Préparatifs

3 minutes de lecture

Nous discutons encore un petit moment, et j’apprend qu’en fait les grands parents d’Amandine, sont convié à la fête de demain. C’est une bonne surprise, car cela veut dire qu’Amandine elle aussi sera présente. Amandine et moi nous regardons en apprenant cette bonne nouvelle.

En fait, mes parents prépare l'événement depuis plusieurs mois et on invite beaucoup de monde. Je ne sais pas ou il vont mettre tout ce monde là mais on va être à l’étroit. Ils n’ont caché tout ça depuis tout ce temps. Ils ont été fort, mais je comprends pas trop pourquoi ils nous en ont pas parlé.

Après un petit moment, nous partons. Cette fois je ne me prive pas d’embrasser ma douce Amandine sur la bouche devant tout le monde. Bien évidemment nos langues restent sages et le baiser ne s’éternise pas. Même si l’envie est présente, je ne veux pas choquer.

Tout le monde se salue poliment, et nous partons maman et moi direction la maison. Il y a un petit camion garé devant la maison. En sortant de la voiture, je vois Jean et Papa au fond du jardin, il montent une immense toile de tente. Ils sont torse nu, il faut dire que aujourd’hui encore il fait super chaud.

Sans qu’on ne me demande rien je les rejoint, et propose mon aide. A trois on arrive plus facilement à monter le “barnum”, décidément mes parents ils ont l’art de nous faire de belles surprises. Le barnum monté, on retourne au camion c’est opération “tables”. Il y a une trentaine de tables et une centaines de chaises dans ce camion. Il nous faut bien deux bonne heures pour tout sortir et tout installer.

Les préparatifs avancent bien, nous sommes très sérieux. Mon père fait son “chef de chantier” et maman valide les travaux. Les derniers ajustements sont faits, nous sommes rejoint par Marie. Tous ensemble nous mettons les nappes et préparons tous les couverts. Quatre vingt dix personnes il sont fous mes parents.

Les derniers préparatifs de la fête sont prêt, nous avons quartier libre. Tout le monde n’a qu’une envie, se doucher. Nous nous entendons rapidement et Jean sera le premier a pouvoir en profiter. La raison, c’est lui qui a le plus donné de son corps. Nous montons tous à l'étage et préparons nos affaires pour la douche, je profite de l’occasion pour défaire ma valise et mettre au sale ce qui doit l'être. Une fois douché, je retrouve ma chambre et me pose un petit moment sur mon lit.

Je suis perdu dans mes pensées depuis que je suis rentré. Je réfléchi a tout ce que je viens de vivre ces derniers jours. J’ai très envie de demander conseil pour la suite de ma relation avec Amandine. Non pas que j’ai des doutes sur mes sentiments ou les siens, mais j’ai juste besoin d’avis et de conseils sur comment faire pour lui faire plaisir.

Jean est la première personne a qui je me confie en temps normal, mais là ce n’est pas possible. Jean étant puceau et actuellement gay, je voit difficilement comment il pourrait m’aider.

Étant toujours gêné pour aborder le sujet avec Papa ou maman, j’ai aussi éliminé les parents par pudeur. Il ne reste que Marie, je ne suis pas très à l’aise devant l’idée de lui en parler. Je me motive en me disant qu’il ne me reste qu’elle. Je rejoins alors sa chambre timidement, elle est entrain de lire un de ces magazine type “closer” ou “voici”.

- Moi timide : Coucou sœurette.

- Marie levant la tête de son magazine : Coucou frérot.

- Moi rougissant : Je peux t'embêter un peu ?

- Marie fermant le magazine : Bien sûr, rentre qu'est ce qui t’arrive tu a l’aire tout bizarre ?

- Moi fermant la porte, entrant : C’est pas bien grave.

- Marie : D’accord, viens assied toi mon Pierrot.

- Moi s'asseyant à côté d’elle : Merci.

- Marie : Qu’est-ce que je peux pour toi ?

- Moi rougissant : Je peux te demander des conseils ?

- Marie curieuse : Bien sur mais à quel sujet ?

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
Elea1006


“On parle volontiers de l’amour fou, mais on ne trouve que l’amour flou.”
Jacques Stenberg
3
3
1
0
Léa Legendre
Je m'appelle Léa, et dans ce guide je voudrais raconter mon histoire.

Les crises d'angoisse me sont tombées dessus l'été 2017, et m'ont rendu la vie impossible pendant plus de deux ans. Panique, peur d'avoir peur, enfermement et dépression, j'ai bien cru ne jamais pouvoir retrouver une vie "normale". Mais petit à petit, pas après pas, je m'en suis sortie.

Aujourd'hui je suis heureuse (je crois !).
Mais ça n'est pas mon bonheur que je veux raconter, c'est mon cheminement vers la sérénité.

Je voudrais être l'épaule bienveillante et compréhensive que je n'ai pas réussi à trouver au début de mes crises, et donner les clés qui m'ont aidée à aller mieux.
Le tout avec humour, parce que rire est le meilleur allié !

Chapitre après chapitre, entre anecdotes personnelles et conseils concrets, plongeons ensemble dans le monde fabuleux (ou presque) de l'anxiété !
5
6
0
2
Lou08
Voici un petit résumé de la légende de Tristan et Yseut, à la fin il y a un petit jeu. A votre avis qu'elle est la bonne fin ( pas le droit de tricher, bon je pourrais pas vous en empêcher!) n'hésitez pas a me faire part de vos réponse.
0
1
0
1

Vous aimez lire Rayvaxx ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0