Un rendez-vous immanquable - semaine 6/52

4 minutes de lecture

Papa râle. Nous sommes encore en retard. Il va encore devoir dire pardon au docteur. Je crois que le docteur a l’habitude maintenant, car ça fait au moins la quatrième fois que nous sommes obligés de courir pour arriver plus vite dans son bureau. Je n’aime pas courir, après je suis tout essoufflé et j’ai du mal à parler.

Papa est vraiment de mauvaise humeur, mais ce n’est pas ma faute à moi ni à celle de maman. C’est son boulot qui le met en retard tout le temps. J’ai entendu ma maman lui dire il y a longtemps qu’il préférait sa secrétaire à sa famille et que c’était sa faute tout ça.

Depuis, mon papa ne vit plus beaucoup avec nous à la maison. Il en a une autre, moins jolie et plus petite que la nôtre. Je l’appelle la maison des week-ends et des vacances ! Même si je ne l’aime pas trop, je ne lui dis pas. Cela lui ferait de la peine. Et puis, nous passons quand même de bons moments là-bas.

  • Ah, mais c’est pas vrai ! Apprends à conduire !

Maman fait comme si elle n’entendait pas papa rouspéter. Je crois qu’elle a l’habitude, c’est toujours la même chose quand on est dans la voiture. Elle se retourne et me sourit. Mais elle est triste, ça se voit.

C’est maman qui a pris rendez-vous chez le docteur. Je me demande pourquoi papa vient avec nous. J’ai seulement sept ans, mais je sens très bien qu’il en a marre de ces rendez-vous. C’est tout juste s’il dit bonjour à André.

Je l’imagine très bien faire les cent pas dans la salle d’attente et se disputer avec ma maman. Selon lui, elle a toujours tort, et prend de terribles décisions. Alors que tout ce qu’elle souhaite c’est être heureuse. Elle me l’a déjà dit, en utilisant d’autres mots, mais j’ai très bien compris.

Et mon papa, lui ne fait que se plaindre des choix de ma maman, alors qu’il ne fait rien. Je ne l’ai jamais vu offrir un bouquet de fleurs ou l’embrasser sur la bouche. Il ne lui a jamais acheté un cadeau pour Noël. Eh, j’ai sept ans, je ne crois plus au père Noël.

Alors pourquoi ronchonne-t-il ? C’est pas comme s’il avait fait le nécessaire pour aimer maman ? Les princes ne vivent que pour rendre heureuses leurs âmes sœurs non ? Ils feraient n’importe quoi pour que leurs princesses affichent tout le temps un sourire béat. Enfin, c’est ce que je crois, et c’est ce que je veux. Maman m’a tellement rabâché que je méritais quelqu’un qui ferait passer mes besoins avant les siens. Quelqu’un qui respirerait à ma place si j’avais des difficultés pour le faire.

Alors, pourquoi depuis deux mois on m’oblige à parler à ce docteur André du divorce de mes parents ? Je n’ai rien fait ! Pourquoi, moi, je dois confier mes peurs à ce monsieur que je ne connais même pas ?

Il y a deux mois, ils m’ont demandé dans la cuisine et m’ont fait part de la nouvelle : Maman et moi, on va se séparer. On ne vivra plus dans la même maison, mais nous t’aimons très fort mon chéri. Rien ne changera pour toi. Cependant, c’est un moment difficile à traverser alors nous pensons que tu pourrais avoir besoin de parler à un docteur. N’aie pas peur, tu pourras lui parler de tout, sans soucis et sans crainte d’être sanctionné. Tu pourras même lui dire que tu ne nous aimes plus, ce n’est pas grave et nous le comprenons. Tout ce que l’on veut, c’est ton bonheur et on fera en sorte que notre séparation ne te cause pas de tracas. Nous t’aimons fort chéri.

Tu parles ! S’il m’aimait si fort, ils continueraient à vivre dans la même maison !

Ils choisissent de se séparer et c’est moi qui dois faire des devoirs avec ce docteur. C’est nul.

Pourquoi ne pouvons pas rester comme les parents de ma meilleure copine ? Son papa est papa d’un autre bébé d'une autre maman, mais il n’est pas parti. Pourquoi ne pouvons pas continuer à vivre ensemble ? On peut peut-être oublier ce qu’il s’est passé ?

Une chose que je n’ai jamais dit au docteur : depuis que papa nous a quittés, je rêve toutes les nuits qu’il revienne. J’ai l’impression de vivre un cauchemar sans pouvoir me réveiller. J’aimerais trop qu’on se retrouve tous les trois, comme avant. Un repas à la brasserie du coin de la rue ou au fast food. Des éclats de rire, des câlins, des mots d’amour prononcés.

Oui, j’aimerais tant que tout redevienne comme avant. J’aimerais tant que nous partagions notre vie ensemble, sans personne d’autre pour nous gêner ou nous embêter.

Flash info de 20 h : un carambolage meurtrier a eu lieu non loin de la tour Montparnasse, rue Moissant. Des braqueurs, qui venaient de dérober plus d’un million d’euros en bijoux, en course poursuite avec la police, ont percuté une voiture abritant une famille. Le couple et son enfant, âgée de sept ans, sont morts sur le coup. Les fugitifs sont toujours en fuite. Un appel à témoins est lancé...

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

MaddyMoon Rhodian
cv

Gaël Boyara, un jeune homme d’une vingtaine d’année, se rend à Veysonnaz, chez son grand-père, pour les grandes vacances d’été. Alors qu’il pensait y vivre un été tranquille et serein, Robert va lui transmettre son héritage qui cache un lourd secret qui va changer sa vie à jamais.

Pour l’aider dans sa tâche, il fera alliance avec Rami Fériquel, une Exiwora. Entre les deux jeunes, le courant sera électrique. Tous les opposent, mais ils devront faire impasse sur leur différends pour sauver ce qu’il reste de l’imagination humaine, après la disparition des personnages de films, séries et livres.

Comment réagir quand l’équilibre des Mondes s’effondre chaque jour d’avantage ?
Deux êtres réunis par l’espoir des Mondes.
Deux êtres liés par de grands secrets
Deux peuples qui, à travers de Rami et Gaël, vont devoir s’entre-aider, afin de ne pas sombrer.
91
208
610
310
Défi
Orchidoclaste
Image parAlexander Lesnitsky de Pixabay
11
17
3
1
Orchidoclaste



C'est l'histoire d'une petite graine qui n'était finalement qu'un tout petit chat.

Toujours dans les pieds, au point de se faire appeler "chat-sson gauche" . Il faisait la paire avec son frère, le chat-sson droit.

Chat-plumeau derrière le canapé, dans sa moustache ramenant les toiles d'araignées.

Spider-cat dans l'escalier, c'est plus rigolo de grimper dans le tissu mural.

Ronronnant pattes en rond sur les genoux de son maître.

Toujours tout petit, tout malingre.

Tout malade.



Pavé vide entre les côtes

Un mois déjà souffle coupé...

Notre chat-grain est immense depuis qu'il ne ronronne plus.
8
8
0
0

Vous aimez lire ACKLES Noa ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0