Revanche

4 minutes de lecture

- Amandine : Hé bien t’es “motivé”.

- Moi rouge comme une tomate : C’est ta faute.

- Amandine : Genre ! J’ai rien fait.

- Moi taquin : Tu n’est pas tout blanche dans l’affaire.

- Amandine : Toi non plus !

Nous avons à nouveau de bon cœur. Amandine ne le sais pas encore mais j’ai déjà une belle idée de revanche pour sa prochaine action. Lorsque nous retrouvons notre calme nous embrassons a plusieurs reprise, je crois qu’Amandine aime me voir ainsi peu vêtu car elle me matte de temps à autre.

- Moi : Je remarque une chose, une fois encore c’est toi qui me fait me dépoiler.

- Amandine : Han l’autre ! Tu te trimbale en boxer chez toi ca va être ma faute maintenant.

- Moi riant : Oui tu as raison, pas cette fois là.

- Amandine : Parce que les autres fois c'était moi ?

- Moi taquin : Bah presque à chaque fois.

- Amandine regardant en direction de mon slip : Tu as pas l’air tellement contre !

- Moi cachant mon sexe : Ouai j’avoue.

- Amandine taquin : Maintenant si tu veux arrêter….

- Moi ne sachant trop quoi dire :Euhh …..

- Amandine : Je te fais marcher mon Pierrot.

- Moi : Et moi aussi !

- Amandine : Bon j’imagine que tu as envie de continuer.

- Moi rougissant légèrement : Ça se voit tant que ça ?

- Amandine : Ton thermomètre semble indiquer une température assez élevée.

- Moi : C’est pas juste, vous les filles ça se voit pas.

- Amandine taquin : Tu préférerais que je sois un garçon ?

- Moi riant : Euh non !

- Amandine : Bon c’est mon tour il me semble et bien je vais pas te permettre un revanche immédiate donc vérité.

- Moi souriant : Qu’importe, j’ai une idée de question déjà, la question est pas si simple .Qu'est ce qui a changé, je te sent tellement libéré depuis hier ?

- Amandine souriant : Effectivement pas simple, honnêtement je ne sais pas trop, je me sent bien avec toi, j’ai pas peur surtout que je sais que tu n'es pas pressé. Je ressens ton envie, mais je sais que tu ne veux pas le faire avant que je sois prête. Du coup ca me rassure, j’ai quand même très envie d'avancer avec toi. Alors en attendant, je me permet des choses comme celle d’hier. Est-ce que j’ai bien répondu a ta question ?

- Moi : Merveilleusement bien, je t’avoue qu’hier j’ai été très surpris que tu veuille faire ça. Et aujourd’hui pareil d’ailleurs.

- Amandine : Oui moi aussi je me suis surprise, mais il faut dire que j'étais contente de te retrouver vraiment. Puis tes caresses, mon Pierrot elles m’ont fait un effet de dingue.

- Moi : Tant mieux.

- Amandine : Bon c’est ton tour !

- Moi : Ba je vais jouer vérité également.

- Amandine : J’en ai une toute prête pour toi. Pourquoi tu n’es pas venue me rejoindre cette nuit ?

- Moi souriant : Sachant tes grands parents ultra-protecteur, je n’ai pas osé. Je crois que j’ai eu peur qu’il nous trouvent dans les bras l’un de l’autre.

- Amandine : Oui c’est vrai. Mais tu sais, même si mamie semble très protectrice comme tu le dit, elle sais quand même ce que c’est d'être amoureuse. Elle sait que maintenant les choses ont bien évoluées par rapport à son époque, elle m’a surprise une fois qu’on se caressait avec mon amie.

- Moi surpris mais curieux : Ah bon ? Et elle a réagit comment ?

- Amandine : Ba franchement étonnamment bien. On en a parler calmement après nous être habillé. Elle ne m’a même pas fait la morale, ni rien.

