Cabinet

3 minutes de lecture

Nous arrivons finalement au cabinet du psy d’Amandine. Je ne connais même pas le bled dans lequel nous sommes, il est fin fond de la cambrousse. Nous n’attendons pas beaucoup dans la salle d’attente. Le psy semble assez jeune et décontracté, il avait les cheveux noir coupé très court et les yeux vert. Physiquement il est très élancé, et semble plutôt musclé. Monique quant à elle va nous attendre tranquillement dans la salle d’attente.

Son bureau et relativement petit, pas trop de mobilier, il y a bien un canapé mais il est assez petit, bien sûr il y a le bureau et les sièges qui vont avec mais c’est tout. Pas de bibliothèque juste une ou deux étagères sur le mur. C’est un petit cabinet, je rigole intérieurement devant ma petite blague.

Je suis un peu impression par le tableau d’un homme au mur. L’homme en question est représenté en noir et blanc avec un cigare à la main, on a vraiment la sensation qu’il nous fixe du regard.Je passe vite a autre choses car la psy commence a nous parler.

- Psy : Bonjour les enfants, Amandine tu as souhaité que Pierre soit là.

- Amandine : Oui je voulais que tu lui explique un peu tout ce qu’il m’est arrivée car j’ai parfois un peu de mal à l'expliquer.

- Psy : Quesque tu lui a dit ?

- Amandine : Je lui ai dit que mon père avait essayé d'abuser de moi.

- Psy : Et en soit il l’a déjà un peu fait, mais heureusement il n’est pas aller au bout.

- Amandine : Oui, je lui ai dit que j'avais testé les filles.

- Psy : Oui c’est bien tu as été très courageuse. Et il l’a pris comment tout ca ?

- Amandine : Comme je te le disait très bien, il se montre très compréhensif et attentionné.

- Psy s’adressant à moi : C’est vrai ?

- Moi un peu intimidé : Euh oui, je veux pas lui faire de mal.

- Psy : Et quel est le problème du coup Amandine ?

- Amandine rougissant : J’ai envie d'aller plus loin avec Pierre.

- Psy : Oui ça on en a déjà parlé, et qu'est ce qui fait que tu n’y arrive pas ?

- Amandine : J’ai peur.

- Psy : Tu as vécu une mauvaise aventure à cause de ton père. C’est sur qu’après ça il peut-être compliqué de faire confiance au sexe masculin.

- Amandine : Tu as compris tout la complexité de la situation.

- Psy : Pour moi tu as fait le plus dur.

- Amandine : Comment ça ?

- Psy : Je me souviens de tes débuts ou tu ne voulais même pas parler de sexe. Il a fallu beaucoup de temps pour que tu te détende. Tu as choisi de faire confiance aux filles en premier lieu. Après quoi, tu as déjà bien changée, tu t’es rendu compte que le sexe n’est pas uniquement lié à la douleur.

- Amandine : Oui je sais.

- Psy : C'était beaucoup, mais quand tu as commencé à parler de ton viol plus librement avec ta famille, ça t’as aussi permis de te libérer du poid de ton silence. Et la savoir que tu ables trouvé un garçon à qui tu t’es confié assez simplement visiblement, que tu en parle sans aucune gène devant lui .Pour moi c’est ça le plus dur, il accepte ton passé, et tu as envie d'avancer avec lui c’est plutôt une bonne chose.

- Amandine : Mais qu’est-ce qui me bloque comme ça ?

- Psy : Pour moi il y a effectivement un petit blocage lié a ton passé. Cependant, je suis sur que c’est pas le principal...

- Amandine le coupant : C’est quoi le problème.

- Psy : Pour moi tu as simplement ce que je qualifierait de “peur de la première fois”. On a souvent plus peur de la première fois avec le sexe opposé que pour son propre sexe. C’est totalement normal, on a toujours peur de se qu’on ne connais pas.

- Amandine : Qu’est ce qu’il faut faire ?

- Psy : Te détendre, prendre le temps, il faut juste que tu procède par étapes, comme je te l'ai déjà dit.

- Moi curieux : Qu’est ce que je peu faire pour l’aider ?

- Psy : Tu semble très attentionné comme garçon, te concernant il faut rien changer, sois patient, laisse le temps a Amandine si tu la presse tu va juste la braquer.

- Moi rougissant: Oui je comprend, moi je l’aime et je veux l’aider au mieux.

- Psy : Continue comme ça, que tu l’aime va l’aider c’est sur !

Le reste de la consultation est beaucoup plus banale. Amandine refait le point sur le procès de ce père, elle semble contente que ça se finisse enfin, le jugement doit être rendu demain apparemment. Je me le note l’information, j’ai dans l’idée de lui demander des nouvelles a ce sujet.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
Elea1006


“On parle volontiers de l’amour fou, mais on ne trouve que l’amour flou.”
Jacques Stenberg
3
3
1
0
Léa Legendre
Je m'appelle Léa, et dans ce guide je voudrais raconter mon histoire.

Les crises d'angoisse me sont tombées dessus l'été 2017, et m'ont rendu la vie impossible pendant plus de deux ans. Panique, peur d'avoir peur, enfermement et dépression, j'ai bien cru ne jamais pouvoir retrouver une vie "normale". Mais petit à petit, pas après pas, je m'en suis sortie.

Aujourd'hui je suis heureuse (je crois !).
Mais ça n'est pas mon bonheur que je veux raconter, c'est mon cheminement vers la sérénité.

Je voudrais être l'épaule bienveillante et compréhensive que je n'ai pas réussi à trouver au début de mes crises, et donner les clés qui m'ont aidée à aller mieux.
Le tout avec humour, parce que rire est le meilleur allié !

Chapitre après chapitre, entre anecdotes personnelles et conseils concrets, plongeons ensemble dans le monde fabuleux (ou presque) de l'anxiété !
5
6
0
2
Lou08
Voici un petit résumé de la légende de Tristan et Yseut, à la fin il y a un petit jeu. A votre avis qu'elle est la bonne fin ( pas le droit de tricher, bon je pourrais pas vous en empêcher!) n'hésitez pas a me faire part de vos réponse.
0
1
0
1

Vous aimez lire Rayvaxx ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0