Chapitre 7.

5 minutes de lecture

"Le désordre des êtres est dans l'ordre des choses."

- Jaques Prévert.

Lindsay:

Le regard braqué sur le portail de la villa, j'hésite à rentrer. Il est 23 heures du soir, j'ai quelques appels manqués de Valentýna, ils sont sûrement inquiets...

Je décide d'ouvrir le grand portail, ce dernier grince. Je ferme les yeux et m'engage dans le petit chemin qui mène à la maison, je passe devant la piscine éclairée, les lumières jouent sous l'effet du mouvement de l'eau, tout est calme, un belle soirée d'été. Les criquets sifflent, les lumières s'affaiblissent, la Lune, elle, me jette un regard plein de malice du haut du ciel étoilé, il brille tellement...

Je rentre à l'intérieur et trouve Caroline en train de faire les cent pas, elle lève sa jolie tête rousse et écarquille les yeux :

  • Ma chérie ! Je me suis faite du souci pour toi ! Tu ne rentres jamais à cette heure du soir ! tout va bien ? Dit-elle en me serrant dans ses bras.
  • O... Oui Caro tout va bien promis... Kendra s'est juste attardée devant une paire de chaussures dont elle est tombée amoureuse. Dis-je en la serrant à mon tour.
  • Et toi, tu n'as rien acheté ?
  • Si.

Je sors un bijou du dessous de mon pull et lui montre une petit collier que j'ai acheté de chez Claire's. C'est une chaîne normale, mais avec la moitié d'un cœur accrochée, et dessus y est gravé "Lo". Caroline sourit et le regarde de plus près :

  • J'imagine que l'autre moitié est chez Kendra ?

Je sors l'autre moitié de mon sac avec la suite du mot "ve" gravée dessus et la lui montre :

  • Non, Kendra n'aime pas ce genre de bijou discret.
  • Ah, et à qui comptes-tu la donner ?
  • Je ne sais pas. Je pense la mettre dans mon coffret, jusqu'au jour où quelqu'un en voudra. Dis-je en la rangeant.

Caroline sourit et me regarde tendrement, Franck arrive derrière elle :

  • Ah ! Ma jolie demoiselle est enfin de retour !

Je rougis en baissant la tête, il rigole en me serrant dans ses bras :

  • Va dormir friponne, il est tard.

Je secoue ma tête de haut en bas et monte à ma chambre, je suis crevée.

En passant devant la porte de la chambre de Valentýna, j'y toque afin d'entrer la voir. Elle m'ouvre et me saute dessus en jettant son téléphone par terre :

  • Tu m'avais dit pas plus de 22 heures ! Tu veux me faire tomber en crise cardiaque !
  • Désolée Kendra voulait absolument acheter une "dernière" paire de chaussures au moins soixante fois dans tout les magasins du centre...
  • Appelle moi au moins ! J'ai eu tellement peur ! Ne me refais plus jamais ça !
  • Promis. Dis je en souriant.
  • File ! dit-elle en me pinçant les hanches.

J'entrouvre la porte de ma chambre en hésitant car... Car je sais ce qui va se passer quand j'entrerai...

Je me dis que je ne pourrais pas passer la nuit accrochée à cette poignée, je me glisse dans la chambre plongée dans le noir, avec pour seule lumière, celle orangée des lampadaires qui la projettent sur le mur.

je me laisse tomber, les larmes descendent toutes seules... Je ne peux même pas les contrôler. Mon cœur Se brise en dix mille morceaux, les souvenirs reviennent, aussi déstructifs que jamais. Maman me manque... Papa me manque... pourquoi ma vie a-t-elle changée... Pourquoi à cause de cet enfoiré, j'ai besoin de passer toutes mes nuits aussi désastreuses que celle-là... J'en ai marre... J'en ai marre... Et je n'arrêterai jamais de regretter d'être vivante et de regretter d'être née au mauvais moment et à la mauvaise place. Pourquoi ma vie n'est qu'une chanson triste qui tourne en boucle ? Pouquoi ma vie n'est-elle qu'une boucle infernale qui tourne est tourne encore, sans jamais s'arrêter, elle tourne infiniment me faisant tourner la tête en même temps. J'en ai marre... j'en ai tellement marre, j'aurais aimé être un robot ! Ne plus avoir aucun sentiment, pas de cœur, pas de cerveau, pas de peine !

Je sens mon téléphone vibrer dans mon sac, je le sors et vois le nom de Bradyn s'afficher tout en haut de mon écran, j'essuie mes larmes et me lève pour le répondre.

  • Allô ?

La voix de Bradyn fait battre mon cœur et me donne des frissons. je suis sûre que mon beau petit ami m'appelle à une heure pas possible du soir pour encore me sortir des choses stupides comme il l'est, mais je l'aime tellement...

  • Bradyn... Comment vas-tu ?
  • J'ai enfin entendu le son de ta belle voix ma sirène, et tu veux que ça n'aille pas ? Sérieusement ?
  • Tu me manques tellement Bradyn... Mais il est un peu tard, non ?
  • Il est 18 heures ici, à Paris.
  • Eh bien ici il est 23 heures passée très cher.
  • Je suis désolé mais j'avais besoin d'écouter ta voix, Lindsay.

Je me tait, laissant ma respiration s'entendre au bout du fil. Bradyn est en voyage en France, ça fait 3 semaines qu'il est là-bas.

  • Tu as pleuré ?
  • N... Non.
  • N'essaye pas de me mentir ma sirène, je sens quand ça va mal, tu penses vraiment que j'appelle par hasard ?
  • Bradyn je...
  • Tu quoi ? Lindsay... kendra m'a dit que vous étiez sorties aujourd'hui, mais qu'est ce qui cloche chez toi ? Pourquoi faire pleurer de si jolis yeux ? Tu ne mérites pas ce qui t'arrive ma sirène... je sais que ça va mal, je comprends tout à fait, mais je reviens demain. Je ne peux pas te laisser dans cet état plus longtemps.
  • Q.. Quoi ?!
  • Oui je reviens demain, laisse moi juste quelques minutes pour défaire ma valise et je serais à la porte de ta maison demain aux alentours de 16 heures.
  • Bradyn... tu n'es pas obligé tu sais...
  • Ma chérie, ne pleure juste pas ce soir, promets le moi, je n'ai pas envie de passer la nuit à regarder mon plafond en ayant une boule dans le ventre.
  • D... d'accord... je vais essayer...
  • Je t'aime Lindsay, je t'aime.
  • Moi aussi Bradyn.

Je raccroche et pose mon téléphone contre mon cœur. J'aime Bradyn plus que tout. Et, le fait qu'il soit pour moi me soutient tellement... J'ai tellement hâte de le voir demain.

J'allume la lumière et vais à la salle de bain pour voir à quoi ressemble ma gueule... Mais surprise, je m'arrête net en entrant, qu'est ce qu'il fout là...?!

à suivre...

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Défi
Hello_Autumn
Une vie pas si simple, un euphémisme si tu veux mon avis.
2
3
0
2
V.R. LECAPLAIN
Si il est un virtuel où tout les possibles coexistent, il y a forcément une faille. Il faudra alors se connecter.
3
1
19
19
Défi
Aventador
Réponse au défi lancé par fleur rose : "En attente d'un SMS". J'ai modifié une règle du défi, parce que je suis parti sur autre chose. J'espère néanmoins être dans les clous :) !
7
10
4
3

Vous aimez lire Lina_Dreamer ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0