Flagrant délit

3 minutes de lecture

Amandine et moi nous éloignons de la salle à manger.Je sent qu’Amandine ne va pas très bien après cette dispute. Je pense qu’un petit tour lui ferait du bien. Je lui propose elle semble réceptive, nous enfilons alors nos chaussures et sortons dehors.

- Moi inquiet : Ça va ma douce ?

- Amandine encore tendue : Oui c’est juste ma grand mère.

- Moi : C’est juste qu’elle te protège.

- Amandine : Non elle me materne, pire elle m’espionne.

- Moi rassurant : C’est normal, elle t’aime. C’est sa façon de te le montrer.

- Amandine : Mouai elle soûle !

- Moi : Si pour toi c’est synonyme oui.

- Amandine amusée : T’es bête.

- Moi souriant : Excuse moi de dédramatiser.

- Amandine : Pas grave, mais tu avait raison.

- Moi voulant détendre l'atmosphère : J’ai toujours raison.

- Amandine taquin : Ca va les chevilles ?

- Moi jouant le jeu : Pas mal écoute.

Amandine sourit a nouveau, j’ai au moins réussi à lui faire retrouver une partie de sa bonne humeur. On s’est fait prendre en flagrant délit, maintenant on va devoir être sage ou beaucoup plus discrets !

- Amandine : En tout cas merci.

- Moi : De quoi donc ?

- Amandine : De tout, de cette partie, de m’avoir épauler devant mamie, d'être patient avec moi, bref merci d'être toi.

- Moi amusé : Bien de rien, je suis bien content que tu apprécie que je sois moi.

- Amandine souriante : Décidément tu as la forme !

- Moi flatteur : C’est parce que je suis avec toi.

- Amandine rougissante : C’est gentil.

- Moi : En tout cas maintenant faudra être sage.

- Amandine : Ou plus discret.

- Moi amusé : C’est exactement ce que je me suis dit tout à l’heure.

- Amandine : Comme quoi, les grands esprits se rencontrent.

- Moi : Ouai, dit tu penses que je vais pouvoir rester après ca ?

- Amandine : Mais oui mon Pierrot, tu sais ma mamie elle gueule fort mais ca lui passe super vite.

- Moi : Je l’avais jamais vue comme ça.

- Amandine : C’est rare.

- Moi : Pourtant tu m’as dit qu’elle t’avais surprise en pleine action.

- Amandine : Alors oui, elle m’a surprise avec mon amie, on était toute les deux nues en train de se caresser.

- Moi : Elle n’avait pas réagit comme ca.

- Amandine : Étonnamment non.

- Moi : Incompréhensible.

- Amandine : C’est surement a cause de mon histoire.

- Moi : Oui et du fait que je sois un homme.

- Amandine taquin : Un “gamin” oui.

- Moi amusé, chuchotant : Vu la taille de ma nouille plus tellement.

- Amandine riant : Oui c’est pas faux.

Nous marchons encore un peu dans le quartier, nous changeons un peu de sujet et parlons de choses sans importance. A un moment je repense à Philippe et Lucie, je lui en parle plutôt naturellement.

- Moi : Tu sais, je repensais aux amis que je me suis fais quand j'étais enfermé.

- Amandine : Ah oui ? Comment ils s’appellent déjà ?

- Moi : Philippe et Lucie pourquoi ?

- Amandine : Juste pour savoir. J’ai aucune mémoire des prénoms, surtout quand j’ai jamais vu les gens en question.

- Moi : Ok.

- Amandine : Mais tu as eu des nouvelles ? Ils ont toujours pas été retrouvés ?

- Moi : Pas que je sache non.

- Amandine : J’aimerais pas être à leur place.

- Moi : Je l’ai été, mais j’ai eu la chance de ne pas rester trop longtemps.

- Amandine : Oui désolé.

- Moi souriant : Ne le soit pas, même si je pense a eux parfois, le malheur que j’ai vécu là bas est bien loin derrière moi.

- Amandine : Je peux te dire quelque choses, surtout le prend pas mal.

- Moi curieux: Non va y.

- Amandine : Je trouve que tu a vachement changé depuis que tu es revenu de là bas.

- Moi interpellé : Ah bon et comment ca ?

- Amandine : Je ne sais pas trop l'expliquer, mais je te sent grandi, plus mature. Tu as l’aire plus libéré sur pas mal de point.

- Moi : C’est plutôt une bonne chose alors ?

- Amandine : Oui très bonne, et ca me donne envie d’aller de l’avant donc ça me pousse aussi.

- Moi : Ba super.

Je ne suis pas sûr de comprendre en quoi je suis plus mature, mais j’ai effectivement senti un changement il y un petit moment. Je suis bien content que ce changement lui plaise et lui donne envie d’aller de l’avant. Malgré la dispute qui vient d'éclater mon avenir avec ma douce Amandine me semble très radieux.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
Elea1006


“On parle volontiers de l’amour fou, mais on ne trouve que l’amour flou.”
Jacques Stenberg
3
3
1
0
Léa Legendre
Je m'appelle Léa, et dans ce guide je voudrais raconter mon histoire.

Les crises d'angoisse me sont tombées dessus l'été 2017, et m'ont rendu la vie impossible pendant plus de deux ans. Panique, peur d'avoir peur, enfermement et dépression, j'ai bien cru ne jamais pouvoir retrouver une vie "normale". Mais petit à petit, pas après pas, je m'en suis sortie.

Aujourd'hui je suis heureuse (je crois !).
Mais ça n'est pas mon bonheur que je veux raconter, c'est mon cheminement vers la sérénité.

Je voudrais être l'épaule bienveillante et compréhensive que je n'ai pas réussi à trouver au début de mes crises, et donner les clés qui m'ont aidée à aller mieux.
Le tout avec humour, parce que rire est le meilleur allié !

Chapitre après chapitre, entre anecdotes personnelles et conseils concrets, plongeons ensemble dans le monde fabuleux (ou presque) de l'anxiété !
5
6
0
2
Lou08
Voici un petit résumé de la légende de Tristan et Yseut, à la fin il y a un petit jeu. A votre avis qu'elle est la bonne fin ( pas le droit de tricher, bon je pourrais pas vous en empêcher!) n'hésitez pas a me faire part de vos réponse.
0
1
0
1

Vous aimez lire Rayvaxx ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0