Je ne ressens plus rien. Comme si quelque chose, une force, me plaque contre cette plate forme ni trop molle et ni trop dur. Mon rythme cardiaque est faible et je peine à ouvrir les yeux. Quand j'essaie, mes paupières luttent. Néanmoins, je peux entendre. Toujours immobile, un brouhaha sourd me parvient. Ma vue devient plus nette. Un plafond. Je tente de me redresser. Mon corps ne m'obéi plus ! Je ne dois pas céder à ses caprices. Je me redresse lentement sur mes coudes et un violent mal de tête m'assomme sans prévenir, ce qui me colla de nouveau contre le matelas. Il y a deux plafonds maintenant ? Je tente de reprendre mes esprits en faisant glisser mes mains sur mon visages. Je me rend compte alors que je suis reliée à des machines et piquée par une perfusion. Je décide de prendre de la hauteur en m'appuyant sur mes bras. En détaillant les éléments autour de moi, je m'aperçois finalement que je suis dans ce qui semble bien être la chambre d'un hôpital. Mais pour quoi faire ? La seule chose dont je me souviens c'est ma promenade avec une amie près d'un parc. Soudain, un cri d'effroi résonne dans ma tête et traverse tout mon être. Je saisis ma tête entre mes mains et hurle de douleur. Des larmes entament des glissades sur mes joues tandis que mes mains recouvrent mon visage. 

Une jeune infirmière débarque dans la chambre en quelques secondes.

- Vous avez besoin d'aide ? Semble-t-elle me demander en gardant son sang froid. Cette voix de femme vient perturber ce moment de folie interne. Face à mon silence, elle semble s'éloigner dans le couloir. 

- Un médecin ici, vite ! Elle paraît paniquée, inquiète.

Soudain, on dépose un tissus épais gelé sur mon front. Je m'apaise peu à peu et une voix bien plus grave se fait entendre dans la chambre: 

- Vous êtes réveiller, c'est un très bon point.

Du soulagement dans cette voix... je sens ensuite le lit se redresser comme pour me mettre en position assise. Un homme en blouse bleu me fait face. 

- Comment vous sentez-vous ?

- Comme si j'avais été percuté par un camion.

Il plante ses yeux dans les miens et fronce les sourcils.

- Dites-moi, vous savez pourquoi vous êtes là ? 

- Euh pas vraiment non mais j'attendais plutôt que vous me l'expliquiez. 

Le médecin échange des regards avec les infirmières. 

-Vous ne vous rappelez donc de rien ? 

Je fis "non" de la tête en abaissant les yeux. 

- Par contre, c'est normal si mes jambes ne me répondent plus ? 

Allez hop de nouveaux regards entre eux... nan mais les médecins je vous jure, ils ont don de m'agacer avec leurs secrets et leurs mots compliqués. 

- Vos James ont été très endommagées et... je crains que vous ne puissiez plus marcher... Je suis vraiment navré de vous l'apprendre mais... vous êtes paraplégique... 

Ça y est. Je n'entends plus. Je ne vois plus. Je ne repond plus de rien et encore moins de mes jambes. Impossible de dire combien de temps je suis comme ça. Le médecin est parti en me conseillant de me reposer. Me reposer... je vais en avoir du temps pour ça... Sans mes jambes, je née suis plus rien. Fini les balades à vélo dans la forêt. Fini les partie de foot entre amis. Fini la montée des escaliers du lycée. Fini les danses ridicules en soirée pour faire rire tout le monde. Fini les cours de sport, je suis dispensé à vie. Je regrette toute les fois où j'ai dis "Nan j'ai la flemme" alors que maintenant je ne pourrait plus me lever. J'ai l'impression d'être puni pour toute les fois où la feignantise m'a cloué dans le canapé avec une manette à la main. Je regrette le temps où j'avais l'occasion de vivre. 

Nostalgie Regret Souvenirs
Tous droits réservés
1 chapitre de 3 minutes
Commencer la lecture

Table des matières

En réponse au défi

Réveil brutal

Lancé par Arya.Stark. .
Vous vous réveillez dans un hôpital. Vous vous rendez-compte que vous êtes paraplégique. Vous n'avez presque aucun souvenir de votre accident. Voici le défi :
- Vous devez exprimer vos émotions et vos sentiments et ce que vous ressentez
Contrainte :
- Personne ne doit rentrer dans la chambre (sauf des infirmiers si vous vous voulez)

Commentaires & Discussions

RegretsChapitre0 message

Des milliers d'œuvres vous attendent.

Sur Scribay, dénichez des pépites littéraires et aidez leurs auteurs à les améliorer grâce à vos commentaires.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0