, ça ne fait qu'aggraver mon cas, elle pleure sûrement par ma faute et je vais me détester toute ma vie d'avoir fait pleurer une fille... Surtout elle...

Mais qu'a-t-elle de si spécial pour que je culpabilise pour elle ?

Je sens un poids se laisser jeter contre le mur, elle sanglotte et se parle à elle-même :

  • ...Et tu te demandes pourquoi tout ces malheurs t'arrivent à toi ? murmura-t-elle. Tu n'es qu'une enfant gâtée Lindsay ! Regarde-toi ! Regarde ce que tu es devenue ! Regarde ce qu'ils ont fait de toi... Lukas a été gentil envers toi ! Il a tout fait pour ne pas me blesser et pour montrer à Bradyn et à ces autres cons que je suis... Une salope comme eux tous ! J'ai blessé une personne qui était entrée si facilement dans ma vie et de manière si belle... Première fois que je ris du plus profond de moi, que ce rire redonne de la vie et du souffle à mes poumons, et bien, t'es qu'une connasse et t'as tout perdu !

Elle s'arrête de parler et continue à sangloter. Je pense que l'isolation est mal faite ici, ce qui fait que je peux facilement entendre ce qui se passe de l'autre côté du mur. Elle ne le sait peut-être pas, mes ses paroles me redonnent le sourire, malgré que je lui en veut encore un peu, mais, je crois que ses paroles venaient de son coeur et qu'elle regrettait vraiment.

Valentýna entre dans ma chambre :

  • Lukas ?
  • Ouais ? dis-je en me relevant.
  • Deux personnes t'attendent en bas, un certain Jayden et une certaine Brenda. Dit-elle en me regardant.
  • Oh ! Il est déjà 17h ?!

Valentýna regarde sa montre :

  • Oui Bichon, il est 17 heures passée, mais qui sont-ils ?
  • Des amis de ma classe.
  • Oh ! C'est bien que tu te sois fait des amis ! Tu seras moins seul !
  • Ouais, dis ça te dérange pas si je sors avec eux !
  • Pas de conneries !
  • Promis, dis leur que j'arrive.

Valentýna sort de ma chambre, j'ai une idée d'enfer. Je prends un peu d'argent de mon sac et fourre les billets dans mes deux poches avant de descendre les escaliers comme un fou.

  • Yo. Dis-je en m'adressant à mes deux amis. On ne tardera pas je serais rentré d'ici deux heures maximum. Continuai-je cette fois, pour Valentýna.
  • Deux heures seulement ?! S'étonna Jay.

Je pousse mon ami hors de la maison et sors, pour la première fois, je sors avec un but dans la tête, et ce but, c'est de rendre le sourir à ce gros boulet.

Nous montons dans la voiture, Jayden met le contact et nous nous éloignons en roulant sur les rues de Los Angeles...

à suivre....

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
Hello_Autumn
Une vie pas si simple, un euphémisme si tu veux mon avis.
2
3
0
2
V.R. LECAPLAIN
Si il est un virtuel où tout les possibles coexistent, il y a forcément une faille. Il faudra alors se connecter.
3
1
19
19
Défi
Aventador
Réponse au défi lancé par fleur rose : "En attente d'un SMS". J'ai modifié une règle du défi, parce que je suis parti sur autre chose. J'espère néanmoins être dans les clous :) !
7
10
4
3

Vous aimez lire Lina_Dreamer ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0