Dispute

3 minutes de lecture

Après quelques baisers, je demande un mouchoir à Amandine. J’enfile juste rapidement mon slip et j’entreprend de nettoyer les jets de spermes que j’ai éparpillé. Heureusement la plupart a fini sur moi, les derniers jets ont fini sur le parquet, par conséquent il m’est facile de nettoyer tout ça. Amandine en a profité pour s’habiller et commence à faire le lit, je l’aide a finir. A peine fini Amandine me taquine à nouveau sur ma tenue.

- Amandine : Alors l'exhibitionniste ça va ?

- Moi rougissant légèrement : Oui je vais m'habiller, mais je voudrai me doucher avant.

- Amandine : Oui je comprend.

Amandine ouvre alors la porte et regard si le couloir est bien dégagé, elle s’en est rendu compte je doit sortir ainsi car j’ai du sperme sur tout le corps. Elle me fait signe que c’est dégagé, je vais chercher mes affaires et m’enfile sous la douche sans attendre mon reste.

Je me lave tout partout et bien correctement, après quoi je me brosse les dents et me parfume correctement. Après m'être habillé, je sors enfin de la salle de bain. J’entend Monique qui hausse le ton, j’ai très peur qu’elle se soit rendu compte de ce qu’il vient de se passer.

Rapidement je rejoins le bas de la maison mais j’essaye d'écouter ce qu’il se dit sans me montrer. J’entend alors Amandine et Monique qui semble en pleine dispute.

- Monique criant : Non mais tu te rends pas compte. Tu t’es déjà quasiment faite violer y a plus d’un an et toi tu ose me dire que c’est normal !

- Amandine pleurant : Mais Mamie, on a rien fait de mal !

- Monique criant : J’ai rien contre vous soyez ensemble mais soyez patient pour ce genre de chose!

- Amandine pleurant : Mais Mamie, on est plus a ton époque, de nos jours c’est courant.

- Monique criant : J’en ai rien a faire que ce soit de ta génération ! Je veux pas avoir a encore à l'emmener chez le psy parce qu'un gamin t’as brisé le cœur et t’as violé !

Entendant son discours, je n’ai aucune envie de me montrer. Mais je prends mon courage à deux mains et les rejoint calmement.

- Moi un peu timide : Bonjour.

- Monique fâché : Ah te voilà toi.

- Moi : Oui excusez moi j’ai entendu la fin de votre discussion.

- Monique fâché : Oui et bien désolé mais tu as un peu abusé de notre confiance.

- Amandine pleurant : Non pas du tout je l’ai voulu.

- Monique fâché : Je ne veux pas le savoir il est autant responsable que toi.

- Moi timide : Excusez moi, je voulais pas vous manquez de respect.

- Monique fâché : C’est pas uniquement a moi que tu manque de respect. Tu n’as pas un comportement correcte vis à vis de dieu.

- Moi timide mais rassurant : Excusez moi ce n’était pas mon intention. Veuillez m’excuser je voudrais vous faire comprendre que je suis non pratiquant. J’ai une éducation catholique oui, je respecte votre point de vue et sachez qu’en aucun cas je ne violerait votre petite fille.

- Monique fâché : J’espère pour toi sinon je te promet que je te coupe le zizi moi même.

- Moi apeuré: Non c’est promis, Amandine je l’aime et je la respecte, je suis au courant de son passé et je ne veux pas précipiter les choses avec elle, je la laisse libre la dessus.

- Amandine séchant ses larmes : Oui Pierre et mon premier petit copain et c’est le seul qui m’a toujours rassuré là dessus. Il faut que tu comprenne mamie, on est grand maintenant il est normal qu’on se découvre un peu.

- Monique baissant légèrement le ton : On a vraiment pas la même éducation, de mon époque se mettre nu comme ça c'était très mal vu.

- Amandine : Oui je sais, vous attendiez le mariage et tout je connais l’histoire.

- Monique apaisée : Non pas obligatoirement même si il est vrai que c'était souvent le cas ce n’est pas une généralité.

- Moi : Excusez moi, une fois encore, je ne veux pas précipiter les choses avec votre petite fille. Je sais que de votre génération les choses ne se faisait pas si jeune, mais beaucoup le font sans faire attention. Personnellement mes parents me parlent assez ouvertement de la chose et je sais qu’il faut se protéger notamment.

- Monique : Oui les parents d’Amandine aussi, pourtant ça viens pas de chez nous.

- Amandine : Tu sais mamie, les mœurs ont changé depuis.

- Monique : Je suis pas très fière de vous quand même, vous n’avez pas été discrets ! Et sachez le la prochaine fois je n'hésiterai pas a entrer ! Je comprend vos arguments mais se ne sera pas comme ça chez moi.

- Moi : Excusez moi, j’espère que vous ne m’en voudrez pas.

- Monique : Ça finira par passer, tu as toujours été un gentil gamin j’espère que tu l’es encore.

- Moi touché : J’espère aussi, car j’aime Amandine j’ai aucune envie de lui faire de mal.- Amandine : Merci mon Pierrot.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
Elea1006


“On parle volontiers de l’amour fou, mais on ne trouve que l’amour flou.”
Jacques Stenberg
3
3
1
0
Léa Legendre
Je m'appelle Léa, et dans ce guide je voudrais raconter mon histoire.

Les crises d'angoisse me sont tombées dessus l'été 2017, et m'ont rendu la vie impossible pendant plus de deux ans. Panique, peur d'avoir peur, enfermement et dépression, j'ai bien cru ne jamais pouvoir retrouver une vie "normale". Mais petit à petit, pas après pas, je m'en suis sortie.

Aujourd'hui je suis heureuse (je crois !).
Mais ça n'est pas mon bonheur que je veux raconter, c'est mon cheminement vers la sérénité.

Je voudrais être l'épaule bienveillante et compréhensive que je n'ai pas réussi à trouver au début de mes crises, et donner les clés qui m'ont aidée à aller mieux.
Le tout avec humour, parce que rire est le meilleur allié !

Chapitre après chapitre, entre anecdotes personnelles et conseils concrets, plongeons ensemble dans le monde fabuleux (ou presque) de l'anxiété !
5
6
0
2
Lou08
Voici un petit résumé de la légende de Tristan et Yseut, à la fin il y a un petit jeu. A votre avis qu'elle est la bonne fin ( pas le droit de tricher, bon je pourrais pas vous en empêcher!) n'hésitez pas a me faire part de vos réponse.
0
1
0
1

Vous aimez lire Rayvaxx ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0