Sagement

3 minutes de lecture

Erwan me demande de l’attendre et disparaît dans la maison toujours aussi peu vêtu. En l’attendant je m’assois sur son lit et patiente sagement le temps qu’il faut. Il ne tarde pas à revenir et il me passe un maillot.

- Erwan : Bon tu as de la chance Jean-Louis a gardé des maillots de “secours”. Celui ci était à lui lorsqu'il était plus jeune apparemment mais s'il n’est pas à la bonne taille tu en as d’autres dans ce sac.

Il me tends le sac en plus du maillot et je regarde ce qu’il en est du maillot, il me semble être à la bonne taille, je n’ai plus qu'à essayer. Je ne peux m'empêcher de remarquer qu’il s’agit là encore d’un slip de bain, niveau couleur c’est de l’uni bleu, par contre c’est de la marque SPEEDO®, très connue dans le domaine de la natation me semble-t-il.

J’ai un peu la flemme de remonter dans ma chambre. Du coup, je me dépoile dans la chambre de mon ami et sous ses yeux ravis par ce spectacle. Nu, il me regarde l’entrejambe guettant le moindre signe d’une érection qui n'apparaîtra pas.

J’enfile le slip il est très légèrement trop grand je sens bien qu’il ne me serre pas trop au niveau des cuisses. Qu’importe, ça va le faire. Je demande une serviette à mon ami qui m’en passe une alors qu’on retrouve les filles elles aussi en tenue.

Je regarde rapidement Gwen je vois son maillot noir uni en deux parties mais je ne m’y attarde pas. Bientôt mes yeux sont comme attirés par Sabrina qui, elle, porte un maillot une pièce très joli en uni noir également avec quelques discrètes rayures blanches.

Je me rends compte que j’aime beaucoup détailler ce que porte mes camarades lorsque je suis dans une situation de quasi nudité comme celle-ci. D’ailleurs ceci est également vrai si eux le sont : c’est même plus amusant.

Je n’ai pas loupé le regard de Sabrina sur mon corps, j’ai senti qu’elle elle aussi a eu un regard très légèrement insistant sur mon entre-jambe. J’ose croire qu'Erwan lui aussi l'a regardée sous toutes les coutures mais il n’a aucune chance le pauvre.

On s’est suffisamment détaillé sous tous les angles, on descend enfin dans le jardin. Puis, rapidement les uns après les autres, on se mouille. Certains descendent à l’échelle ; d’autres, comme moi, se jettent à l’eau.

On nage, on joue, on s’amuse tout comme des jeunes de notre âge quoi. On passe un super moment, tous ensemble. Bien entendu, il y a quelques baisers entre Sabrina et moi mais rien de trop long : l’idée est de ne pas faire “subir” notre relation à nos amis.

On sort de l’eau après une bonne heure je dirais et on s’installe au bord de l’eau pour se sécher avec les derniers rayons de soleil de cette chaude journée. On s’allonge sur les transats, nos serviettes sous nos fesses.

Je me fais bientôt chambrer par mes camarades : il me font remarquer qu'allongé comme je le suis et avec ce maillot, certains ont une vue directe sur mes parties intimes. Je pourrais être gêné ou mal à l’aise, il n’en est rien cela m’amuse : après tout il m’ont déjà tous vu nu. Il n'empêche que je tente de réduire l’ouverture afin de mettre fin à leurs moqueries et ne pas donner d’envie à Erwan (ou d’autres).

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Xenos Walker
Destins Croisés ? Un titre bien étrange non ? Dans cette histoire vous allez découvrir la vie d'un groupe de lycéen qui vont découvrir petit à petit qui ils sont vraiment, qui vont suivre et découvrir leurs destins.

Nous allons à travers cette histoire et les différents point de vue de Zach et Allan découvrir les mêmes facettes de certains événements et découvrir les destins de tous ces personnages qui se sont croisés durant une année qui changera à jamais leurs vie sur tous les point de vue.
759
215
553
475
valdomar
Une histoire de famille est le récit de la vie de Diego, adolescent élevé dans une famille homoparentale. Il met en scène la découverte de sa sexualité en prenant appui sur l'année scolaire 2012/2013 qui voit l'adoption de la loi sur le Mariage pour tous. C'est une romance à destination d'un public LGBT.
3650
1022
2062
1248
LuizEsc
À Monade, voir le ciel est un privilège qui se mérite. Les classes souterraines suent sang et eau pour un rayon de soleil. Il existe pourtant un moyen d’accélérer le processus : se vouer corps et âme à l’Entelechia. Mais ceux qui s’y risquent n’en gardent aucun souvenir.

Hélios, jeune acteur parvenu, brûle les planches dans sa dernière pièce. Son talent résonne jusqu’aux Nuages et conquiert même cette Aile, Kosan Manqa. À moins que son attention ne cache d’autres raisons moins honorables.
169
157
350
177

Vous aimez lire Rayvaxx ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0