Malmené

2 minutes de lecture

Plus tard dans la journée le garçon malmené me remercie et me confesse qu’il est bien hétéro mais timide. Il me questionne pour savoir si je suis effectivement attiré par lui ou non. Je le rassure, lui dis que non et lui montre la photo de Sabrina et moi prise il y a peu de temps.

Je commence à prendre conscience à quel point il peut être compliqué de vivre une sexualité autre qu’homme et femme. On m’en avait déjà parlé et j’ai cru comprendre qu'Erwan en avait été victime.

Constater cet état de fait me fait penser à mon ami mais aussi et surtout mon frère. J’imagine qu’il est possible qu’il puisse vivre ce type de comportement et à vrai dire cette idée ne m'enchante guère.

La fin de cette journée est un peu compliquée pour moi tant ma pensée va vers mon frangin et j'éprouve une irrésistible envie de lui détailler les risques qu’il encourt. Donc, en fin de journée je l’appelle et on échange sur cette désagréable expérience.

Malgré tout ce que nos parents on pu nous dire au sujet des relations homosexuelles et des préjugés, Jean est comme moi, abasourdi par le constat que c’est la triste réalité, les gens n’acceptent que rarement la différence.

J'avais le sentiment que personne n’était comme ça. Jusqu'à maintenant, j’étais prudent et toutes les personnes avec lesquelles j’étais en relation étaient plutôt tolérantes ou ayant des désirs ou des attirances particulières disons.

Jean prends conscience des risques qu’il court s'il se met avec un garçon comme Erwan comme il l’espère. Enfin quand je dis "prendre conscience" c’est un peu fort disons plutôt qu’il sait désormais que c’est réel et pour le coup il m’assure qu’il sera d’autant plus vigilant.

Erwan rentre tout juste de ses cours et je raccroche d’avec Jean après un long moment de discussion. Juste après, je réalise que j’ai oublié un point qui me trotte en tête depuis un bon moment déjà.

- Moi [sms]: Et mais j’y pense : tu devais pas sortir avec Fanny?

- Jean [sms] : Si on en a déjà parlé il me semble.

- Moi [sms] : Ah m’en veux pas me souviens plus.

- Jean [sms]: Bah on est sorti ensemble on s’est même embrassé mais on n'arrivait pas à aller plus loin.

- Moi [sms] : Par "aller plus loin" tu entends finir nus dans le même lit?

- Jean [sms] : Oui en gros.

- Moi [sms] : Je crois me souvenir que tu m’en avais dit quelques mots mais pas tout ça.

- Jean [sms] : C’est pas grave!

- Moi [sms] : Du coup tu te rabats sur les garçons ?

- Jean [sms] : Pour le moment je laisse faire et je vais voir ce que ça peut donner avec Erwan.

- Moi [sms] : Fait gaffe il est doué pour chauffer les garçons.

- Jean [sms] : Je sais, t’en fais pas et j’espère qu’il assume derrière car j’ai déjà très envie.

- Moi [sms] amusé : Oui, il assume plutôt bien.

- Jean [sms] : Vivement ce week-end alors.

Je suis amusé et je le comprends, je me projette dans mon impatience et mes doutes juste avant le week-end dernier avec Sabrina. J'imagine déjà qu’ils vont passer une bonne partie du week-end nus ou presque.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Xenos Walker
Destins Croisés ? Un titre bien étrange non ? Dans cette histoire vous allez découvrir la vie d'un groupe de lycéen qui vont découvrir petit à petit qui ils sont vraiment, qui vont suivre et découvrir leurs destins.

Nous allons à travers cette histoire et les différents point de vue de Zach et Allan découvrir les mêmes facettes de certains événements et découvrir les destins de tous ces personnages qui se sont croisés durant une année qui changera à jamais leurs vie sur tous les point de vue.
759
215
553
475
valdomar
Une histoire de famille est le récit de la vie de Diego, adolescent élevé dans une famille homoparentale. Il met en scène la découverte de sa sexualité en prenant appui sur l'année scolaire 2012/2013 qui voit l'adoption de la loi sur le Mariage pour tous. C'est une romance à destination d'un public LGBT.
3650
1022
2062
1248
LuizEsc
À Monade, voir le ciel est un privilège qui se mérite. Les classes souterraines suent sang et eau pour un rayon de soleil. Il existe pourtant un moyen d’accélérer le processus : se vouer corps et âme à l’Entelechia. Mais ceux qui s’y risquent n’en gardent aucun souvenir.

Hélios, jeune acteur parvenu, brûle les planches dans sa dernière pièce. Son talent résonne jusqu’aux Nuages et conquiert même cette Aile, Kosan Manqa. À moins que son attention ne cache d’autres raisons moins honorables.
169
157
350
177

Vous aimez lire Rayvaxx ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0