21

2 minutes de lecture

« Attendez-moi ici. » dit le Lieutenant.

Ils étaient entrés dans la prison, et se trouvaient proches de l’endroit où était détenu le jeune Chasseur. Nikita commença à s’éloigner, mais une silhouette les rejoignit. Il dégaina son épée, au cas où il se serait agi d’un garde. Mais la silhouette, nullement impressionnée, s’arrêta face à eux. C’était une jeune femme portant un manteau dont le capuchon masquait les traits. Elle sourit et prit la parole :

« Il est inutile de me menacer de votre lame, Lieutenant.

- On n’est jamais trop prudent. répondit celui-ci.

- Je ne suis pas votre ennemie.

- Êtes-vous notre amie pour autant ? »

Elle haussa les épaules dans un geste plein de grâce.

« Je suis venue vous apporter une information qui pourrait se révéler assez utile.

- En l’occurrence ?

- Desya n’est plus ici.

- Et comment le savez-vous ?

- Essayez de ressentir sa présence, si vous ne me faites pas confiance. »

Le Lieutenant sonda les lieux avec son esprit.

« En effet, concéda-t-il, il n’est pas là. Mais où ce trouve-t-il, en ce cas ?

- Il a été transféré dans les prisons du château. Le roi a décidé que l’exécution serait publique.

- Il a complètement perdu la raison… murmura Pavel.

- Lieutenant, des gardes ne vont pas tarder à arriver. Ils viennent de la direction où se trouve le passage que vous avez emprunté. Ils ne savent pas que vous êtes ici, mais cela ne devrait plus tarder. Vous feriez mieux de trouver une autre sortie.

- Il ne me semble pas me rappeler qu’il y en ait une deuxième.

- Avez-vous besoin d’un guide ? »

Il hésita. Pouvait-il accorder sa confiance à cette jeune femme surgie de nulle part semblant en savoir très long sur la situation ?

« Je ne vous ai jusqu’à lors communiqué aucune information erronée, reprit-elle, n’est-ce pas une preuve suffisante de ma fiabilité ? Mais le temps presse, décidez-vous.

- C’était donc bien vous qui m’avez envoyé ces messages.

- Oui.

- C’est bon, guidez-nous. »

Ils partirent, et elle les guida jusqu’à une porte dérobée menant à des souterrains. Ils y entrèrent et elle généra une source de lumière blanche. Pendant de longues heures, ils suivirent les sombres passages, se faisant ouvrir la voie par une inconnue paraissant omnisciente, à qui ils n’étaient pas sûrs de pouvoir faire totalement confiance. Ils sortirent finalement à l’air libre, dans la forêt, à côté d’une cascade.

« Enfin la lumière du soleil. » soupira Tōru.

Le Lieutenant se tourna vers leur guide et déclara :

« À présent, j’aimerais vous poser quelques questions.

- J’y répondrai avec plaisir, sourit-elle, mais pas dans l’immédiat.

- Pourquoi ? intervint Sergey, lui aussi intrigué.

- Une patrouille va passer par là, indiqua-t-elle, vous feriez mieux de partir. Je vais faire une diversion pour vous permettre de disparaître sans risques.

- C’est très aimable à vous, ironisa Pavel, mais pourquoi nous aider ?

- Nous appartenons au même camp.

- Et vos pensez vraiment pouvoir vous en sortir seule ? reprit Nikita d’un air dubitatif.

- Oui, et mieux vaut qu’ils en aient après une seule personne qu’après tout un groupe. »

Le Lieutenant hésita. Elle lui paraissait un peu trop audacieuse, mais en même temps cela l’arrangeait de se séparer d’elle.

« Très bien, décida-t-il, allons-y. »

Le groupe commença à partir, tandis que l’inconnue s’éloignait dans la direction opposée.

« J’espère qu’il ne lui arrivera rien. souhaita Sakura.

- À mon avis, observa Sergey, il n’y a pas de souci à se faire. Je pense même que nous la reverrons. »

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Laurifey
« Je m'appelle Mélodie, j'ai vingt-quatre ans et ma vie et ma vie est rarement un long fleuve tranquille. »

Suivez les aventures d'une québécoise pleine d'énergie qui a le don de se s'attirer des ennuis et de mettre les pieds dans les plats. Rencontres inoubliables, ruptures amoureuses, moments de folie incroyables, tout ces petits riens et ces grands beaucoup émaillent sa vie. Pour votre plus grand plaisir.
3
0
134
28
Défi
phillechat

J ai une addiction
Sévère addiction
Fatale addiction

Je ne peux m empêcher
De versifier
Et si une seule journée

Se passe sans poéter
Je me sens angoissé
Déprimé

Paumé
Lessivé
14
4
0
0
Loïc Péan

                     L’oiseau pionnier,éclaireur de ta destinée,
                     Il chante la vie,vole d’arbre en arbre pour toucher ton ouie,
                     Entends ses notes de joie,elles ne sont que pour toi,
                     Tu reviendras et de nouveau tu l’entendras,
                     Sais-tu qu’il n’y a de hasard,
                     Prends-en conscience avant qu’il ne soit trop tard,
                     L’oiseau chante la mélodie de l’espoir,
                     Réponds-lui par les mots de ton souffle,
                     Que cette musicale volonté taise tes doutes,
                     Es-tu libre de vivre toute allégresse,
                     De te faire l’ami de l’éternelle sagesse,
                     Vis tes jours avec l’identique plaisir,
                     La même envie de rendre gloire à ces jours,
                     L’oiseau éveille ton amour,
                     Ton coeur entend son bonheur,
                     Puisse ta mémoire suivre son vol,
                     Toujours l’oiseau demeurera pionnier,éclaireur de ta destinée.
0
0
0
1

Vous aimez lire Nelly Eriko ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0