La fête

4 minutes de lecture

Finalement mon père s’est inquiété inutilement, le traiteur arrive peu de temps après. Comme pour le DJ, on l’aide a s’installer. Il ne nous laisse que les tables de services. Les plateaux reste dans la camionnette. Il en installe quelques uns mais ne révèle pas encore leur contenu. Il sort la boisson et prépare un grand récipient avec de la soupe champenoise.

Nous remontons avec Jean, nous nous habillons plus convenablement pour la fête. A peine redescendu que les premiers invités arrivent. C’est ma mamie qui arrive, c’est le seul grand parent qu’il me reste malheureusement, mais elle c’est une mamie super cool.

Papa s’empresse de l'accueil, il faut toujours qu’il soit au petit soin pour sa belle mère, parfois je trouve qu’il en fait un peu trop. Et là c’est un peu le cas, il court lui chercher une chaise, je sais qu’il l’aime au moins c’est déjà ça..

A croire que Mamie a donner le coups d’envoie de la fête, les invités arrivent les un après les autres, toujours les bras chargés de cadeau. Papa et Maman sortent rapidement une table pour poser leur millions de cadeau. Oncles, tantes, amis, et même certains de nos meilleurs amis sont là. Je retrouve Romain notamment, non seulement content de le retrouver je le rejoint et lui serre la main.

- Moi : Hello Romain.

- Romain : Hello, ça va mieux ?

- Moi : Beaucoup mieux merci, et toi ca va ?

- Romain : Moi ça va.

J’entraine Romain un peu à l’écart, j’ai envie de lui parler tranquillement.

- Moi : Euh j’ai une petite question pour toi.

- Romain : Ah bon ?

- Moi : Oui, est-ce que tu est ami avec un certain Philippe ?

- Romain rougissant légèrement : Euh oui. Comment tu le sais ? J’imagine que c’est toi qui a dit ca a la police.

- Moi : Oui en effet, désolé. J’ai rencontré un Philippe lors de mon enlèvement et il m’a parlé d’un Romain qui te ressemblait physiquement et qui faisait du tennis.

- Romain rougissant plus : Oui c’est moi, qu'es qu’il t’a dit d’autre ?

- Moi amusé : Des choses que je ne savais pas te concernant.

- Romain rouge comme une pivoine : Tu peux me dire quoi ?

- Moi chuchotant a son oreil : Que tu étais en couple avec lui.

Romain est tétanisé devant moi, j’ai la confirmation de ce que m’a dit Philippe. Mon pote est gay et pas qu’un peu de ce que j’en sais. Loin de me déranger, je le regarde en souriant bêtement attendant qu’il se “débloque”.

- Romain rouge de honte : Pitié ne dit rien.

- Moi amusé et taquin: Je cherchais le micro justement. Non je déconne y a pas de soucis mon ami.

- Romain toujours un peu rouge : C’est vrai, tu me considère comme ton ami ?

- Moi souriant : Mais oui c’est pas pour ce genre de chose que je vais ne plus être ton ami.

- Romain : C’est cool, j’ai du mal à parler de ce genre de choses.

- Moi : Oui ça je comprend bien y a tellement de cons qui sont homophobes.

- Romain : Toi non, mais j’y pense tu l’es toi ?

- Moi rougissant un peu : Honnêtement j’ai expérimenté, mais depuis que j’ai une copine c’est fini je suis bien moins intéressé.

- Romain dragueur : Dommage pour moi. J'aurais bien voulu être là quand tu as “expérimenté”.

- Moi amusé : Oui ça j’en doute pas.

Nous rions de bon cœur un petit moment, puis nous retrouvons les autres invités. J’ai perdu Jean de vue, il faut dire qu’il commence vraiment a y avoir beaucoup de monde. Je prend quelques amuses gueule et je saluent les gens que je connais et même certains que je ne connais pas.

J’ai croisé les parents d’Alan mais pas Alan. J’ai une vague idée de pourquoi Jean n’est pas trouvable. Décidément ces deux là des vrais lapins, toujours entrain de se sauter dessus. Je ne les cherche pas davantage car j’ai aperçu Monique au loin.

La fête bat son plein, les gens discutent partout, ils se gavent de petit fours. Et moi j’essaye désespérément de rejoindre Monique ne me disant qu’Amandine ne doit pas être loin. Alors que je m’approche je la voit.

Dieu qu’elle est belle, elle est coiffé magnifiquement avec des boucles, des tresses et tout. Puis sa robe, à tomber par terre, une magnifique robe noire décolleté juste ce qu’il faut. Franchement à côté moi qui ne porte qu’un vulgaire chemise et un pantalon noir, j’ai vraiment l’air ridicule.

Elle m’a vue elle aussi et se dirige vers moi. En se retrouve et on s’embrasse devant tout le monde. Personne ne réagit, en même temps ce n’est pas si choquant de voir deux jeunes amoureux.

- Moi : Tu est superbe !

- Amandine : Merci, toi aussi la chemise te va bien.

- Moi : A coté de toi je fait tache.

- Amandine amusée : Non pas tant que ça.

- Moi : Merci de dire ça, mais t’es sublime. Y'a pas photo tu es la plus belle ce soir….

- Amandine montrant derrière moi : Pas sûre, regarde là bas !

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
Elea1006


“On parle volontiers de l’amour fou, mais on ne trouve que l’amour flou.”
Jacques Stenberg
3
3
1
0
Léa Legendre
Je m'appelle Léa, et dans ce guide je voudrais raconter mon histoire.

Les crises d'angoisse me sont tombées dessus l'été 2017, et m'ont rendu la vie impossible pendant plus de deux ans. Panique, peur d'avoir peur, enfermement et dépression, j'ai bien cru ne jamais pouvoir retrouver une vie "normale". Mais petit à petit, pas après pas, je m'en suis sortie.

Aujourd'hui je suis heureuse (je crois !).
Mais ça n'est pas mon bonheur que je veux raconter, c'est mon cheminement vers la sérénité.

Je voudrais être l'épaule bienveillante et compréhensive que je n'ai pas réussi à trouver au début de mes crises, et donner les clés qui m'ont aidée à aller mieux.
Le tout avec humour, parce que rire est le meilleur allié !

Chapitre après chapitre, entre anecdotes personnelles et conseils concrets, plongeons ensemble dans le monde fabuleux (ou presque) de l'anxiété !
5
6
0
2
Lou08
Voici un petit résumé de la légende de Tristan et Yseut, à la fin il y a un petit jeu. A votre avis qu'elle est la bonne fin ( pas le droit de tricher, bon je pourrais pas vous en empêcher!) n'hésitez pas a me faire part de vos réponse.
0
1
0
1

Vous aimez lire Rayvaxx ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0