- Moi : Ok, mais là c’est différent je suis un garçon.

- Amandine souriant : Oui je crois qu’elle le sais, franchement je m’en fiche de ce qu’elle peut me dire. Elle sait qu’on est ensemble maintenant, donc elle se doute bien qu’on fait quelques “bétises”.

- Moi : J’en suis pas si sûr. Moi j’ai un peu peur de sa réaction si elle nous attrape.

- Amandine : Je comprends, tu as peut-être raison, il faut peut être qu’on fasse profil bas.

- Moi : Vu son discours d’hier, je pense que se serait sage.

- Amandine : Ducoup tu rejoue.

- Moi : Ah bon pourquoi ?

- Amandine : Parce que d’une vérité pour toi on est passé à une pour moi.

- Moi : Boarf, c’est pas juste !

- Amandine : Bon d’accord tu as raison, je joue action. Va y prend ta revanche.

- Moi amusé : Tu veux que je te demande de te déshabiller ?

- Amandine souriant : Pas forcément, fait comme tu veux.

- Moi hésitant : C’est vrai que j’aime bien l’idée de te déshabiller, j’ai bien envie d’un coté. Mais peut-être pas tout de suite.

- Amandine souriant : Pas rancunier ?

- Moi : Non pas spécialement.

- Amandine : Ba c’est bien ça. Qu’est ce que tu veux comme action ?

- Moi rougissant un peu : J’ai bien envie que tu me caresse un peu.

- Amandine souriante : Je m’y attendais un peu.

Avant même que je m’exprime, Amandine m’embrasse a pleine bouche. On repart pour un nouveau ballet de baveuses, je durcit aussi sec a nouveau. Amandine commence par caresser mes fesses. Ces caresses, avec ce slip, dieu que ça me fait de l’effet. Mon sexe commence même à dépasser de sa cachette. Lorsque Amandine viens caresser ma tige, elle est déjà au top niveau.

- Amandine : Hé bien t’es à l'étroit dit donc mon coquin.

- Moi : C’est en grande partie de ta faute.

Amandine me caresse le membre viril tout en m’embrassant à nouveau. J’ai l’impression qu’il va exploser tant je suis excité. Amandine me serre mon sexe au travers du tissus, bouge ce qui fait sortir le haut de mon sexe de temps à autre. Je suis tout près de la jouissance, je ne sais pas si ce qu’elle cherche mais ca marche.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
Elea1006


“On parle volontiers de l’amour fou, mais on ne trouve que l’amour flou.”
Jacques Stenberg
3
3
1
0
Léa Legendre
Je m'appelle Léa, et dans ce guide je voudrais raconter mon histoire.

Les crises d'angoisse me sont tombées dessus l'été 2017, et m'ont rendu la vie impossible pendant plus de deux ans. Panique, peur d'avoir peur, enfermement et dépression, j'ai bien cru ne jamais pouvoir retrouver une vie "normale". Mais petit à petit, pas après pas, je m'en suis sortie.

Aujourd'hui je suis heureuse (je crois !).
Mais ça n'est pas mon bonheur que je veux raconter, c'est mon cheminement vers la sérénité.

Je voudrais être l'épaule bienveillante et compréhensive que je n'ai pas réussi à trouver au début de mes crises, et donner les clés qui m'ont aidée à aller mieux.
Le tout avec humour, parce que rire est le meilleur allié !

Chapitre après chapitre, entre anecdotes personnelles et conseils concrets, plongeons ensemble dans le monde fabuleux (ou presque) de l'anxiété !
5
6
0
2
Lou08
Voici un petit résumé de la légende de Tristan et Yseut, à la fin il y a un petit jeu. A votre avis qu'elle est la bonne fin ( pas le droit de tricher, bon je pourrais pas vous en empêcher!) n'hésitez pas a me faire part de vos réponse.
0
1
0
1

Vous aimez lire Rayvaxx ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0